Inscrivez-vous à notre newsletter

Christophe Vachaudez

18 September 2023

L’Eventail – Madame, pourquoi avoir choisi ce titre ?
Amélie de Bourbon-Parme – L’ambition désigne le premier volet d’une trilogie intitulée Les Trafiquants d’éternité. Il est consacré à la jeunesse d’Alessandro Farnèse. Le deuxième évoquera son parcours en tant que cardinal et le troisième, son pontificat. J’ai choisi à dessein ce titre pour rendre hommage aux femmes et aux hommes qui ont cette volonté de dépasser certaines limites. Selon moi, il s’agit d’une qualité plutôt et non d’un mot sombre qui peut parfois être péjoratif. Et la caractéristique essentielle de cette première partie de vie peut se résumer à cette ambition dont il a fait preuve pour jeter les bases d’un parcours exceptionnel.

– Est-ce en travaillant sur Charles Quint, pour votre précédent roman, que vous avez découvert Paul III ?
– En fait, c’est le contraire. J’ai découvert Charles Quint et son abdication en étudiant la vie de Paul III. Les deux personnages ont été ennemis, amis, puis sont devenus très proches puisque la fille de Charles V a épousé le petit-fils de Paul III.

© Francesca Mantovani/Gallimard

– Mais est-ce un roman ou une biographie ?
Il s’agit bien d’un roman mais très proche de la réalité historique sans que le livre soit une biographie. Je souhaitais incarner et donner vie au personnage, ne pas me contenter d’une restitution pure et simple, m’échapper d’un carcan avec des ellipses et des accélérations pour rythmer le récit.

La première partie de sa vie a-t-elle bien inspiré Stendhal ?
Oui, tout à fait. Alessandro est un homme issu d’une ancienne famille provinciale de condottiere, sans palais ni charges à Rome. Il n’a pas la vocation mais il se sent appelé vers un destin qu’il veut brillant. Son cardinalat lui permet d’intégrer un cercle étroit proche du pouvoir, de devenir un membre du gouvernement, proche du pape. Il n’est pas prêtre, ne s’est jamais marié mais il a eu quatre enfants et n’aurait eu qu’une seule femme dans sa vie. Il veut pérenniser son œuvre et pour ce faire, va conforter ses possessions. Il possède un palais à Rome, des châteaux aux alentours du lac de Bolsena. Il profite de diocèses nouveaux et de bénéfices ecclésiastiques pour accroître son domaine et il va créer un duché de Parme au sein des états de l’église, un fait unique dans l’histoire. Alessandro mettra à sa tête son fils puis son petit-fils.

– Cela change quelque chose pour vous que ce pape fasse partie de votre arborescence ?
Oui, d’une certaine façon. On m’avait toujours raconté que notre famille descendait d’un pape et, plus jeune, cela m’avait intrigué. Était-ce une légende. J’ai donc voulu en savoir plus. Non seulement, il avait eu des enfants mais grâce aux mariages prestigieux de sa descendance jusqu’à Elisabeth Farnèse qui s’unit à Philippe V d’Espagne, il avait créé une dynastie.

Rencontres de L’Eventail avec Amélie de Bourbon-Parme

Amélie de Bourbon Parme présentera son livre et donnera une conférence sur le thème
«L’ambition – Alessandro Farnese »
L’entretien sera mené par le journaliste Bosco d’Otreppe, suivi d’un déjeuner et d’une séance de signature
Mardi 26 septembre 2023, de 12h à 14h00, au Cercle Royal Gaulois Artistique & Littéraire
INSCRIPTIONS ICI 
Mercedes-Benz 300 SL Papillon, 1955

Marché de l'art

Informations supplémentaires

Livre

L’Ambition

Autrice

Amélie de Bourbon-Parme

Éditeur

Gallimard

Inscription conférence

Publicité

Tous les articles

Publicité