Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Dans la Cour des Grands : Ces prénoms chargés d’histoires

  • Rédigé par Thomas de Bergeyck
1 avis
Sharing on Facebook
Dans la Cour des Grands : Ces prénoms chargés d’histoires © Dominic Lipinski/Empics Entertainment/Photo News

Parole d'ami : lorsqu'avec mon épouse nous avons choisi le prénom de notre premier enfant, il n'était nulle question d'allusions royales : Maryse est logopède, et à mille lieues de mes intérêts professionnels. Et pourtant, de nos listes croisées est sorti un prénom éminemment patriotique : Léopold1. Il n'est plus un mystère désormais que le prénom de votre rejeton est, en soi, un livre de sens et de signifiés qui vous sont chers. Votre signature. Prenez Harry et Meghan : Lili Diana est le prénom de la réconciliation.

Après ces semaines de non-dits, de confidences pas toujours très élégantes et de silences, une petite fille vient unir ces deux femmes « définitives » de la vie du royal rebel : Lilibet, le petit nom d'Elizabeth et Diana, sa maman. N'avons-nous pas ici bouclé un peu de l'histoire compliquée de cet exil royal ? Souvenez-vous d'Archibald Harrison, leur premier enfant : Harrison, « fils de Harry », et puis Archibald, la surprise du chapeau pour faire un joli pied de nez à tous les parieurs qui imaginaient un prénom plus royal. Déjà, ce couple avait l'idée d'aller voguer ailleurs ! D'ailleurs, Archie est un prénom très répandu aux States. Le plus célèbre comics s'appelle Archibald Andrews. Meghan et Harry avaient donc déjà annoncé la couleur ...

 

Les ducs de Sussex, le prince Harry et la princesse Mehgan, tenant leur fils, Archie, dans les bras
© Chris Allerton/©Sussexroyal/Empics Entertainment/Photo News

 

Chez nous, on comprend mieux pourquoi nos anciens souverains ont appelé leur aîné Philippe. Ce prénom de famille est celui du comte de Flandre, frère de Léopold II, père d'Albert Premier et qui donnera toute la dynastie actuelle à notre royaume. Pour sa sœur Astrid, je ne vais pas vous faire l'affront de l'hommage. Par contre, pour Laurent, on peut aisément imaginer que la princesse Paola ait ici fait usage de sa liberté de choix pour un prénom qui rappelle les « lauriers » romains, et le fameux Saint-Laurent, chargé par le pape Sixte d'administrer les biens de l'Église de Rome dans les années 250. Souvenons-nous que c'est dans la Ville éternelle que se sont rencontrés Tino et Lita ...

 

Le prince Philippe de Belgique, bébé, dans un berceau
Le roi Philippe de Belgique, né Bruxelles, le 14 avril 1960, porte lui aussi un prénom de famille © Keystone-France/Photo News

 

L'exercice peut s'avérer amusant. Ainsi le prince Amédéo, fils aîné de la sœur du Roi tiendrait, lui, son prénom d'Amédée Premier d'Espagne, duc d'Aoste dont le père était un Savoie et la mère une Habsbourg-Lorraine. L'union de l'Autriche et de l'Italie ? Quel merveilleux clin d'œil. Pour Joachim, son frère cadet, j'oserais moins aisément l'explication. Tout de même : Joachim était l'époux de Sainte-Anne, et le père ... de la Vierge Marie ! D'ailleurs, leurs trois sœurs sont toutes des Maria « quelque chose » : Laura, Laetitia et Luisa.

 

Le prince Joachim de Belgique et sa soeur la princesse Maria-Laura
La princesse Maria-Laura et le prince Joachim de Belgique © Christophe Licoppe/Photo News

 

On pourrait faire l'exercice à l'infini. Mais en acceptant, parfois, de se heurter à un mur d'incompréhension. Car il nous reste encore cette chose invisible, irrationnelle et imperceptible : le coup de cœur.

Je vous souhaite un merveilleux été de libertés retrouvées

 

 

 1 : Léopold est tout récemment devenu le grand frère de Charlie. La rédaction d'Eventail.be félicite chaleureusement ses parents et leur souhaite beaucoup de bonheur !

 

Le logo de Place Royal, l'émission gotha de Thomas de Bergeyck

Tous les samedi, de 18 à 18h30, sur Bel RTL, Thomas de Bergeyck vous propose de pousser les portes des palais pour évoquer la vie des monarchies et revient sur tout ce qu'il faut savoir sur l'actualité des têtes couronnées.
www.facebook.com/PlaceRoyale

 

Rédigé par Thomas de Bergeyck

Actualités liées