Inscrivez-vous à notre newsletter

  • HLCÉ

Le digital au service du bien-être en entreprise

DigitalEntrepreunariatEntrepriseSociétéStart-up

Martin Boonen

09 November 2023

Le bien-être au travail est une responsabilité morale et légale des entreprises. Alors que les burnouts clairsèment les open spaces à tous les échelons de la société, les outils digitaux peuvent améliorer la prévention et la prise en charge des troubles psychosociaux. C’est le cas de la solution proposée par la start-up belge Evoluno.

Avec 500 000 personnes en congé maladie de longue durée, dont 40 % pour des troubles liés à la santé mentale, la Belgique ne peut plus faire semblant d’ignorer le problème. C’est en tout cas la conviction intime d’Alexandre Vandermeersch, fondateur d’Evoluno, et de ses associés (Egide Altenloh, Matthieu  Gilson, Jonathan Javaux et Gilles Nisol). “Le problème, explique Alexandre, c’est que jusqu’à présent, il y avait peu d’outils de prévention efficaces et que les méthodes pour lutter contre les troubles psychosociaux se résumaient à des analyses de risques, des séminaires collectifs, ou des lignes d’assistance téléphonique. Il fallait des approches nouvelles, plus individuelles, plus proactives, et ça, le digital le permet très bien.”

Des bienfaits pour les collaborateurs…

Ensemble, ils développent Evoluno, une solution digitale à destination du personnel d’entreprise qui permet, grâce à une série d’enquêtes courtes, d’établir un baromètre de la santé mentale d’une entreprise. Monitorer donc, mais aussi l’améliorer : “Nous mettons à disposition une solution d’auto-amélioration  pour apprendre à mieux gérer le stress, la motivation, les frustrations, le sommeil, etc. Et cela via des sessions d’apprentissage en autonomie qui permettent à l’utilisateur de mettre en place des choses simples, dans son quotidien, pour améliorer son bien-être.” Mais l’entrepreneur est bien conscient que tous les troubles psychosociaux ne peuvent se soigner derrière l’écran d’un smartphone et “quand un risque sérieux de burn-out est détecté, l’utilisateur est invité à se mettre en relation avec un spécialiste que, grâce à un système de matching, nous pouvons lui renseigner en fonction de ses besoins et de ses préférences”, détaille-t-il.

… et pour l’employeur

Si les bienfaits pour les employés sont indiscutables, qu’est-ce qui pousserait les entreprises à assumer ces responsabilités ? “Il y a beaucoup de raisons qui justifieraient qu’une entreprise se soucie du bien-être de ses salariés, ne fût-ce que moralement.  Ensuite, c’est une obligation légale et, enfin, s’il faut vraiment employer cet argument, nous pouvons mesurer le retour sur investissement que cela représente pour une société”, justifie Alexandre Vandermeersch. Il n’est pas difficile de comprendre qu’un employé bien dans ses baskets en entreprise est plus productif, plus engagé, plus efficace et plus attaché à elle. “Mais surtout, poursuit Alexandre, le coût d’un burn-out ou du départ d’une personne désengagée est très important. Il est vital de tout mettre en œuvre pour limiter le nombre de personnes à risque, que nous réduisons en moyenne de 30 à 50 % chez nos clients.”

La solution a déjà été repérée et récompensée (meilleure application B2B et meilleur impact mesuré) lors d’une étude scientifique publiée par l’université de Lyon, parmi douze solutions liées à l’amélioration de la santé mentale. Avec vingt-cinq clients, parmi lesquels de grandes maisons comme Hermès, Lhoist, Medimarket ou Proximus, Evoluno finalise une levée de 500 000 euros pour soutenir son développement à l’international. 

La Signoria © Sylvain Alessandri

Séjour onirique à La Signoria

Hôtels

Aux portes de Calvi, dominant la vallée de Bonifato, la Signoria Hôtel et Spa est un lieu unique où vibre l’âme corse…. Membre des Relais & Châteaux, cette destination exceptionnelle est une invitation à la douceur de vivre dans un environnement luxuriant et féerique.

Calvi

Informations supplémentaires

Site web

Publicité

Foster Farm : la nouvelle ruralité

Entrepreneuriat

Il n’a pas fallu attendre que les tracteurs bloquent Bruxelles pour comprendre que le monde agricole est en crise. Mais si nous ne voulons pas voir nos agriculteurs dépérir comme leurs exploitations, il est grand temps de réformer la ferme. Si la formule magique n’est pas encore connue, de nouveaux modèles apparaissent. Ambitieuse et réfléchie, une nouvelle ruralité se dessine. Dernier exemple en date : Foster Farm, à Rixensart.

Tous les articles

Publicité

Tous les articles