Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

La garde-robe de Margrethe II

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis
Sharing on Facebook

Le château enchanté de Frederiksborg sert de cadre à une exposition qui met en scène les tenues portées par la reine Margrethe II durant son règne et bien avant.

Robes de contes de fée choisies pour une visite d'état, un anniversaire ou un portrait officiel, tailleur de jour ou manteaux de cour, cette présentation donne un bel aperçu de la garde-robe d'une souveraine artiste qui n'a jamais hésité à dessiner elle-même ses toilettes, y apportant bien souvent, une touche bienvenue d'originalité. Forte d'une expérience de costumière pour quelques pièces de théâtre, Margrethe II imagine pour elle des robes romantiques qui combinent les jupes larges aux envolées de tulle, les manches virevoltantes aux traines royales. Souvent, elle a eu recours au talent des couturiers Mogens Eriksen ou Jorgen Bender avec qui elle a toujours aimé dialoguer. Le deuxième, décédé en 1999, avait d'ailleurs créé sa robe de mariée. De sa tenue de baptême à celle choisie pour ses noces d'argent, cette cavalcade de costumes est le premier événement des célébrations marquant les 75 ans de la souveraine. L'exposition fut royalement inaugurée par Margrethe II elle-même émue de se remémorer les occasions liées à ces tenues, témoins, notamment, des grandes heures d'un règne déjà long de 43 ans.

Rédigé par Christophe Vachaudez