Rédaction

24 November 2020

© DR

Le concept de Foodiz se base sur le principe des "Dark Kitchen", des restaurants essentiellement virtuels dont les plats sont préparés dans un seul et même atelier, à partir d'une ligne commune d'ingrédients transformés différemment. Concrètement, ce sont des cuisines professionnelles uniquement destinées à la livraison de repas à domicile ou au bureau. Actuellement, la plateforme offre six marques différentes, de quoi satisfaire tous les goûts. Il est pour l'instant possible de commander des salades, des bentos, des sandwichs, des wraps, des bowls ou encore des potages.

Un cuisinier de Foodiz Delivery prépare les plats à livrer
© Foodiz Delivery

Afin de répondre à la situation généralisée de télétravail, Foodiz facilite les lunchs digitaux grâce a un lien mis en place, par lequel une équipe peut commander des repas qui seront livrés simultanément au domicile de chacun pour en profiter par écrans interposés. Les entreprises souscrivent à un abonnement qui leur donne accès à leur plateforme personnalisée où les employés passent commande avant 11 heures afin de se faire livrer une heure plus tard, bien à temps pour la pause déjeuner. Les employeurs peuvent aussi organiser une commande groupée pour des petits-déjeuners, des after-works ou encore un gâteau d'anniversaire.

Quentin Walravens, le fondateur de Foodiz Delivery
Quentin Walravens, fondateur de Foodiz Delivery © DR

Mais ce n'est pas tout, Quentin Walravens, le fondateur, a pour ambition d'ouvrir chaque mois un nouveau restaurant virtuel afin de se démarquer des classiques Deliveroo et UberEats en assurant une nourriture saine, savoureuse et variée, le tout à prix réduits. Une chose est sûre, cette société florissante ne compte pas s'arrêter en si bon chemin et prévoit encore de belles évolutions pour son extension future. Une belle réussite pour un projet qui a su transformer la crise sanitaire en opportunité.

www.foodiz.be
 

Publicité

Tous les articles

Publicité