Rédaction

10 February 2015

© Droits réservés

Il neige sur Athènes quand, en ce 7 février 1965, les invités convergent vers le palais royal où va avoir lieu la cérémonie religieuse, suivie d'un lunch offert par le roi Paul et la reine Frederika. Les souverains grecs comme le comte et la comtesse de Paris ont toujours été attentifs au devenir de ce jeune prince qui perdit son père, le prince Christophe, à 1 an et sa mère, la princesse Françoise d'Orléans, alors qu'il n'en avait que quatorze.

Il passera sa jeunesse à Larache, au Maroc, puis regagnera Paris après un passage en Espagne. Après un diplôme en Sciences politiques, il s'engage dans l'armée grecque et y servira quatre ans. Séduit par la personnalité artistique de Marina, il renoncera à ses prétentions au trône de Grèce pour l'épouser.

Les jeunes mariés s'installent alors à Athènes avant de rejoindre Paris, exilés après la proclamation du régime des Colonels. Le prince avait commence à écrire et il poursuit en France cette activité qui lui apporte notoriété et reconnaissance. De son côté, la princesse s'adonne avec succès à la peinture, à l'aquarelle et à la sculpture. Deux filles naîtront dans cet heureux foyer : la princesse Olga qui a épousé Nicolas Mirzayantz en 1998 et la princesse Olga qui s'est unie au prince Aimon de Savoie-Aoste en 2008. Michel et Marina ont aujourd'hui cinq petits-enfants. Le prince qui vient de publier Les Mystères d'Alexandre le Grand, avec Stéphane Allix, assouvit sa passion des voyages aux côtés de son épouse et profite de sa maison de Patmos. Avec son épouse, il forme l'un des couples les plus attachants du gotha.

Les Mystères d'Alexandre le Grand parStéphane Allix et Michel de Grèce, ed. Flammarion, 2014.

Publicité

Tous les articles

Publicité