Inscrivez-vous à notre newsletter

Christophe Vachaudez

27 July 2023

Preuve de l’archi-dynamise de Knokke : le nouveau concours lancé fin 2022 pour la rénovation et l’expansion du casino, bâtiment iconique de la station. La curiosité des Knokkois est piquée au vif dans l’attente du choix des lauréats qui ne saurait tarder. Pour l’heure, d’autres projets les tiennent en haleine, à commencer par la tour colorée qui divise les opinions. Furoncle inacceptable pour certains, réussite évidente pour d’autres, cette Community House sera construite à l’emplacement de l’ancien hôtel de ville. Habillée de couleurs vives, elle dominera le bâti des quartiers environnants du haut de ses 50 mètres. En effet, impossible de rater cet immeuble de treize étages disposant de 90 appartements et de sept “maisons” en duplex avec jardins et terrasses.

La future Community House de Knokke © Jakob + MacFarlane

Les architectes parisiens Jakob + MacFarlane l’ont conçu comme un empilement de blocs ou d’entités sur une base englobant une bibliothèque avec cybercafé, une salle des mariages et du conseil, les services de police et une salle multifonctionnelle à double étage. Ce nouveau complexe assoira les parties privées sur un vaste complexe dévolu au domaine public, à 300 mètres de la digue. Une place sera aménagée, bordée de commerces et de restaurants, et dotée d’un parking souterrain. Le volume de la tour a été déterminé au terme d’une étude d’ombres, de sorte que l’incidence de la lumière du soleil sur les unités résidentielles des alentours ne soit pas affectée. Voilà sans doute un incontournable en puissance de la créativité contemporaine du littoral.

“Ceci n’est pas un hôpital”

Autre édifice public, le nouvel hôpital de Knokke mis en service en 2018, né de l’imagination de l’association temporaire de deux bureaux d’architectes : AAPROGBOECKX. Avec comme devise “Ceci n’est pas un hôpital”, le bâtiment s’inspire ouvertement de l’œuvre surréaliste de René Magritte, semblant flotter par-dessus le paysage, dominé par la lumière et la nature jusque dans les espaces souterrains. Selon les créateurs, ce vaisseau futuriste sur pilotis combine élégance et fonctionnalité, tout en s’intégrant à l’environnement. Tourné vers un avenir durable, il offre un cadre de vie chaleureux et humain proche de la nature, ce qui permet souvent aux patients de guérir plus rapidement. Plusieurs études démontrent que des vues agréables, de la verdure, des couleurs ou des activités sociales peuvent fortement influencer le processus de guérison. À l’intérieur, des espaces de qualité, tout en courbes, reflètent la conception soignée de l’extérieur où les successions et les superpositions de baies vitrées accentuent une horizontalité apaisante.

© AAPROG-BOECKX/Milosz Siebert

© AAPROG-BOECKX/Milosz Siebert

Knokke se dote aussi d’ouvrages d’art, comme ce pont aérien baptisé De Lichtenlijn, passerelle piétonne et cycliste qui enjambe lestement l’avenue Élisabeth et relie le bandeau littoral à l’arrière-pays. Plus de 100 mètres de long que le bureau bruxellois d’ingénieur-conseil en stabilité Ney & Partners a délicatement posés sur quatre supports en V. Cette sorte de hamac géant en tôle d’acier pliée accueille un tablier en béton aujourd’hui très fréquenté par les joggeurs et les amateurs de vélo, heureux d’utiliser cet ouvrage abouti alliant les côtés pratique et esthétique. En service depuis 2008, le pont a déjà reçu de nombreux prix.

© NEY+PARTNERS/JL Deru/Photo-daylight.com

© NEY+PARTNERS

Et maintenant, une simple question : un poste de secours peut-il se transformer en œuvre d’art ? Pour le Néerlandais John Körmeling, la réponse – évidente – est un oui sans réserve. Cet amoureux de la côte belge, qui cumule les étiquettes d’ingénieur, d’architecte et d’artiste, a proposé avec la Compagnie-O ce poste de sauvetage ludique qu’entoure une sorte de grande bouée jaune vif, visible de loin. Le poste d’observation est perché par-dessus ce pneumatique imaginaire destiné aux sauveteurs, à la police et aux pompiers. Depuis, il résiste contre vents et marées aux tempêtes, à l’air salin et au sablage grâce à un enduit polyuréthane.

Néo-cottages et toit de chaume

Mais les particuliers ne sont pas en reste pour émailler la station balnéaire de constructions originales oscillant entre tradition et modernité. Un bel exemple se situe dans le quartier Oud-Zoute à Knokke-Heist. On le doit à Bouw-iD et l’architecte Hans-Christian Demyttenaere qui orchestrent cette rencontre avec le style authentique du littoral et un design résolument contemporain. Un puits de lumière central doté d’un ascenseur accentue encore la transparence des volumes, soulignée une nouvelle fois par la présence d’une lucarne monumentale. Intérieur et extérieur se fondent à merveille et un toit-terrasse augmente davantage les espaces détente. Du salon, la vue s’égare sur les alentours verdoyants.

© Bouw-iD/Hans-Christian Demyttenaere

Les initiatives ne manquent pas et l’architecte Frank Delmulle propose une alternative attrayante à la “dictature des cottages”. À l’époque, il a même été félicité par les autorités communales. Il est vrai que le résultat surprend agréablement et qu’il ne dénature aucunement la bâtisse d’origine érigée en 1928. Ainsi, quand on chemine à l’avant, seul le toit de tuiles rouges se détache par-dessus la haie. On ne remarque pas que la maison a été coupée en deux et est devenue transparente à l’arrière, bref un exemple qui pourrait faire date et renouveler les possibilités de l’architecture littorale.

© Frank Delmulle

© Frank Delmulle

Celle-ci s’illustre aussi par une autre proposition intéressante due à l’architecte Nicolas Schuybroek. Il s’agit d’une nouvelle construction, mais le toit de chaume apparaît comme une légère concession à la tradition : un socle bas et solide en briques chaulées, coiffé d’un chapeau de roseaux surdimensionné qui repose sur un mur central structurant l’espace et offrant de l’intimité quand plusieurs hôtes occupent les lieux.

© Nicolas Schuybroek

À l’intérieur, la palette des matériaux a été volontairement limitée pour cadrer avec la sobriété de l’extérieur. Et voilà une création ex nihilo qui semble avoir fait partie du paysage depuis un siècle, une preuve qu’innovation et respect de l’habitat existant peuvent cohabiter en offrant des solutions originale, propices à stimuler une créativité responsable et harmonieuse.

Photo de couverture : le poste de sauvetage signé Compagnie-O © Compagnie-O 

Grande villa au Vert Chasseur

Vente

Villa


Belgique, Uccle

5

Chambre(s)

3

Sdb

420

Superficie

2.750.000 €

Publicité

Immobilier

Tous les articles

Publicité

Superbe penthouse à Ixelles

Vente

Penthouse


Belgique, Ixelles

3

Chambre(s)

2

Sdb

290

Superficie

Prix sur demande

Tous les annonces