Inscrivez-vous à notre newsletter

  • HLCÉ

Christophe Vachaudez

03 June 2024

Longtemps leader des missions économiques menées à l’étranger, Albert II s’appuie sur une expérience non négligeable et laisse parler sa spontanéité et une jovialité bienveillante qui séduisent d’emblée les Belges, spectateurs amusés des grands éclats de rire royaux. Le couple qu’il forme avec la reine Paola a certes traversé bien des orages mais il s’est recimentée au fil des ans et les nouveaux souverains montrent une complicité touchante. Ils s’étaient mariés le 2 juillet 1959, créant l’événement dans une Belgique qui renouait enfin avec les fastes royaux. Le prince Albert méritait bien cette éclaircie dans un parcours qui ne l’avait pas épargné.

Le prince de Liège et dona Paola le jour de leurs fiançailles en 1959. © Photo News

Il a un peu plus d’un an quand sa mère, la reine Astrid, meurt dans un accident de voiture, un traumatisme qu’il partage avec son frère Baudouin, et sa sœur aînée, Joséphine-Charlotte, sans doute la plus affectée. Leur grand-mère, la reine Élisabeth prend le relais et s’occupe activement de ses trois petits-enfants. La guerre les oblige à fuir, d’abord dans le Lot, puis en Espagne, avant de regagner la Belgique. Le Roi s’est remarié avec Lilian Baels qui prend soin des enfants royaux. L’exil en Suisse commence en 1944 et ne se terminera qu’en 1950, au terme de l’épineuse question royale.

Le prince Baudouin Ier et son frère le prince Albert en janvier 1948. © Photo News

Le Prince célèbre ses 18 ans sur le sol belge et entame son service militaire, avec une dilection pour la marine. Il est capitaine de frégate à l’époque de son mariage. Albert et Paola auront trois enfants : Philippe naît le 15 avril 1960 au Belvédère, la résidence du couple, à deux pas du palais royal de Laeken. Suivront Astrid, en 1962, et Laurent, en 1963. Très en vue, les princes de Liège font la une des journaux, une médiatisation qui leur échappe complètement. Parents peu présents, ils s’éloignent peu à peu et ce qui aurait dû être un conte de fée vire au règlement de compte. Le roi Baudouin parvient à éviter le divorce mais la situation mettra du temps à se normaliser, avec au bout du tunnel, la réconciliation.

Prestation de serment du roi Albert II le 9 août 1993. © Photo News

L’accession au trône va vraiment révéler aux Belges Albert et Paola. Les Joyeuses Entrées donnent l’occasion au nouveau couple royal de mesurer l’enthousiasme des Belges. Á partir de 1994, le Roi règne sur un état fédéral. Confronté à l’instabilité du paysage politique, il tiendra un rôle important de médiateur durant les crises à répétition que connait le pays entre 2007 et 2011. Il participe à la modernisation de la monarchie et, de concert avec la reine Paola, fait réaménager les palais royaux qui en avaient bien besoin. Sous le règne d’Albert II, les visites officielles se multiplient entourées d’un décorum que l’on avait oublié depuis longtemps. Bref, un vent de fraîcheur souffle sur la Belgique, comme une transition idéale pour le règne suivant. Le roi Albert II abdique en 2013, passant le flambeau à son fils aîné Philippe.

© Photo News

Le couple royal qui continue à remplir des engagements officiels est resté très populaire. Il se partage entre Rome, l’Ardenne, et leur résidence de Châteauneuf-Grasse, dans le sud de la France. Albert II est le premier roi des Belges à atteindre cet âge canonique puisqu’il soufflera ses 90 bougies ce 6 juin, entouré des siens, en espérant que les médecins donnent leur feu vert. En effet, le Roi a souffert récemment d’un léger malaise. Le Roi et la Reine ont douze petits-enfants. Nul doute qu’ils seront tous présents pour fêter comme il se doit ce jour à la fois historique et familial.

Photo de couverture : © Xavier Piron/Photonews

Gastronomie & Oenologie

Agenda

Belgique, Uccle

Du 20/06/2024 au 22/06/2024

Publicité

Tous les articles

Publicité