Inscrivez-vous à notre newsletter

  • HLCÉ

Nouvelle ère pour Betweenpros

HLCImmo

François Didisheim

02 July 2024

Comment réussir le mariage harmonieux de l’ancien et du nouveau dans le secteur de l’immobilier ? Et bien, il semblerait la technologie et les innovations techniques apportent toujours plus de réponses à cette question, que nous avons posée à Marino Keroulis, le fondateur de Betweenpros.

« Betweenpros est une sorte d’Immoweb, spécialisé et dédié aux biens immobiliers professionnels, d’investissement et off-market couplé à un réseau social professionnel tournant autour des métiers de l’immobilier » explique pour commencer son fondateur Marino Keroulis. C’est en faisant partie de l’équipe Stone Invest Fund (un fonds immobilier) et en essayant de vendre l’ancien Hôtel Empain (rue du Congrès) qu’est née l’idée de Betweenpros. « Nous avions l’interdiction de diffuser, cela devait bien entendu rester off-market » explique Marino Keroulis. Je me disais déjà à l’époque :  “dommage que l’on ai pas un réseau spécialisé pour ce genre de bien” ». Plus de 10 ans après, Betweenpros est né. Et l’Hôtel Empain a été vendu par l’équipe de Marino Keroulis à l’Emir du Quatar.

L'ancien hôtel Empain, siège de la banque du même nom, rue du Congrès, à Bruxelles © Immoweb

Mais si l’idée semble évidente, Betweenpros ne s’est pas imposée toute seule. Il a fallu travailler d’arrache-pied pour mûrir le projet : « Depuis 2020, nous avons lancé une première version du site, provisoire et gratuite, que nous avons pris le temps d’affiner depuis », continue Marino Keroulis. « Nous avons surtout écouté les utilisateurs, aujourd’hui au nombre de 1100, soit 30 % de plus que l’an dernier à la même époque. Preuve que cela suscite de l’intérêt alors qu’on n’a pratiquement pas fait de promotion, dans l’attente de la formule définitive ». Et l’entrepreneur d’ajouter : « Cette fois, nous sommes prêts à lancer la nouvelle “landing page” et à commercialiser les abonnements mensuels à 59€, avec utilisation illimitée. Cela revient donc à moins de deux euros par jour… Quand on sait ce que coûte ne fut-ce qu’une petite pub ou une annonce ailleurs… » Eh oui, la comparaison est judicieuse…

Cela semble clair : aujourd’hui, une nouvelle ère s’ouvre pour Betweenpros. Et notre homme d’expliquer : « Les habitués que j’ai sondés à propos des potentialités du site en termes d’opportunités, d’échanges, d’optimisation d’un bien, m’ont tous dit qu’ils étaient prêts à sauter le pas et à s’engager. On est entre gens de métier, qui ont envie de faire des affaires, ils sont surbookés et on leur fait gagner du temps. Le site a été pensé pour ça. L’accès restera gratuit pour celui ou celle qui cherche seulement une information ou une évaluation, à condition qu’il/elle crée un profil pour que l’on sache à qui on a à faire. »

Marino Keroulis (Betweenpros) © HLCÉ

L’entreprise dont nous parlons aujourd’hui est donc intéressante à plus d’un titre. D’autant plus qu’elle s’inscrit parfaitement dans le thème du magazine Lobby de cette saison : « Déjà dans mon “ancienne vie” je voyais de vieilles portes, de magnifiques vitraux, des éviers en faïence voler à la poubelle dans de beaux immeubles qui subissaient de grosses transformations. Et cela me fendait le cœur », dit Marino Keroulis. « Chaque fois que c’était possible, je dirigeais les gens vers une société susceptible de les rénover et de les revendre. Sur notre plateforme, quelqu’un qui se demande quoi faire d’un bâtiment peut se renseigner auprès de professionnels pour savoir comment agir au mieux ou pour trouver un partenariat. Ceci, surtout avec la politique urbanistique actuelle qui incite à rénover plutôt qu’à raser et reconstruire. Un abonné de Betweenpros a ainsi racheté un bâtiment de 4.000 m², et on lui a dit ensuite qu’il ne pouvait pas le démolir, ce qui change tout. Cela oblige à être créatif et le rôle de l’architecte est plus que jamais important. En Flandre, il y a déjà un “stop béton”, c’est-à-dire que l’on ne peut plus construire du neuf sur un emplacement déjà occupé, à moins que l’on ne puisse faire autrement, car il faut aussi garder un équilibre. Je suis préoccupé de ce que nous laissons aux enfants, et je sais que l’immobilier a une grosse empreinte carbone, mais quand j’entends des élus dire qu’en 2030 à Bruxelles on ne pourra plus louer ce qu’on appelle les “passoires énergétiques” , alors que celles-ci représentent 70 ou 80 % des immeubles de la capitale, on est dans l’utopie. C’est une sortie politique tellement facile, qui crée un mouvement de panique en niant la réalité du terrain. Qui va pouvoir rénover tout ça, que vont devenir tous ces gens, ces bâtiments ? »

On le voit, Marino Keroulis est un passionné… et un innovateur dans le domaine qui est le sien depuis plus de vingt ans. Cela se sent quand on l’écoute ainsi qu’à la lecture de ses propos. La suite de son analyse, toujours intéressante et pertinente, est à retrouver dans le Lobby spécial immo, ici.

Newsletter Lobby du 23 juin 2024, rédigée par Charles-Albert de Romrée et François Didisheim, fondateur de Lobby. Retrouvez Lobby, la revue des cercles du Pouvoir, ici

Immobilière Le Lion

Hôtel de Maître à Ixelles

Vente

Hôtel de maître


Belgique, Ixelles

6

Chambre(s)

4

Sdb

900

Superficie

3.995.000 €

Publicité

Philippe Verdussen (Archi2000) : « J’ambitionne de briser quelque peu les codes architecturaux de Knokke »

Immobilier

La seconde résidence du bord de mer du Nord en général, et à Knokke-Le Zoute en particulier, en fait rêver beaucoup. Encore faut-il bien s’entourer, surtout quand on hésite entre bâtir et rénover ou entre style anglo-normand ou contemporain !

Tous les articles

Publicité

Immobilière Le Lion

Vaste demeure dans la Vallée des Artistes

Vente

Maison


Belgique, Linkebeek

7

Chambre(s)

4

Sdb

460

Superficie

2.450.000 €

Tous les annonces