Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Dans la Cour des Grands : Louise Mountbatten-Windsor, la relève !

  • Rédigé par Thomas de Bergeyck
1 avis
Sharing on Facebook
Louise Mountbatten-Windsor Louise Mountbatten-Windsor © Jacob King/PA/Photo News

Ça y est ! Les vacances battent leur plein ! À quoi le voit-on, me direz-vous ? Pas seulement au va-et-vient des pies sur nos cerisiers, aux chutes de boules vanille-fraise des cornets de nos bambins ou encore à la file au péage de Salon-de-Provence. Mais bien à l'éclosion en plein jour de personnalités que l'on pensait, à tort, préférer l'ombre.

C'est le cas d'une lady anglaise au regard atypique, qui s'apprête à fêter ses 18 ans : Louise Mountbatten-Windsor, la fille du prince Edward et petite-fille de notre mythique Elizabeth. Passionnée comme elle par le monde équestre, lady Louise a concouru au Royal Windsor Horse Show dans la catégorie "course d'attelage". Une façon pour elle de rendre hommage à son grand-père le prince Philip, qui aurait fêté ses cent ans en juin et avec qui elle partageait la passion pour la discipline. Au point qu'à sa mort en avril dernier, le duc d'Edimbourg lui a fait hériter de sa calèche, ainsi que de deux de ses poneys, Balmoral Nevis et Notlaw Storm. Il n'était pas rare de voir passer Philip et sa calèche dans les petits sentiers autour du château.

 

Lady Louise Mountbatten-Windsor jeune
© Aaron Chown/Empics Entertainment/Photo New

 

Louise Mountbatten-Windsor, c'est l'itinéraire d'une jeune fille qui n'a pas forcément eu les mêmes chances au départ. Si ce n'est sa naissance, bien sûr, dans une famille ultra-privilégiée. Mais ce qui inquiétait ses parents les ducs de Wessex, c'est ce strabisme exotropique qui n'a pas aligné son regard comme il le faudrait. Après une opération infructueuse en 2006, sous anesthésie générale alors que la fillette n'avait que deux ans, Louise a subi une seconde intervention, dix ans plus tard. Il faut se souvenir que le bébé était né prématuré, par césarienne et après une série de complications. Transportée en ambulance à l'hôpital, la comtesse Sophie a bien failli y laisser la vie. Victime d'un hématome rétro placentaire, elle a perdu beaucoup de sang durant l'opération. Ensemble, elles passeront une bonne quinzaine de jours alités. La jeune maman expliquait à l'époque que les muscles oculaires de Louise, à la naissance, s'étaient développés trop tard, et n'ont pu garder les globes en tension au milieu des orbites.

 

Lady Louise Mountbatten-Windsor avec sa mère, la comtesse de Wessex
© Aaron Chown/Empics Entertainment/Photo News

 

Forte de toutes ses épreuves, Louise, 18 ans plus tard reste la protégée de la reine Elizabeth. Elle lui ressemble petite d'ailleurs il n'y a qu'à voir les photos. Et pour elle, elle a choisi une exposition médiatique minimale.
À moins que lady Louise, aujourd'hui ravissante jeune femme et graine de championne comme sa cousine Zara ou sa tante Anne n'en décide autrement. Pour l'honneur de la Couronne.

 

 


Le logo de Place Royal, l'émission gotha de Thomas de Bergeyck

Tous les samedi, de 18 à 18h30, sur Bel RTL, Thomas de Bergeyck vous propose de pousser les portes des palais pour évoquer la vie des monarchies et revient sur tout ce qu'il faut savoir sur l'actualité des têtes couronnées.
www.facebook.com/PlaceRoyale

 

Rédigé par Thomas de Bergeyck

Actualités liées