Christophe Vachaudez

16 November 2020

© EPA

Ainsi, côté officiel, la cérémonie au Cénotaphe n'a pas été annulée et la reine Elizabeth, en tête, a pu rendre hommage depuis le balcon d'où elle suit désormais le défilé à tous ces soldats qui ont donné leur vie pour leur pays. Le prince de Galles, la princesse Anne, le duc de Cambridge et le comte de Wessex ont chacun déposé des couronnes de coquelicots, cette fleur qui symbolise aujourd'hui l'espoir et le souvenir des combattants. La Reine s'était rendue seule fleurir la tombe du soldat inconnu en la cathédrale de Westminster, effectuant une de ses rares sorties en pleine période de pandémie. La souveraine avait d'ailleurs repris récemment ses activités à plus de 94 ans ! Chapeau bas Madame !

La reine Elisabeth II d'Angleterre en noir
© I-Images/Polaris/Photo News

Alors que les comtes de Wessex se rendaient non loin de Lichfield, au Mémorial National de l'Arboretum, là où on célèbre la mémoire des 16.000 soldats disparus en mission depuis la Seconde guerre mondiale, le prince de Galles et la duchesse de Cornouailles succédaient à la Reine sur la tombe du Soldat inconnu qui commémore cette année son centenaire, puisqu'elle fut inaugurée par le roi George V en 1920. Le couple s'est envolé quelques jours plus tard pour Berlin où, rejoint par le Président allemand et son épouse, il allait se recueillir au Monument du Souvenir, une première pour des personnalités étrangères.

Le prince Charles qui avait son anniversaire ce 14 novembre avec 72 ans au compteur, a également prononcé un discours remarqué au Parlement, où il prône un rapprochement entre la Grande-Bretagne et la nation teutonne, une volonté qui retentit d'autant plus fort après le Brexit.

Quant à la duchesse de Gloucester, elle a échangé avec des personnes ayant reçu une aide de l'Army Families Federation dont elle est la marraine. Enfin, la comtesse de Wessex avait troqué ses tenues officielles pour un tablier et oeuvrait dans la cuisine de sa résidence de Bagshot Park, afin de réaliser des scones au bacon et au fromage au profit de Hope Hub, une association de bienfaisance pour les personnes sans abri dans le Surrey.

Autre conséquence du confinement, les royaux communiquent maintenant sans réserve par caméras interposées, rentrant de façon inédite dans les chaumières de leurs concitoyens. Si le prince William avait choisi de s'adresser aux différents dirigeants des forces armées, son épouse Catherine tenait à converser avec des familles de militaires ayant perdu un proche au service du Royaume, des familles qui souffrent encore davantage de leur deuil en ces journées de commémoration.

Quant à la duchesse de Gloucester, elle a échangé avec des personnes ayant reçu une aide de l'Army Families Federation dont elle est la marraine. Enfin, la comtesse de Wessex avait troqué ses tenues officielles pour un tablier et oeuvrait dans la cuisine de sa résidence de Bagshot Park, afin de réaliser des scones au bacon et au fromage au profit de Hope Hub, une association de bienfaisance pour les personnes sans abri dans le Surrey.

Depuis le début de la pandémie, Sophie s'est particulièrement impliquée, n'hésitant pas à retrousser ses manches, apportant de la nourriture ou du réconfort aux personnes isolées, mettant la main à la pâte dans des cuisines ou des centres de collecte. Les Britanniques peuvent donc compter sur les Windsor qui font front devant les nouveaux défis de la période actuelle.

Publicité

Tous les articles

Publicité