Inscrivez-vous à notre newsletter

Sylvie Dejardin

29 December 2023

L’Éventail – Le froid et la peau ne font pas bon ménage. Quels sont les problèmes cutanés les plus courants durant cette saison ? Qui cela concerne-t-il ? Pourquoi apparaissent-ils à ce moment de l’année ?
Bernadette Blouard – Il est important de distinguer deux types de patients. D’abord les “malades” c’est-à-dire ceux présentant déjà une pathologie dermatologique, et ceux “non malades”. Certaines personnes sont, au départ, plus sensibles à l’offensive hivernale par leurs antécédents médicaux, comme l’eczéma atopique, le psoriasis, l’acné, la dermatite irritative, etc. Ces personnes vont souffrir plus que les autres. Cependant, il y a un dénominateur commun en hiver, c’est que la peau s’assèche. Il fait froid et sec dehors, et chaud et sec à l’intérieur à cause du chauffage central et des feux de bois. La peau souffre chez tout le monde, plus encore chez les personnes malades, l’hiver accentuant les problèmes cutanés existants. Certains traitements médicamenteux, donnés exclusivement en hiver en raison de la phototoxicité qu’ils procurent, dessèchent la peau. Les adolescents sous certains traitements pour l’acné en sont un parfait exemple. Les femmes ménopausées peuvent souffrir de xérose (sécheresse) post-ménopausique, surtout si elles ne sont pas sous traitement hormonal substitutif. Les personnes âgées présentent aussi une peau beaucoup plus fragile. La dermatoporose est à la peau ce que l’ostéoporose est aux os. C’est une raréfaction cutanée. Il y a plusieurs facteurs favorisants comme la chute hormonale, le tabac, le soleil, la prise de cortisone sur le long terme… Les jeunes enfants en sont aussi victimes. Leur peau est immature à la naissance, donc plus fragile. La période dorée de la vitalité cutanée s’étend finalement de l’adolescence jusqu’à l’arrivée de la ménopause.

– Quelles sont les meilleures approches pour prévenir ces problèmes ?
–  En matière de traitement, il y a deux voies : la préventive et la curative. Pour la préventive, il y a beaucoup de choses à faire et, surtout, à ne pas faire. Certains com-portements vont amplifier le phénomène, comme l’usage des gels douche, de bains moussants, voire l’utilisation de produits ménagers astringents manipulés sans gants. C’est une catastrophe dermatologique. Je conseille vivement l’utilisation des savons surgras et des huiles lavantes, ven-dus en pharmacie. En effet, la cosmétologie est toujours à la pointe de la recherche et du développement. La clé du succès, c’est aussi l’emploi de crème hydratante avec application régulière, matin et soir, voire pendant la journée si possible. La crème se vend aussi en stick, tout comme le baume à lèvres, et peut s’appliquer sur les joues à tout moment de la journée, tant chez les adultes que chez les enfants. C’est plus hygiénique qu’une crème en pot, surtout lorsqu’on est hors de chez soi et que le lavage des mains n’est pas toujours possible. L’art de la cosmétologie consiste à trouver un subtil équilibre entre la richesse du produit et l’hydratation. Une crème doit être agréable à appliquer, ni trop grasse, ni trop légère. Toute crème hydratante va être nourris-sante et vice versa. Le soleil d’hiver représente aussi un danger. En effet, il participe au vieillissement prématuré de la peau, mais aussi au développement de tumeurs. Il est important de s’en protéger, même quand les températures chutent. Appliquer sur le visage une crème hydratante protectrice présentant un indice UV entre 25 et 35 est vivement recommandé. Des compléments alimentaires peuvent aussi être conseillés, comme des oméga-3 pour renforcer l’hydratation interne par voie orale.

– Avez-vous des astuces à partager pour adoucir cette saison rigoureuse à tout point de vue ?
– Pour les tout jeunes enfants, un laboratoire de cosmétologie dermatologique a mis au point un body complet, avec manches et jambes, imprégné de lait hydratant qui résiste à trente lavages – une astuce inté- ressante pour les bébés jusqu’à vingt-quatre mois. Il est également crucial de prêter une attention particulière aux vête-ments que l’on choisit de porter. Il convient d’éviter les lainages irritants susceptibles de provoquer des démangeaisons. Porter des vêtements en coton, des sous-gants en jersey (vendus dans les bandagiste-ries) en-dessous des gants de ménage, protéger ses jambes avec des leggings en coton sous les bleus de travail sont autant de gestes salvateurs pour garder une peau souple et en pleine santé. L’hiver est une saison exigeante pour notre peau. Avec ces conseils, vous avez désormais toutes les clés en main pour affronter le froid en toute sérénité. Hydratation, protection et prévention sont les maîtres mots pour une peau saine et résiliante tout au long de cette saison rigoureuse.

Chroniques royales

Arts & Culture

Belgique, Bruxelles

Du 29/02/2024 au 23/06/2024

Publicité

Tous les articles

Publicité