Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Noces de porcelaine chez Bernard et Stéphanie de Bade

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook
Bernard et Stephanie de Bade Bernard et Stephanie de Bade © DR

La maison de Zähringen fait partie des grandes lignées qui ont façonné la Suisse médiévale, au même titre que les Habsbourg et les Savoie. Elle est ainsi à l'origine de la fondation des villes de Berne et de Fribourg. Une branche cadette règne même jusqu'en 1918 sur le pays de Bade. L'héritier du défunt grand-duché se prénomme Maximilien et fêtera ses 88 ans ce 3 juillet.

De son mariage avec l'archiduchesse Valérie de Habsbourg-Toscane, arrière-petite-fille de l'empereur François-Joseph et de Sissi, le Margrave aura quatre enfants : Marie-Louise, Bernard, Léopold et Michaël, princesse et princes de Bade. L'héritier, Bernard a épousé Stéphanie Kaul, une consultante en publicité, les 22 et 23 juin 2001 au château ancestral de Salem. Vingt ans ont passé et trois enfants sont nés les princes Léopold, en 2002, Frédéric en 2004 et Charles-Guillaume, en 2006. Depuis 1998, Bernard a été mandaté pour gérer les propriétés familiales.

 

Le château de Salem des princes de Bade
Le château de Salem © DR 

 

Victime d'investissements malheureux, les Bade doivent se séparer de bijoux mais aussi d'une bonne partie du vaste domaine de Salem, en bordure du lac de Constance, des châteaux d'Eberstein et de Baden-Baden. Ce dernier a d'ailleurs servi de cadre à la dispersion des collections historiques de la Maison. Sotheby's y inaugure ses grandes ventes royales et un catalogue en sept volumes répertorie les peintures, les pièces d'argenterie, les porcelaines, les armes ou les gravures proposées à l'encan. Lors de la présentation des objets, on peut croiser la grande-duchesse Joséphine-Charlotte de Luxembourg, la reine Silvia de Suède, les ducs de Wurtemberg ou encore les princes de Bavière.

 

Le château d'Eberstein, des princes de Bade
Le château d'Eberstein, avec ces vignes © DR 

 

Le Margrave a toutefois conservé d'importants domaines viticoles comme celui entourant le château de Staufenberg, perché sur la colline de Sophie, appelée ainsi d'après une grande-duchesse de Bade. Bernard s'occupe donc activement de la commercialisation des crus dont il tire quelques revenus.

Le Prince et la Princesse assistent aux grands événements du gotha, heureux ou malheureux, comme le mariage du prince Georg-Friedrich de Prusse, celui du prince Albert de Monaco, ou les funérailles du duc Friedrich de Wurtemberg. Plus récemment, les Britanniques ont découvert Bernard de Bade puisqu'il fut l'un des trois invités allemands (avec le prince Donatus de Hesse et le prince Gotfried de Hohenlohe-Langenbourg) aux obsèques du duc d'Édimbourg...sa grand-mère n'étant autre que la princesse Théodora de Grèce, sœur aînée du prince Philip.

 

Les princes de Bade et leur fils aLéopold
Le prince et la princesse Bernard de Bade et leur fils aîné Léopold aux funérailles du duc Friedrich de Wurttemberg © DR

 

En ce début d'été, Bernard et Stéphanie célébreront leurs noces de porcelaine, une embellie dans le quotidien du margrave Max dont la santé chancelante inquiète fortement sa famille.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées