Inscrivez-vous à notre newsletter

  • HLCÉ

Martin Boonen

31 May 2024

On ne compte plus les changements de carrières provoqués par cette étrange période de confinement que nous avons tous vécu lors de l’épidémie de Covid-19. C’est évidemment valable pour les individus, mais ce fut aussi parfois le cas de bâtiment ou de lieux. C’est ce genre de cas qui nous occupe aujourd’hui. “Pendant les confinements successifs, se lance Tanguy, le fils aîné de Myriam Thibaut de Maisières, la propriétaire, nous avons pris conscience de la chance mais aussi de la responsabilité que représente la charge d’une propriété de famille comme celle-ci. Il y avait quand même de gros risques que notre histoire familiale avec cette maison s’arrête à la génération de notre maman”. En effet, les coûts d’entretien et de gestion de ce qui subsiste de cet ancien château médiéval du XIIIe siècle et tout ce qui l’entoure (le donjon féodal, l’ancienne enceinte fortifiée, les dépendances et dix hectares de terres) entré dans la famille de Myriam dans la seconde moitiée du XIXe siècle, ne permettraient pas une succession à la génération suivante. En tout cas pas en l’état, ou pas sans générer beaucoup de difficultés.

© Domaine des Trois Tilleuls

Il faut donc que la famille Thibaut trouve un moyen de rendre ce beau mais lourd héritage résilient économiquement parlant. “Nous ne savons pas de quoi l’avenir du domaine sera fait, mais nous voulions nous offrir une chance d’avoir le choix au moment d’envisager, ou non, sa succession. Car la question, jusqu’à présent, ne se posait pas.” Si Tanguy et sa maman Myriam sont les plus impliqués opérationnellement parlant dans ce projet de diversification économique, les discussions familiales sont collégiales et emportent l’assentiment de tous. “C’est très réjouissant pour moi, raconte Myriam Thibaut de Maisièresde voir mes enfants aussi attachés que moi, ou que mes parents l’ont été, à cette maison.

© Domaine des Trois Tilleuls

Résilience économique…

La position centrale, au cœur du Brabant wallon, et la proximité immédiate avec l’abbaye de Villers-la-Ville décident les Thibaut de développer une activité touristique au sein de leur propriété. Le cahier des charges qui naît peu à peu de leurs discussions fait apparaître la nécessité d’atteindre une certaine taille critique pour que l’activité puisse générer les fonds nécessaires au maintien de la propriété dans la famille. Pas question donc de se contenter de planquer une tiny house au fond du jardin. Seulement, les dix hectares de bois et de prairies qui leur appartiennent autour de l’enceinte du vieux château sont encore remarquablement préservés et pas question d’altérer ce paysage rural de plus en rare dans un Brabant de moins en moins sauvage.

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

… et écologique

Si la résilience de l’endroit doit être économique, il faut aussi qu’elle soit écologique. Trois pourcent du chiffre d’affaire de la société seront d’ailleurs consacrés à la régénérescence de la biodiversité. Le projet sera donc, dès sa conception, envisagé de la manière la plus durable possible.

Pour ne pas dénaturer l’endroit et scier la branche sur laquelle nous étions en train de nous asseoir, nous avons donc décidé de répartir cette activité sur tout le domaine” explique Tanguy. La famille rentre donc auprès de la commune un permis global qui comprend l’installation d’un gîte premium dans le corps de logis du château, la construction de cinq cabanes champêtres (donc quatre logements) et de 6 cabanes forestières (qui apparaîtront dans un second temps). “Ces nouvelles constructions ont évidemment un impact, mais sur trois hectares de bois et sept de prairies, cela reste soutenable.” défend l’aîné qui a décidé de mettre un terme à sa carrière dans la consultance pour se consacrer à ce projet familial.

© Domaine des Trois Tilleuls

Un gîte de classe !

C’est donc un confortable gîte de charme qui s’est ouvert, il y a maintenant quelques mois, dans les dépendances du donjon du XIIIe siècle qui trône au cœur d’une jolie cour fleurie et arborée entourée d’une ancienne enceinte militaire. Le gîte du château du Domaine des trois Tilleuls est entièrement aménagé dans un style à la fois moderne et chaleureux, tout en respectant le charme de la demeure historique. Il donne accès à un jardinet privé et, quand le temps le permet, à la piscine. La grande chambre offre une belle et large vue sur la partie forestière du domaine. La salon attenant à la cuisine toute équipée est éclairée naturellement grâce à de grandes ouvertures dans l’antique façade, et profite en hiver de la douce chaleur d’un poêle à bois. De quoi envisager la nature brabançonne en toute saison et dans un grand un confort proche de celui qu’offrent les meilleurs hôtels. Le petit déjeuner est servi dans un panier rempli de produits frais et locaux directement à la porte du gîte. Pour la restauration, la famille propose également plusieurs solutions (via des paniers épicerie), de la plus simple à la plus bistronomique, mais toujours locale et de saison. “L’idée est de ne pas avoir à se ravitailler dans une grande surface, de promouvoir les artisans de bouche de la région et de donner à nos clients la plus grande autonomie qui soit” décrit Tanguy Thibaut.

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

Nous nous destinons à accueillir des étrangers de passage en Belgique, des teleworkers
des golfeurs (les 18 trous du golf de Rigenée sont à deux pas, ndlr) ou des randonneurs” explique la propriétaire. En effet, depuis le gîte, bottines aux pieds, ce sont 120 kilomètres de balades rurales et boisées qui s’offrent aux visiteurs du Domaine des Trois Tilleuls. De plus, le gîte constitue déjà le point de chute d’un tour œnotouristique de deux jours organisé par la province et qui passe par le domaine de Glabais, le vignoble de Villers-la-Vigne et finalement celui du Chapitre.

