Inscrivez-vous à notre newsletter

François Didisheim

12 March 2024

Michel Masquelier, à l’origine il s’agit d’un cancre. Selon ses propres termes, « j’ai terminé mes études laborieusement. » Mais son parcours prouve que tout est possible : parti de pratiquement rien, il est devenu, des années plus tard, Président d’IMG (International Management Group) la plus grande entreprise de management sportif et d’événements dans le monde : organisation de Miss Univers, gestion des images de grands sportifs tels que Tiger Woods, Roger Federer, Serena Williams etc. Un exploit pour celui qui ne parlait pas l’anglais à la sortie des études.
En 2022, Michel Masquelier a sorti un livre dans lequel il crée un néologisme : Itinéraire d’un possibiliste. Ce livre a été un best-seller énorme ! L’occasion était belle de lui poser quelques questions.

La première coulait de source : qu’est-ce qu’un parcours de “possibiliste” ? « Le mien je l’ai décrit simplement dans mon livre qui s’adresse au départ à mes enfants. Je partage quelques conseils illustrés d’anecdotes authentiques dans le but premier qu’ils prennent conscience de l’amplitude des ailes qui leur poussent dans le dos. À mon décollage, je ne faisais pas de différence entre travail et loisirs. J’ai commencé par vendre du sponsoring, j’ai été agent d’athlètes, conseiller de fédérations sportives, organisateur d’événements, producteur et distributeur de droits de télévision, puis manager. Ce “travail” c’était ma vie, ma passion. Aucun de ces métiers ne s’apprennent à l’école… » Et il poursuit « Sans complexe d’infériorité de petit Belge, sans me poser de questions sur mes aptitudes, je n’ai pas arrêté d’essayer de me surpasser spontanément. Ensuite quand j’ai commencé à engager du personnel, ce n’étaient pas des premiers de classe que je souhaitais avoir dans mes équipes mais plutôt des gens de mon ADN : chercheurs de solutions, des innovateurs, des rebelles, des optimistes, des bons vivants. Je passais 200 jours par an sur la route à servir mes clients. Du comité d’organisation des Jeux Olympiques d’Albertville à Miss Monde en Chine, de la coupe du Monde de Rugby en Afrique du Sud à Wimbledon ou encore de l’America’s Cup à Auckland à l’Alfred Dunhill de golf à Knokke-Le-Zoute ! Rien qu’en matière de gestion de droits media nous avions une moyenne de 7 événements à gérer par jour. Il y avait de quoi paniquer mais ce n’était pas une option. Au contraire, le défi était une invitation à dépasser ses limites. Plus tard, au cours de la troisième décennie de mon parcours, j’ai eu la chance d’être confronté aux mécanismes du Private Equity et d’être impliqué dans le business de la fusion-acquisition/vente de sociétés, toujours dans le milieu du sport. » On a compris le crédo de Michel : ici-bas sur terre, tout est possible. Il suffit d’y croire ! Il aime d’ailleurs à répéter que « Croire que tout est possible commence par croire en soi, écouter ses émotions et se laisser mener par son instinct. »

On le sait, les leaders ont bien souvent un maître, quelqu’un qui les a inspirés, influencés. Qu’en est-il pour Michel Masquelier ? « Pour mes 10 ans, ma mère m’avait offert un livre sur les inventions. J’ai été fasciné par Léonard de Vinci qui avait inventé le parachute avant l’avion. Je n’ai jamais arrêté d’être admiratif devant ce plus grand génie créatif de tous les temps. Mais, aussi, en général : les gens qui ont le sens de l’anticipation, pour moi, ce sont les champions toutes catégories ! »

Newsletter Lobby du 16 février 2024, rédigée par François Didisheim, fondateur de Lobby. Retrouvez Lobby, la revue des cercles du Pouvoir, ici

Gourmet

Uccle

Publicité

Tous les articles