JC Darman

04 May 2022

Une scène de la pièce Un petit jeu sans conséquence au Théâtre Royal des Galeries

La trame et le développement de Ce Petit Jeu pourraient pourtant paraître assez artificiels et fabriqués. Le synopsis : Claire et Bruno forment depuis 12 ans un couple bien établi, reconnu et sans problèmes. Claire s’interroge cependant sur son pouvoir de séduction et la force des liens qui l’unissent à Bruno. Elle pense que son couple est devenu « plan-plan » (le terme revient plusieurs fois dans les dialogues). Par jeu, lors d’un dernier piquenique donné dans les jardins de la maison familiale qui vient d’être vendue, elle confie à un cousin benêt, sous le sceau du secret, l’annonce de la séparation de son ménage. Cette fausse confidence sera bien entendu aussitôt divulguée à toute la maisonnée. Comme une ligne de dominos qui s’effondrent, des révélations inattendues (quoique…) et leurs conséquences vont se multiplier, s’enchaîner et provoquer chez les protagonistes des réactions imprévisibles, disons plutôt pas entièrement prévisibles.

Claire est interprétée par Christel Pedrinelli qui s’intègre bien dans le ton de cette comédie douce-amère. Dans certaines scènes on aurait cependant pu attendre un peu plus de sensibilité et d’émotion. Ces nuances on les ressent davantage chez Alexis Goslain qui incarne Bruno, le mari victime (quoique…) du manège déclenché par sa femme. C’est Pierre Pigeolet qui tire le plus habilement son épingle du jeu. Il est fort drôle, sans « en faire trop » dans ce beau rôle du cousin gentil gaffeur pas très futé. Marc Weiss est Serge, le personnage qu’on n’attendait pas. Ami-ennemi d’enfance oublié de Bruno, ce séducteur infatué est un catalyseur de tout cet imbroglio dont il ne manquera pas de tirer un certain profit. Le rôle d’Axelle, la meilleure amie de Claire, a été confié à Cécile Florin qui le joue davantage à la manière d’une comédie de boulevard, et elle le fait adroitement. La mise en scène de Martine Willequet est claire et nette. Elle a parfaitement réussi à transmettre au public sa conception d’une pièce qu’à juste titre elle considère, selon ses propres termes, comme une comédie désenchantée et drôle sur l’hypocrisie et la cruauté des relations amicales.

Une scène de la pièce Un petit jeu sans conséquence au Théâtre Royal des Galeries

© Isabelle De Beir

Une scène de la pièce Un petit jeu sans conséquence au Théâtre Royal des Galeries

© Kim Leleux

Une scène de la pièce Un petit jeu sans conséquence au Théâtre Royal des Galeries

© Isabelle De Beir

Le décor unique a été intelligemment conçu par la scénographe Noémie Hanheste : un jardin au pied du perron d’une grande villa en arrière-plan, bordé d’un verger et d’une serre en avant-plan. Elle parvient à y instiller un air de vécu familial ancien.

Un spectacle plaisamment grinçant à voir au Théâtre Royal des Galeries à Bruxelles jusqu’au 22 mai 2022.

Couverture : © Kim Leleux

Informations supplémentaires

Piece

Un Petit Jeu sans Conséquence

Mise-en-scène

Martine Willequet

Théâtre

Théâtre royal des Galeries
Galerie du Roi, 32
1000 Bruxelles

Dates

Jusqu’au 22 mai

Publicité

Tous les articles

Publicité