© Domaine des Trois Tilleuls

Intégration totale et convivialité maximale

Le deuxième grand volet de ce nouveau projet touristique, ce sont les cabanes champêtres. À un jet de (vieille) pierre de l’enceinte du château, en bordure d’un champ offrant une vue imprenable sur le plateau, quatre unités familiales (destinées accueillir chacune jusqu’à quatre personnes) sont organisées autour d’une cinquième plus importante : le foyer, qui constitue un espace commun et partagé de convivialité.

© Domaine des Trois Tilleuls

Les cabanes familiales sont indépendantes et autonomes. Elles bénéficient toutes d’une cuisine et d’une salle de douche confortablement et complètement équipées, d’une double chambre fermée et d’une autre en mezzanine. Le jardinet, la terrasse et le rooftop, tous exposés plein sud, offrent une vue extraordinaire sur la campagne.

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

L’unité centrale, le Foyer, a une destination volontairement communautaire. Il est prévu pouvoir accueillir si nécessaire tous les occupants des cabanes. Seize personnes peuvent donc se retrouver pour cuisiner ensemble dans la grande et belle cuisine toute équipée (dotée notamment d’un convivial barbecue plancha), et pour dîner autour des deux grandes tables de huit personnes (qui peuvent opportunément être sorties sur la large terrasse). L’îlot central comprend un bel insert bois ouvert sur le coin salon. Le Foyer dispose également d’un sauna et donne accès à un bassin d’immersion, en pleine nature. Le tout en proposant une vue panoramique sur la campagne villersoise. L’idéal donc pour boire un verre, taper la carte en famille… ou entre adultes quand les enfants sont couchés dans leur cabane respective. Le lieu se prête d’ailleurs aussi parfaitement à des applications ou des événements professionnels.

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

© Domaine des Trois Tilleuls

Un engagement durable sans compromission

Quand on sait que prochainement, le gîte et les cabanes champêtres seront rejoints par six cabanes forestières, aux formes organiques et très intégrées à l’environnement, nichées en hauteur dans la partie boisée du domaine, on comprend vite que la famille Thibaut s’est donnée les moyens d’atteindre la fameuse taille critique qui permettra à la propriété de devenir résiliente économiquement parlant. En ce qui concerne la résilience écologique, ils n’ont pas triché non plus en se montrant intransigeants (“sans être dogmatique” tient toujours à préciser Tanguy) dans toutes leurs démarches et sur tous les aspects.

Les futurs cabanes forestières du Domaine des Trois Tilleuls © Domaine des Trois Tilleuls/Matière en Main

Les futurs cabanes forestières du Domaine des Trois Tilleuls © Domaine des Trois Tilleuls/Matière en Main

Les nouvelles constructions, dessinées par le cabinet d’architecture chaumontois Matière en Main de Justine Stalport et Jean-Philippe Sepulchre, utilisent par exemple des essences de bois belges ou, au pire, issues de forêts allemandes. Les cabanes sont construites en douglas par Taïga (la société, basée à Gembloux, d’Édouard van der Straten et Grégoire de Meeûs) et leur plafond et les sols sont en châtaignier. Les plans de travail et le mobilier des cabanes sont eux en chêne. Les toitures ont été réalisées par Ferdinand del Marmol de Art et Ardoises. L’isolation est en laine de bois, un matériau biosourcé très performant.

© Domaine des Trois Tilleuls

Les eaux de pluies sont récupérées et filtrées par phytoépuration et l’électricité qui alimente le domaine provient de la coopérative d’énergie citoyenne verte Cociter. Même la literie n’échappe pas aux ambitions durables des Thibaut : elle provient de chez Auping, une fameuse enseigne, certes néerlandaise, mais qui produit, en Belgique, les premiers lits en économie circulaire. Tanguy est même allé jusqu’à investir dans du matériel cyclologistique pour travailler dans le domaine plutôt que dans des voiturettes, même électriques

© Domaine des Trois Tilleuls

S’il y en a qui doutaient encore qu’une propriété de famille puisse être une charge plutôt qu’une grâce (alors qu’elles sont souvent l’un et l’autre à la foi), Myriam et Tanguy Thibaut de Maisières sont en passe de prouver qu’il ne s’agit pas forcément d’une fatalité et qu’il est possible de réconcilier ambition économique et écologique (ce qui n’est pas sans nous rappeler, à une autre échelle, Naxhelet et les Terres du Val, de la famille Jolly). Le Domaine des Trois Tilleuls, son gîte et ses cabanes sont désormais prêts pour le prochain chapitre de leur nouvelle longue histoire.

Immobilière Le Lion

Villa neuve à Woluwé-Saint-Pierre

Vente

Villa


Belgique, Woluwe-Saint-Pierre

6

Chambre(s)

4

Sdb

380

Superficie

1.895.000 €

Informations supplémentaires

Adresse

Domaine des Trois Tilleuls
Rue du Châtelet, 130
1495 Villers-la-Ville

Réservations

Contact

+32 472 28 05 68

Publicité

Immobilier

Tous les articles

Publicité

Ancien presbytère de Racour

Vente

Villa


Belgique, Lincent

5

Chambre(s)

2

Sdb

2364

Superficie

310.000 €

Tous les annonces