Inscrivez-vous à notre newsletter

Florence Thibaut

21 December 2022

Fondée par Sofie Foets, inspirée par un exemple néerlandais similaire et dont l’énergie déplace des montagnes, l’ASBL bruxelloise fête cette année ses dix ans. « C’est un anniversaire extraordinaire, il s’est passé tellement de choses, se réjouit Christophe Zeegers, Corporate Relations and communication lead au sein de l’association. Comme dans une start-up, il a fallu trouver des fonds à chaque étape. Tada est devenue une PME de 35 ETP et 45 employés, efficace et bien gérée. C’est une grande source de fierté, d’autant plus que le nombre de jeunes précarisés ne fait qu’augmenter. Quatre jeunes bruxellois sur 10 sont aujourd’hui considérés comme socialement vulnérable. »

©Melting Prod

Grâce à un réseau de cinq antennes à Saint-Josse (la première école ouverte en 2012), Molenbeek et Anderlecht (2015), puis Schaerbeek (2019), l’ASBL a formé 806 jeunes de 10 à 14 ans issus de quartiers précaires et mobilisé 1009 alumnis, dont une partie fait ensuite des petits jobs pour l’association, comme préparer les sandwichs ou accueillir les orateurs. « En rejoignant Tada, je ne savais pas à quoi m’attendre, mais je suis curieuse et j’aime expérimenter de nouvelles choses, explique d’emblée Nomokané Bakayoko, désormais membre des alumnis et étudiante en première année de communication. J’ai pu m’amuser, apprendre et rencontrer plein de gens. Tada, ce sont vraiment ces trois mots clés : fun, découverte et liens sociaux. Je recommande l’expérience à 100%. »

© DR

La force de l’exemple

Conçu sur trois ans, le programme du weekend ouvre les horizons des petits dès la cinquième primaire et leur fait découvrir plein de métiers différents, parfois très éloignés de leur quotidien : infirmiers, artistes, cuisiniers ou encore médecin et ce dans une atmosphère positive et inclusive. Depuis la première rentrée, 120 intervenants par semaine sont venus expliquer leur travail et répondre aux questions des enfants dans 28 classes.

Apprendre les rudiments de la cuisine avec un chef doublement étoilé comme San Hoon Degeimbre © DR

Maillon essentiel, le réseau d’alumnis permet quant à lui de garder le contact avec les jeunes recrues, qui continuent souvent à envoyer leur bulletin et à bénéficier d’un soutien scolaire si besoin après leur passage au sein de l’ASBL. Effet collatéral positif, seuls 0,5% d’entre eux ont quitté l’école prématurément et 90% restent impliqués et actifs dans le réseau. Celui-ci permet également de diffuser inspiration et bonnes idées à un groupe plus large. « On estime qu’au total 10 000 bruxellois ont indirectement été touchés par nos actions », précise Christophe Zeegers. Et Nomokané Bakayoko d’ajouter : « Il y a un vrai suivi. Tada, c’est une communauté soudée. On n’est pas seulement là pour connaitre de nouveaux métiers le samedi. »

© Frederik Beyens

L’ASBL a également toujours eu pour moteur d’impliquer les entreprises de Bruxelles dans l’éducation et l’insertion des jeunes. Plus gros donateurs, dont CVC Capital Partner ou Axa et Allen & Overy, sont des soutiens de la première heure. « Chaque enfant qui ne finit pas sa scolarité coûte un millions d’euros à l’Etat. Nous voulons être un catalyseur et montrer qu’avec un peu d’engagement du secteur privé, on peut lutter efficacement contre le décrochage scolaire, explique souvent Sofie Foets, la fondatrice, qui a depuis passé le relai à Pieter De Witte comme managing director. Tada est un immense mix socio-économique, culturel, linguistique et intergénérationnel. C’est une société à l’échelle ». Pour célébrer tout le travail accompli ces dix dernières années et récompenser toutes les parties prenantes, plusieurs évènements émailleront l’année année scolaire.

Betty Parsons

Arts & Culture

Royaume-Uni, Londres

Du 20/03/2024 au 27/04/2024

Informations supplémentaires

Sur internet

Soutenir l'asbl

Les dons peuvent être versés sur le compte BE05 0017 4290 3575

Publicité

Tous les articles

Publicité