Inscrivez-vous à notre newsletter

Rédaction

30 June 2022

Aux bons soins de madame Dominique Misson de Saint Gilles,

Le 28 juin 2022

Madame la présidente,

Pour vous dire que je prends grand plaisir à lire votre revue – qui n’a aucun équivalant parmi les titres de la presse française -, que me porte ma voisine et amie belge Mary-Anne, à chacun de ses séjours à St Jean-de-Luz.

C’est dans L’Éventail que j’ai découvert les noms de plusieurs artisans d’art français, vu des reportages originaux sur des sites magnifiques, des demeures et des jardins de France, tous sujets que nos médias nationaux effleurent, ou au mieux, ignorent.

Dans le cadre de vos admirables reportages sur les jardins du château de Chaumont-sur-Loire, vous pourriez suggérer à vos collaborateurs de visiter ses magnifiques écuries, la sellerie et la salle en rotonde dédiée aux harnais, manufacturés dans les premiers ateliers Hermès, ainsi que la collection d’attelages, que la famille princière de Broglie a laissé sur place après la vente du château.

Tout proche de Chaumont, à Chinon, de visiter le chantier de restauration, très avancé, de la troisième salle de Jeu de Paume du XVIIe siècle de France, récemment découverte.

Miraculeusement trouvée en bon état, la poutre maitresse du jeu royal, en chêne gravé de 1587, a été remise en charpente par les soins de l’architecte Carsten Hanssen, que les compagnons ont installé sur le bâti originel, désormais hors d’eaux.

La seconde joueuse mondiale de jeu de Courte-Paume, la française Lea van Der Zvalmen, est en train de former un club de Paume, et de constituer une équipe de complétions au club de Chinon.

Et aussi de révéler à vos lecteurs, le village sud-aveyronnais de « La Couvertoirade », sublime village fortifiée médiéval, joyau architectural inconnu des français.

À vous

Edouard L.

Publicité

Tous les articles