Rédaction

15 January 2016

© Jean-Christophe Magnenet

Chaque année, son flacon emblématique accueille des artistes et des artisans pour décorer les bouteilles en série limitée. En effet, depuis 2003, la Maison Marnier-Lapostolle revisite annuellement le design de sa bouteille. A l'occasion de la sortie de sa nouvelle édition limitée, Le Café Parisien, Eventail.be vous proposer un petit tour dans le passé pour (re)voir ensemble l'histoire de ce produit devenu une marque internationalement connue.

grand-marnier
Lignes dorées et art Nouveau, la dernière édition limitée de Grand Marnier évoque Le Café Parisien et son esprit libre © Grand Marnier

Car, si la recette de la liqueur reste inchangée, il y a pas mal de choses à raconter sur cette entreprise familiale...

De père en fils, et de gendre à beaux-fils

Au début, en 1827, Jean-Baptiste Lapostolle fonde une distillerieNeauphle-le-Château. C'est ainsi que nait la Société des Produits Marnier-Lapostolle qui est rapidement reconnue pour la qualité de ses eaux-de-vie. Le fils et successeur du fondateur, Eugène Lapostolle, découvre en 1870 la région de Cognac, d'où il rapporte un important stock d'eaux-de-vie longuement vieillies. Dix ans plus tard, en 1880, Louis-Alexandre Marnier Lapostolle, gendre d'Eugène, fait un essai en mariant le cognac à de l'orange. C'est cette première recette un brin aventurière et très bien gardée qui continue à titiller les papilles du monde entier.

de-pere-en-fils-et-de-gendre-a-beaux-fils 
Une vieille carte postale Delcampe illustrant Domaine des Cèdres Marnier Lapostolle à Saint Jean Cap Ferrat © www.delcampe.net 

Pour le nom, Louis-Alexandre prend le contre-pied des « petits », à la mode à Paris (« petite amie », « Petit Parisien »,...). Suite au conseil de son ami César Ritz, directeur de l'hôtel parisien, il passe de Curaçao Marnier à Grand Marnier.

Des oranges cueillies à la main et un cognac AOC

Depuis sa création, la liqueur Grand Marnier est fabriquée avec des écorces provenant des Antilles où la Société des Produits Marnier-Lapostolle y possède sa propre plantation. Les oranges sont récoltées à la main, encore vertes. Elles sont découpées et leurs écorces sont séchées au soleil. Envoyées à la distillerie française, elles macèrent dans de l'alcool neutre jusqu'à ce que la lente distillation de l'alcool ne concentre l'arôme et la transforme en essence d'oranges.

Des-oranges-cueillies-a-la-main-et-un-cognac-AOC
Des oranges cueillies à la main procurent au Grand Marnier un éclat de fraîcheur © Robin W

Pour le cognac, Appellation d'Origine Contrôlée (AOC), les raisins sont uniquement récoltés dans le vignoble de Cognac, situé à 450 km au sud-ouest de Paris. Cinq crus sont utilisées pour obtenir un cognac unique, complexe et équilibré, qui s'associe parfaitement à l'essence d'oranges amères.

L'équilibre entre le cognac et l'essence d'oranges lui donne ce goût si particulier. Mais son succès tient aussi aux différentes expériences gustatives qu'il permet : désormais, le Grand Marnier ne se déguste plus qu'en digestif mais également en long drink ou en cocktail. De nouveaux modes de dégustation à tester ?!

#video sur Daisy Side Car, un cocktail imaginé en 2015 par Anthony Bannier 

Publicité

Tous les articles

Publicité