Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Viva Maxima !

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook
Viva Maxima ! © DR

Une série de timbres, une pièce commémorative et une interview télévisée marqueront officiellement les cinquante de la reine Maxima des Pays-Bas.

Ce rayon de soleil argentin qui s'est plutôt bien acclimaté aux Pays-Bas a montré un entregent et un sens de l'adaptation exemplaire en assumant toujours avec le sourire un rôle qui s'avère souvent bien délicat pour les bergères étrangères au gotha. Même si elle a vécu dans le quartier chic de la Recoleta à Buenos Aires et a reçu une éducation internationale qui l'a conduite aux États-Unis, rien ne la préparait au destin qui l'attendait à Séville, en cette journée d'avril 1999.

 

 

Alors qu'elle avait traversé l'Atlantique pour visiter l'Exposition Universelle, elle rencontre un grand jeune homme blond avec qui elle sympathise. Elle croit à une farce quand il lui annonce qu'il porte un titre princier. Pourtant, elle réalise que Willem Alexander ne lui a pas menti quand ils se revoient à New York deux semaines plus tard. L'idylle prend forme mais quand elle arrive aux oreilles du gouvernement, elle n'est pas accueillie très positivement du fait des fonctions exercées par le père de l'intéressée durant la dictature argentine.

 

Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima des Pays-Bas se tiennent pas la hanche en tenue de soirée
© DR

 

Au fil des semaines, les réactions se feront moins vives et les fiançailles seront finalement annoncées le 30 mars 2001, alors que la jeune fille travaille depuis quelque temps à Bruxelles. Le mariage se déroule à la Nieuwe Kerk d'Amsterdam en présence de nombreux invités royaux mais en l'absence des parents de Maxima. Elle peut toutefois compter sur son frère, sa sœur et ses demi-sœurs, tous venus d'Argentine.

Épaulée par la reine Beatrix qui apprécie d'emblée sa spontanéité, son intelligence et son empathie pour la population néerlandaise et les gens en général, la nouvelle princesse héritière s'en tire avec les honneurs pratiquant désormais couramment la langue de Vondel. Maxima aime rencontrer, échanger et son tempérament extraverti convient à merveille, surprenant parfois un reste de réserve protestante mais tout se termine toujours en éclat de rire.

 

Le roi Willem-Alexander et la reine Maxima des Pays-Bas avec des sabots rouges sur les mains pendant une fête folklorique
© DR 

 

Trois filles naissent au couple princier et la tradition féminine semble se poursuivre après l'exception de Willem Alexander et de ses deux frères : Catharina Amalia, Alexia et Ariana, la tribu des trois A.

Le 30 avril 2013, Maxima devient reine des Pays-Bas, suite à l'abdication de Beatrix. Voilà qui ne change pas grand-chose puisque la pétulante argentine continue à honorer ses engagements officiels tambour battant, maniant le karcher lors de la journée du bénévolat, fendant les canaux d'Amsterdam pour une œuvre caritative, dansant pieds nus à Aruba, enfourchant la bicyclette en robe de cocktail ou tout diadème dehors pour un dîner de gala. Car Maxima aime les bijoux et elle prend plaisir à porter des pièces oubliées, nettoyées et restaurées pour la circonstance. Elle adore les tenues colorées et joyeuses, donnant une visibilité nouvelle aux couturiers nationaux comme Claes Iversen ou Jan Taminiau quand elle ne s'habille pas chez Natan à Bruxelles.

 

La famille royale néérlandaise réunie
© Royalportraits Europe/Bernard Rubsamen /Bestimage/Photo News

 

Parfaitement intégrée au sein de la famille de son époux, elle a noué de vraies amitiés avec la reine Mathilde par exemple, ou encore avec les princesses Victoria de Suède et Mary de Danemark. La fête sera sans doute discrète, eu égard à cette fin de pandémie mais aussi en raison de certaines critiques essuyées par les souverains lors d'un voyage inopiné dans leur villa en Grèce ou dans le cadre de dépenses jugées bien inutiles par leurs compatriotes. Une aubade royale retentira peut-être à Huis ten Bosch pour celle qui depuis le début du confinement encourage l'apprentissage musical sous toutes ses formes, sillonnant le pays pour apporter son soutien aux initiatives locales.

En ce 17 mai, Maxima passe le cap des cinquante ans, protagoniste d'un destin d'exception. Bon anniversaire Madame !

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées