Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Les Tilleuls font (re)fleurir la place de Céroux

  • Rédigé par Martin Boonen
1 avis
Les Tilleuls font (re)fleurir la place de Céroux © DR

Depuis la fin de son petit restaurant « La Maison Communale », la belle place de Céroux, au cœur du Brabant wallon, était devenue un peu triste. Heureusement, la famille Volkaerts n'a pas résisté longtemps aux charmes de l'endroit. Elle propose aux Tilleuls (nouveau nom de l'établissement) une cuisine délicate, gourmande et résolument bistronomique. Une excellente nouvelle pour la gastronomie de la jeune province toute entière.

La place de Céroux est certainement l'une des plus jolies du Brabant wallon. Célèbre pour sa fête de la pomme, c'est aussi un lieu privilégié pour assister, au printemps et en été, aux poétiques départs de montgolfières multicolores.

Un petit restaurant s'était installé dans l'ancienne maison communale de l'entité (avant qu'elle ne soit rattachée à Ottignies-Louvain-la-Neuve). Sa jolie terrasse, sa façade jaune pâle sur laquelle s'étalait en grandes lettres vert bouteille le nom du restaurant, faisait partie du paysage. La Maison Communale faisait battre le cœur de Céroux.

 

© DR 

 

À la carte, rien d'extraordinaire : des plats de brasserie bien faits. L'idéal pour passer un bon moment sans se prendre la tête.

Et puis, le menu, jamais renouvelé, a fini par vieillir. Les propriétaires ont changé et l'éclat de la Maison Communale a pâli ... jusqu'à la fermeture du petit restaurant.

Les Volkaerts, un grand nom de la cuisine brabançonne

Céroux perdait gros. Un lieu si charmant ne pouvait rester sans exploitant très longtemps. Mais dans la petite commune brabançonne personne ne s'attendait à voir débarquer l'un des noms les plus brillants de la cuisine du BW : celui des Volkaerts. « On rêvait de cet endroit. Nous venions régulièrement y manger. Une amie qui habite le quartier nous a prévenu que les précédents propriétaires arrêtaient. Nous n'avons pas hésité longtemps » confie, visiblement heureux, Marc Volkaerts.

 

Marc Volkaerts et son épouse, devant la porte de leur nouvelle adresse ! © DR 

 

Les Volkaerts sont célèbres pour leur Amandier. Sans doute l'un des meilleurs restaurants du Brabant wallon. Il porte à merveille l'excellent 16/20 que lui a attribué le prestigieux guide culinaire Gault&Millau. Martin Volkaerts, le fils de Marc, s'est lui distingué en réalisant un très joli parcours dans la célèbre émission culinaire Top Chef.

 

© DR 

 

Bref, la famille Volkaerts à Céroux, c'est un petit événement à l'échelle locale. « Martin est responsable à L'Amandier et je m'occupe des Tilleuls, mais les deux restaurants restent des projets familiaux. C'est moi qui voulait venir ici. J'avais envie de revenir à une cuisine un peu plus simple, plus bistronomique que celle que l'on propose à L'Amandier » détaille Marc Volkaerts.

Un ancrage cérusien pour une cuisine locale !

Dans un décor complètement neuf, moderne et chaleureux (ce qui ne va pas forcément de pair), le programme des Tilleuls est assumé : un menu à base de produit locaux. Mais ici, pas de storytelling, que du concret : la crème, le lait les œufs viennent d'une ferme de Céroux, les légumes de la centrale de producteurs Made In BW. Pour la viande, ce sera plus compliqué admet Marc Volkaerts : « sauf pour la volaille » nuance-t-il !

 

 
© DR 

 

La carte, restreinte (ce qui est plutôt bon signe !), propose donc certains grands classiques de notre cuisine nationale. Avec quelques subtilités tout de même : le fondus est au vieux parmesan, le tartare de St Jacques est accompagné d'avocats, de poires et de gingembre, le saumon fumé d'un croustillant de boudin noir, et le tartare de bœuf est servi classiquement « au couteau » ou façon thaï. C'est donc une version délicate et soignée de notre terroir que Marc Volkaerts propose dans les assiettes des Tilleuls.

Le résultat est léger et gourmand à la fois : textures étudiées, cuissons rigoureuses et justes, accords entre les produits efficaces et intéressants. En un mot : savoureux. Marc Volkaerts sait visiblement ce qu'il fait et comment il faut le faire.

 

Le Saumon fumé, boudin noir, chou fleur © DR 

 

La carte des vins, construite par l'épouse de Marc Volkaerts (comme la déco), mêle avec bonheur de grands classiques des vignobles français (ou d'ailleurs) issus de vignerons de talents, et une sélection temporaire atypique.

 

 
© DR 

 

Tout le monde appelait de ses vœux que l'ancienne Maison Communal trouve un repreneur pour refaire battre le cœur de la place de Céroux. Mais personne ne s'attendait à ce que ce soit une adresse d'une telle qualité qui viendrait reprendre le flambeau.

D'ailleurs, le Gault&Millau ne s'y est pas trompé, accordant d'entrée la jolie note de 12/20 aux Tilleuls. Que l'on y croise des personnalités de la gastronomie brabançonne comme Carmelo Ciuro (chef du Chavignol, à Louvain-la-Neuve, lui-même crédité d'un 13/20 par le même guide. On vous en parlait d'ailleurs ici) ne trompe pas : entre gastronomes, on se reconnait.

 

Les Volkaers ont envie de participer à la vie cérusienne en s'associant aux événements de la petite commune, comme lors des élections communales et provinciales du 14 octobre dernier © DR 

 

Revers de cette série de médailles : on se bouscule pour avoir une table aux Tilleuls : « ça ne désemplit pas. Même pour le déjeuner ! » n'en revient pas le chef !

Qu'on se le dise, si vous voulez savourer les préparations de Marc Volkaerts : pensez à réserver ! Une fois à la table des Tilleuls, vous ne regretterez pas ce bien petit effort...

 

Les Tilleuls
Place communale 2
1341 Céroux-Mousty
+32 (0) 10 45 35 85
www.tilleuls.be
www.facebook.com/Les-Tilleuls

 

Informations supplémentaires

  • Location: Ottignies-Louvaine-la-Neuve
Rédigé par Martin Boonen

Dans la même catégorie