Rédaction

18 May 2022

Une Ferrari 250 GTO à Spa

Plus mythiques les unes que les autres, ces voitures appartiennent à des collectionneurs et pilotes amateurs de haut niveau. Elles sont en tous points exceptionnelles et il est rare de voir autant de petits bijoux rassemblés et, qui plus est, de les voir s’affronter sur un des plus beaux et des plus surprenants tracés automobile.

La pitlane de Spa-Francorchamps

© Peter Auto

Vendredi et samedi jusqu’à midi : essais privés et qualifications s’enchaînent. Vient le tour des courses proprement dites les samedis après-midi et dimanche. Selon les catégories, une ou deux courses décideront des vainqueurs.

Qui mieux est : ces 380 voitures hors du commun pourront être approchées de près par le public avide de sensations et de ronronnement de moteurs (c’est encore permis) !

Des animations pour toute la famille

Mais ce n’est pas tout, l’ambiance dans le paddock sera éminemment festive grâce aux nombreuses animations gratuites telles que jeux de kermesse, Beauty Boudoir pour dames et Barbier rétro pour messieurs, le Tattoo Parlour pour toute la famille (tatouages temporaires), ainsi que les prestations itinérantes des Retronettes accompagnées de leur Deejay et d’une artiste de hula Hoop.

Une BMW dans les stands de Francorchamps

© Peter Auto

Toute l’histoire de la compétition automobile en un week-end !

Le véritable spectacle, c’est bien entendu sur la piste qu’il se joue. Dès le samedi matin, une cinquantaine de voitures de l’Endurance Racing Legends seront les premières à s’élancer sur la piste pour leur première course. L’occasion des découvrir les voitures les plus récentes du week-end aux mains de pilotes amateurs. En effet, les Ferrari F40 LM, McLaren F1 GTR, Porsche 911 GT1, Toyota GT-One, Chrysler Viper GTS-R, Audi R8 LMP ou encore Bentley Speed 8 faisaient les beaux jours de leur marque sur les circuits du monde entier entre les années 90′ et 2000.

Une Aston Martin GT et une Chrysler Viper à Francorchamps

Deux GT : une Aston Martin et une Chrysler Viper © Peter Auto

Viennent ensuite plus d’une vingtaine de  voitures du Greatest Trophy.  Ce plateau est ouvert à tous les grands modèles d’exception qui ont marqué les épreuves d’endurance majeures des années 1950 et 1960. On reverra lors en piste les icônes de l’âge d’or des plus grandes marques : Maserati 300s, Ferrari 250 GT Berlinetta, Alfa Romeo TZ, Aston Martin DB4 GT, Mercedes-Benz 300 SL, Porsche 550… Autant de modèles dont certains ont été produits en nombre limité et dont la valeur n’a cessé de grimper aux cours de ces dernières décennies.

Une Jaguar Type E une Alfa Romeo

Jaguar et Alfa Romeo au coude à coude © Peter Auto

Attention les yeux ! Voici les 16 bolides du Groupe C Racing. Introduite en 1982, la catégorie Group C représente l’apothéose des courses d’endurance ! Les voitures engagées alors étaient aussi technologiques et puissantes que les F1 de l’époque. Elle offrit des courses animées, des pelotons de plus de 40 voitures, et un final en apothéose en 1993 avec le triplé des Peugeot 905 aux 24 Heures du Mans.

Jaguar Group C
Peugeot 905 de Group C

Dans les différentes courses de la catégorie des Sixties’ Endurance, près de 70 voitures offriront à coup sûr de beaux affrontements à tous les niveaux ! Réels temps forts de l’endurance, ces courses de deux heures mélangent une très grande diversité de voitures tant dans les périodes, 1950 à 1965.

Enfin, la 22h55 le samedi, la première course de l’Heritage Touring Cup, avec ses 45 voitures de tourisme, mettra en scène les grandes heures du Championnat d’Europe de Tourisme (ETCC), soit de 1966 à 1984. L’Heritage Touring Cup, toute une époque et tout un style, pour de belles bagarres en perspective.

C’est le dimanche que les 33 Porsche 911 short-wheel-base s’affronteront.  Et il va y avoir de la bagarre ! Cette série est assurément la plus disputée dans la mesure où toutes les voitures sont identiques : seuls les pilotes peuvent faire la différence.

Les Porsche 911

© Peter Auto

Le Classic Endurance Racing 2 (CER2) ouvre ses portes à 34 GT et prototypes du milieu des années 1970 jusqu’au tout début des années 1980.

Podium au Spa Classic

© Peter Auto

Viendront ensuite les 16 voitures inscrites aux Fifties’ Legends. C’est dans cette série que l’on retrouve les plus anciennes voitures du week-end. Le plateau rend hommage au championnat du monde des marques qui vit le jour en 1953. Cette compétition révéla ou confirma des marques et des constructeurs comme : AC, Alfa Romeo, Austin Healey, Chevrolet, DB, Jaguar, Lotus, MG, Morgan, Porsche, Triumph, TVR

Enfin, ce sont les quelque 58 voitures de la catégorie Classic Endurance Racing 1 qui s’élanceront vers le nouveau Raidillon pour clôturer cette 10e édition de Spa-Classic.

Tout au long du week-end, ces différentes courses seront entrecoupées de sessions de Clubs.

Informations supplémentaires

Événement

Spa Classic, by Peter Auto

Dates

Du 20 au 22 mai 2022

Lieu

Spa-Francorchamps
Route du Circuit, 55
4970 Stavelot

Publicité

Tous les articles