Inscrivez-vous à notre newsletter

Virginie Draelants

01 February 2023

Ça swingue dans une ambiante caliente du côté de la Gare Maritime ! Le Baixu (prononcez baïchou), une nouvelle salle de concert et de performances socio-culturelles, a vu le jour récemment sous la houlette d’un duo dynamique et plein d’entrain, Martine Renwart et Emmanuel De Ryckel… que leur amour du Brésil a rapprochés.

© Le Baïxu

Forte de douze années passées au théâtre royal de La Monnaie, où elle gérait le planning artistique, et de quatorze ans en immersion au Brésil, Martine Renwart nous confie pourquoi le Baixu, qui a ouvert ses portes fin septembre 2022, lui tient si particulièrement à cœur. « Au Brésil, j’ai mené un travail social avec des pêcheurs indigènes venus d’une réserve toute proche. Ensemble, nous avons créé notamment une maison de la culture qu’ils ont baptisée “Baixu” ce qui, dans leur langue, veut dire “beau”. J’ai repris ce nom, qui signifie énormément à mes yeux, pour notre ASBL. »

« Dès le départ, il était question que Le Baixu soit une association sans but lucratif, car notre objectif est de donner aux jeunes artistes la possibilité de se produire et de se faire connaître. Nous avons récemment donné les Six Suites de Bach avec six jeunes violoncellistes. Outre le répertoire classique, la programmation comprend aussi des musiques du monde, du jazz, parfois mêlé à de la danse et du théâtre… Tous les mardis (sauf le 3e du mois), c’est le jour des Jam Sessions. L’entrée est gratuite et les musiciens se mêlent volontiers au public. Le volet social et la mixité à tous les niveaux, tant culturellement que socialement, nous tiennent à cœur, via des contacts étroits avec les habitants du quartier, y compris les enfants. Tous sont invités à assister aux spectacles et à se frotter à la culture, et ce à des prix dérisoires. »

© Le Baïxu

« Nous avons investi une cave intimiste de 80 places, dans les sous-sols de la Gare Maritime, sur le site de Tour & Taxis. J’ai fait appel à un professionnel de l’acoustique pour offrir une excellence qualité sonore et d’écoute. En avril-mai-juin, nous profiterons de la venue en Europe de grandes pointures de la musique brésilienne pour monter un petit festival. »

© Le Baïxu

Programmation

Au programme des semaines à venir, outre le festival de musique brésilienne à ne pas manquer, citons (chaque fois à 20 heures) : Brazilian Jazz, samedi 11/2 ; concert classique chant « Quel frisson », vendredi 17/2 ; jazz Olivier Collette Trio, jeudi 23/2 ; jazz manouche, mardi 28/2 et 28/3 ; jazz Basile Rahola Quatuor, jeudi 2/3 ; classique Unorthodox Quartet, dimanche 5/3 ; musique du monde Roda de Choro de Bruxelas, mardi 7/3 ; classique/jazz ensemble Nemesis, mercredi 8/3 ; jazz BAM Trio, jeudi 9/3 ; jazz Philippe Powell Trio et Jeanfrançois Prins, vendredi 10/3… À noter déjà, en septembre prochain, l’exposition Terra de Ninguém de l’artiste brésilienne Elisa Bracher.

Quel baixu (*) foisonnement ! À vos agendas !

(*) : beau

Beauté & Santé

Informations supplémentaires

Adresse

Le Baixu
3 rue Picard
Sheds, Tour & Taxis
1080 Bruxelles

Programmation complète

Publicité

Tous les articles

Publicité