Inscrivez-vous à notre newsletter

Christophe Vachaudez

21 September 2022

Les grands de ce monde sont venus en nombre se recueillir devant le catafalque exposé dans Westminster tandis qu’une foule compacte défilait sans discontinuer, unie dans l’émotion. Au petit matin, un véritable ballet de régiments s’est préparé à rendre cette journée inoubliable. Le cercueil d’Elizabeth II, drapé de l’étendard royal et sommé du sceptre, de l’orbe et de la couronne impériale, a été placé sur un affût de canon tiré par 142 marins de la Royal Navy jusqu’au portail de la cathédrale de Westminster où une messe d’action de grâce, voulue par la monarque elle-même, réunissait plus de 2000 privilégiés.

© Dennis/PA Wire/Photo News

© Alkis Konstantinidis/PA Wire/Photo News

© Jeff J Mitchell/PA Wire/Photo News

Suivie par le roi Charles III, la princesse Anne, le duc d’York, le comte de Wessex et Forfar, le prince de Galles, le duc de Sussex, le vicomte Linley, Peter Phillips, le duc de Gloucester et le commodore Timothy Lawrence, la dépouille fut accueillie par le clergé et le cortège fut rejoint par la reine Camilla, la duchesse de Cambridge, le prince Georges et la princesse Charlotte, la comtesse de Wessex, la duchesse de Sussex, la duchesse de Gloucester, le duc de Kent et le prince Michael de Kent. Dans la nef, des Britanniques méritants issus de la société civile, des représentants des organisations caritatives patronnées par la Reine (on en compte 600 à ce jour), des membres du gouvernement britannique et des états du Commonwealth, des présidents, des princes, des rois et des reines… forment un aréopage unique.

© Doug Peters/Empics

Parmi eux, on reconnait le roi Felipe et la reine Letizia d’Espagne, accompagnés par le roi Juan-Carlos et la reine Sofia, les souverains néerlandais aux côtés de la princesse Beatrix, le roi Philippe et la reine Mathilde, la reine Margrethe II de Danemark et les prince héritier Frederik, le roi Harald et la reine Sonja de Norvège, le roi Carl-Gustav et la reine Silvia de Suède, le grand-duc Henri et la grande-duchesse Maria-Teresa de Luxembourg, la reine Anne-Marie de Grèce, son fils, le diadoque Paul et son épouse Marie-Chantal, l’empereur Naruhito et l’impératrice Masako du Japon, le roi Abdallah et la reine Rania de Jordanie, le roi et la reine du Bhoutan, le roi Siméon de Bulgarie, le roi et la reine de Malaisie, le prince et la princesse Hans-Adam de Liechtenstein, le prince Alexandre de Serbie et son épouse, le prince Moulay Rachid du Maroc, le sultan de Brunei et son fils, le roi du Lesotho, le roi de Bahrein, l’émir du Qatar et son épouse, le sultan d’Oman, le roi Tupou VI des Tonga, le prince et la princesse Donatus de Hesse, les princes de Hohenlohe-Langenburg, la margravine Marie-Valérie de Bade et les princes-héritiers de Bade, la princesse Margarita et de Roumanie et son époux, Lady Pamela Hicks et sa fille India, le marquis et marquise de Cholmondeley, Lady Penelope Mounbatten, Lady Susan Hussey, sa fidèle dame d’honneur, pour ne citer qu’eux.

© i-Images/Polaris/Picture Agency

Le clan Windsor au grand complet à l’exception de la duchesse de Kent mais augmenté de la duchesse d’York avait été placé à droite du catafalque. Lors de la messe ponctuée de chants religieux, la nouvelle Première Ministre Liz Truss ou encore Patricia Scotland, secrétaire générale du Commonwealth, ont pris la parole. Au terme du service, la dépouille fut à nouveau placée sur l’affût de canon et une procession regroupant des régiments venus du monde entier escorta la souveraine jusqu’à l’arche de Wellington où un corbillard l’attendait pour son dernier voyage vers la chapelle Saint-Georges du palais de Windsor. Beaucoup d’émotion au sein du public massé tout au long du parcours, des tambours gainés de noir, des têtes baissées en signe de respect et des armes, tenues à l’envers, en signe de deuil ont marqué les nombreux spectateurs rivés devant leur écran…on les a estimés à 4 milliards !

© Jonathan Brady/PA Wire/Photo News

© Dominic Lipinski/PA Wire/Photo News

Une fois encore, la princesse Anne et son époux accompagnèrent la reine jusqu’à son ultime demeure. Á son arrivée devant l’entrée Cambridge du domaine tant aimé, d’autres détachements, dont un venu d’Écosse portant haut ses cornemuses, veillèrent sur la dépouille royale qui s’achemina lentement, devant un public silencieux jusqu’à la chapelle royale Saint-GeorgesElizabeth II sera inhumée, rejoignant ses parents, sa sœur et son époux pour l’éternité. Sur le passage, son poney Ema et ses corgis Muick et Sandy regardent passer leur maîtresse une dernière fois. Entretemps, quelques invités avaient pu rallier Windsor. D’autres s’étaient éclipsés comme la reine Letizia et le prince Frederik de Danemark, attendus à New York, d’autres encore s’étaient ajoutés comme la princesse Haya et le prince Hassan de Jordanie, la princesse Theodora de Grèce, filleule d’Elizabeth II, ou encore ses arrière-petites-filles Mia et Lena Tindall. Moment poignant quand la cornemuse du Major Paul Burns, désigné expressément par la Reine, retentit sous les voûtes gothiques de la chapelle. Á la fin du service, la couronne, l’orbe et le sceptre furent confiés au doyen de Windsor. Ils réintégreront prochainement la Tour de Londres. Restait la gerbe de fleurs provenant de Highgrove, Buckingham et Sandringham, avec ce mot du roi Charles « In loving and devoted Memory ». Une troisième cérémonie réservée à la seule famille clôturait cette journée mémorable, épilogue d’un règne en tous points extraordinaire.

Photo de couverture : © Zac Goodwin/PA Wire/Photo News

Publicité

Tous les articles

Publicité