Inscrivez-vous à notre newsletter

Rédaction

29 October 2020

© Fondation Merode Rixensart

Construit entre 1631 et 1662, le château de Rixensart tel qu'on le connait aujourd'hui se trouve sur les terres d'une ancienne seigneurie déjà mentionnée au début du XIIIe siècle. Magnifique ensemble classé « Monument exceptionnel de Wallonie », le château, campé sur une butte et dominant une large perspective vallonnée, mêle de manière exquise le style classique brabançon du XVIIe siècle avec des éléments de renaissance espagnole.

La cour intérieur du château de Rixensart
© Fondation Merode Rixensart

Une transmission inattendue

Entré dans la famille au XVIIIe siècle, rien ne destinait pourtant la fratrie Merode qui le détient aujourd'hui à en devenir les propriétaires gérants. Photo de famille à la main, Charles-Adrien nous explique comment le château passe de son arrière-grand-père, à son grand-oncle, pour finalement échoir au cousin de son père qui mourra sans autres héritiers que son frère et sa mère. C'est dans ce triste contexte qu'ils décident de racheter Rixensart à leurs cousins en 2019 pour ne pas voir sortir de la famille une propriété historique des Merode.

La fratrie Merode désormais à la tête de la gestion du château de Rixensart
La fratrie Merode impliquée dans le renouveau du château de Rixensart © Olivier Polet 

Un mode de gestion moderne

Forts de leur expérience au château de Merode situé en Allemagne, les frères et sœurs et leurs parents décident de créer une fondation pour détenir Rixensart, assurant ainsi grâce à un régime juridique favorable, une transmission aisée entre générations. Ils nomment l'un d'entre eux pour en être gérant et c'est Charles-Adrien qui s'en charge. Diplômé en droit et sciences politiques, et après un passage dans les affaires publiques et la microfinance au Mexique, il participe au développement de deux grands événements annuels qui ont permis au château de Merode de revivre après son incendie.

Le château de Merode, en Allemagne
Le château de Merode, en Rhénanie-du-Nord-Westphalie, est un exemple de gestion moderne © DR/Shutterstock.com

« Cela demande beaucoup de discussions car nous devons concilier toutes nos idées, mais nous sommes tous conscients que nous poursuivons le même but », nous explique-t-il. Ce que souhaite la famille avant tout : rénover le château et son parc pour préserver et transmettre ce joyau du patrimoine wallon.

Le prince Charles-Adrien de Merode, gérant de la fondation Merode Rixensart
Le prince Charles-Adrien de Merode, gérant de la Fondation Merode Rixensart qui pilote le réveil du château de Rixensart  © Fondation Merode Rixensart

Des projets respectueux du patrimoine et de l'environnement

« Nous avons beaucoup d'idées, mais ce que nous voulons surtout c'est nous inspirer de notre expérience et respecter le plus possible Rixensart et la nature qui l'environne », explique Charles-Adrien en nous faisant visiter le château.

Vue aérienne ancienne du château de Rixensart
Le château de Rixensaert avant sa reprise par la Fondation Merode Rixensart © Fondation Merode Rixensart 

C'est dans cette optique de rénovation que la fondation souhaite, dans un premier temps, en faire un lieu d'événements d'entreprise et de conférences, par nature discrets et peu invasifs, en offrant la possibilité de les combiner à des activités de team building. « Nous souhaitons proposer à nos clients un parcours écologique dans la nature, accompagné d'un guide, pour expliquer combien l'impact de l'Homme sur son environnement peut être important ». Pas d'accrobranche ou de parcours en quad dans ce projet donc, mais une volonté de mettre la nature et la forêt en avant.

Le château de Rixensart, repris par la famille Merde, côté jardin
© Fondation Merode Rixensart

Mais à plus long terme, Charles-Adrien nous confie que la famille aimerait surtout pouvoir organiser des événements pour le grand public, sur le modèle de ce que sa famille a déjà réussi à créer en Allemagne, tels que de grands concerts d'été, des expositions en plein air, ou encore un marché de Noël centré sur l'artisanat et les traditions anciennes.

Le coup de frein Covid

Malheureusement, et comme pour beaucoup des acteurs du patrimoine et du tourisme, la crise du Covid-19 aura mis un grand coup d'arrêt à beaucoup de ces projets. De nombreux événements déjà planifiés ont dû être annulés. « Nous n'avons pas pu participer aux journées du patrimoine, ou encore organiser avec la commune un événement-exposition pour commémorer la fin de la Guerre de 14-18 », nous explique Charles-Adrien dont rien cependant ne semble entamer l'enthousiasme. L'avenir du marché de Noël traditionnel qui doit se tenir au château durant tout le mois de décembre semble quant à lui très incertain : « Quoi qu'il arrive, nous reporterons nos événements à l'année prochaine, mais les décisions récentes sont clairement un véritable coup dur », regrette le gérant qui se réjouissait déjà beaucoup de la tenue de cet événement.

Le corps de logis du château de Rixensart
© Fondation Merode Rixensart

Une dynamique qui a de l'avenir

Au-delà d'une pandémie qui mine les secteurs du tourisme et de l'événementiel, les projets de la famille Merode à Rixensart sont symptomatiques d'une génération qui a compris que le patrimoine culturel doit à tout prix être redynamisé et se professionnaliser pour se maintenir sans se dénaturer. Une audace dont on espère qu'elle inspire les futurs acteurs du patrimoine et les amateurs de vieilles pierres

Publicité

Tous les articles

Publicité

Tous les annonces