Christophe Vachaudez

04 April 2022

La cathédrale de Westminster pour l'hommage au duc d'Edimbourg

Le service commémoratif fut conduit par Justin Welby, archevêque de Canterbury. Les spéculations allaient bon train quant à la présence de la reine Elizabeth – on évoquait même une arrivée en chaise roulante dissimulée par un tunnel de protection – mais la souveraine qui va passer le cap des 96 ans le 21 avril ne manquait pas à l’appel. Elle est arrivée par une entrée latérale, au bras de son fils, le prince Andrew, une façon pour le duc d’York d’éviter la presse, toujours à l’affût depuis ses démêlés avec la justice.

La reine Elizabeth II pendant la cérémonie d'hommage au duc d'Edimbourg

© Dominic Lipinski/PA Wire

Visiblement très émue, Elizabeth II vit désormais au château de Windsor et sa santé fragile préoccupe ses compatriotes. Côté britannique, la duchesse de Kent n’avait pu être présente mais voici bien longtemps qu’elle s’est retirée de la vie publique. Par contre, les ducs de Sussex, demeurés aux États-Unis, ont essuyé bien des critiques pour une absence tout-à-fait injustifiée. Aucune excuse n’a été fournie par le couple qui s’éloigne de plus en plus du Royaume-Uni. Une telle attitude, véritable camouflet à la monarque la plus respectée au monde, frise la grossièreté. Beaucoup pensent qu’il serait opportun de leur retirer un titre dont ils ne sont pas dignes et qu’ils n’utilisent qu’à des fins commerciales.

Le roi et la reine de Belgique
Les souverains esapgnols

Détail plus réjouissant, la petite Isla Phillips, arrière-petite-fille de la reine Elizabeth fêtait ce jour son dixième anniversaire. On reconnaissait les ducs de Gloucester, les ducs de Cambridge, la princesse Anne, les comtes de Wessex, le prince de Galles, la duchesse de Cornouailles, le duc de Kent, les comtes de Saint-Andrews, les princes de Kent, le comte d’Ulster, la princesse Alexandra de Kent, la comtesse Mountbatten of Burma et les princesses d’York.

La princesse Beatrix des Pays-Bas, La reine Maxima et le roi Willem-Alexander des Pays-Bas
Les ducs de Cambridge

Parmi les invités étrangers, on peut citer la reine Margrethe II de Danemark, la princesse Beatriz des Pays-Bas, le roi Willem-Alexander et la reine Maxima, les souverains belges, le roi Carl-Gustav, la reine Silvia et la princesse Cristina de Suède, le roi Felipe et la reine Letizia d’Espagne, la grande-duchesse Maria-Teresa de Luxembourg, le prince Kyril de Bulgarie, la princesse Margarita de Roumanie et son époux, la reine Anne-Marie de Grèce, le diadoque Paul et son épouse la princesse Marie-Chantal, le prince Philipos de Grèce et son épouse Nina, le prince Albert II de Monaco, le prince Heinrich-Donatus et la princesse Floria de Hesse, le prince Philippe et la princesse Saskia de Hohenlohe-Langenburg, le prince et la princesse Stéphanie de Bade, le prince Michael et la princesse Christina de Bade, le prince Alexander et la princesse Katarina de Serbie, le prince Hasan et la princesse Sarvath de Jordanie, ou encore le prince Salman de Bahrein. Aucun représentant de la Norvège pour cause de covid.

Après le service, le prince de Galles recevait les hôtes de marque à Clarence House, une occasion unique pour tous les souverains d’Europe de se retrouver enfin réunis.

Publicité

Tous les articles

Publicité

Banner pub INF