Inscrivez-vous à notre newsletter

Olivia Roks

13 February 2024

Quand les nourrir ?

La ligue de la protection des oiseaux recommande de les nourrir uniquement durant la mauvaise saison, c’est-à-dire durant les périodes de gel, de neige et en cas de pluies continues. Globalement ce nourrissage peut être pratiqué de la mi-novembre à la fin mars, ensuite, on l’interrompt progressivement au début du printemps. Le moment idéal pour les nourrir est le matin et avant le coucher du soleil afin qu’ils puissent reprendre des forces pour la journée et pour la nuit.

Un moineau © Unsplash

Quelques règles de base à respecter

  • Disposer des mangeoires en hauteur, suspendues à une branche d’arbre ou au sommet d’un piquet assez haut. Sous forme de maisonnettes, elles ont un toit et une plate-forme avec des trous pour évacuer l’eau de pluie. Plus pratique, la mangeoire trémie : on met une grande quantité de graines dans le réservoir où elles sont à l’abri des intempéries.
  • D’autres oiseaux comme le rouge-gorge et le merle préfèrent manger au sol. On place la nourriture directement par terre sur un support comme une planche en bois ou un plateau surélevé pour protéger les aliments de l’humidité et à un endroit dégagé pour que les oiseaux puissent fuir si un chat venait à surgir.
  • Pour éviter les moisissures et la transmission de maladies, les mangeoires doivent être nettoyées régulièrement.

Un geai © DR/Shutterstock.com

Que leur donner à manger ?

  • Leur nourriture principale reste des graines variées et des céréales comme le tournesol noir, le millet, le maïs, l’orge, le froment ou l’avoine. Des mélanges mixtes sont disponibles en animaleries. On pense aussi aux fruits secs comme les cacahuètes, les noisettes ou les noix ou encore des fruits crus comme des morceaux de pommes, de poires. Du riz cuit éventuellement, mais sans sel.
  • Lorsqu’il gèle, des boules de graisse ou un peu de margarine sans sel leur apportent les calories nécessaires pour lutter contre le froid. Mais attention, jamais d’aliments salés ou épicés, le sel est très toxique car il entraîne une déshydratation, un dysfonctionnement des reins puis la mort du volatile. Le pain est également à éviter,
  • Les oiseaux doivent aussi boire, une petite coupelle avec un peu d’eau à changer régulièrement fait tout à fait l’affaire.

Un merle © Niklas Hamann/Unsplash

Bien nourrir nos oiseaux demandent tout de même un peu de temps et de rigueur. Quand on décide de les nourrir, il ne faut pas s’arrêter subitement en plein hiver car ils s’habituent à nos jardins et peuvent avoir du mal à trouver de la nourriture ailleurs.

Maison & Décoration

Agenda

Belgique, Stavelot

Du 17/05/2024 au 19/05/2024

Informations supplémentaires

Sur internet

Publicité

Tous les articles

Publicité