Rédaction

26 August 2017

© Droits réservés

Voici peu, la belle India avait suggéré à sa mère d'écrire ses mémoires mais, à 48 ans à peine, elle pourrait en faire tout autant car, à y songer, ses souvenirs et anecdotes rempliraient déjà bien des chapitres. La fille cadette de David Hicks, décorateur de la jet-set, et de Pamela Mounbatten, dame d'honneur de la reine Elizabeth, se rappelle ainsi parfaitement de son grand-père, Lord Louis Mounbatten, cette figure emblématique de l'Empire qui fut prise pour cible par l'IRA en 1979. Oncle du duc d'Edimbourg, ne fut-il pas vice-roi des Indes et Grand Amiral de la Flotte du Royaume-Uni mais aussi le mentor écoûté du prince Charles ? Si elle ne connut point son élégante aïeule la comtesse Edwina, amie intime de Nehru, son prénom évoque à lui seul cette filiation prestigieuse qui la fait également descendre de la reine Victoria. Plutôt garçon manqué, India partage sa jeunesse entre le château de Sligo en Irlande, le Hampshire et les Bahamas, avec son frère Ashley et sa soeur Edwina. En 1981, elle ne peut éviter le feu des projecteurs quand elle officie comme demoiselle d'honneur au mariage de son parrain, le prince de Galles, et de Lady Diana Spencer. De ce jour mythique, elle livre un résumé incisif : "Ma robe était détestable, mes chaussures trop étroites mais la vue du balcon de Buckingham tout simplement fantastique. J'adorais Diana". D'une certaine façon, India se conforme à une tradition familiale puisque sa mère fut elle-même demoiselle d'honneur au mariage de la future reine Elizabeth en 1947 !

 
 © Droits réservés

Égérie d'Emilio Pucci et de Ralph Lauren

Inscrite à l'austère collège de Gordonstoun, elle en est rapidement exclue pour avoir accueilli dans sa chambre des représentants du sexe opposé. Plutôt soulagée d'échapper à la rude discipline écossaise, elle rallie Rome sur un coup de tête pour rencontrer Emilio Pucci. Charmé, le créateur fait d'India son modèle attitré. Satisfaite de son coup d'éclat, elle profite pleinement de cette nouvelle expérience. Elle reprend finalement des études à Boston à la New England School of Photography et obtient un diplôme avec mention qui éduque son oeil et la conduit à New York. Bien vite, cependant, elle abandonne l'objectif pour lui faire face car, remarquée par Ralph Lauren, elle devient l'égérie de la marque pendant près d'une décennie. The Grove, la demeure familale dans l'Oxfordshire, reste toutefois son point d'attache et sa mère, son ancrage vital. Cependant, la destinée est en marche et un chagrin d'amour l'amène à renouer avec les Bahamas où elle passait autrefois ses vacances.

 
 © Droits réservés

Elle y retrouve un ami d'enfance, David Flint Wood, ancien soupirant de Lady Helen Taylor, fille de la marraine d'India, la duchesse de Kent. Les deux coeurs meurtris se confient, se consolent et ne se quittent plus. Ils ne se marient pas mais vivent en communion sur une île paradisiaque où ils gèrent bientôt un hôtel-restaurant huppé baptisé "The Landin". On y rencontre Harrison Ford ou Robert de Niro pour ne citer qu'eux. Sur Harbour Island, un paradis long de seulement cinq kilomètres au nord d'Eleuthera, India et David ont comme voisines Elle Mac Pherson et Diane de Fürstenberg....on pourrait rêver pire ! Ensemble, ils vont rénover Hibiscus Hill, leur demeure, mais sont sollicités pour d'autres propriétés des alentours, développant un style insulaire matiné de réminiscences coloniales. Des touches de couleurs, un savant mélange de beaux objets et de pièces de mobilier aux lignes épurées ainsi qu'une ouverture vers l'extérieur contribuent à créer une ambiance chic et estivale dans une contrée où le soleil ne se couche jamais. Et voilà qu'India s'inscrit dans le sillage paternel, rencontrant un succès que ses trois livres (Island Life, Island Beauty, et en 2015, Island Style), consacrés aux différents aspects de sa vie sur Harbour Island confirment largement.

Créatrice et âme d'Harbour Island

Enhardie, elle dessine des bijoux et crée une ligne de prêt-à-porter entre 'yacht et plage', comme elle a coutume de le dire, qu'elle vend dans sa boutique de Sugar Mill où l'on a vu Mick Jagger et Jennifer Aniston en flagrant délit de shopping. Les résidents de l'île y trouve aussi du linge de maison et une ligne de cosmétiques qu'India vient de lancer. Enfin, celle qui occupe l'hypothétique 678e place dans l'ordre de succession au trône britannique conçoit également des meubles fabriqués à base de matériaux recyclés, un engagement pour l'écologie qui semble évident dans cet éden aux plages de sable rose. Femmes d'affaires, India Hicks n'en est pas moins une mère attentive, comblée par les naissances de Félix en 1997, d'Amory en 1999, dont le parrain est le roi Constantin de Grèce, de Conrad en 2003 et de Domino en 2007, dont le prénom évoque l'héroïne de Thunderball, un mémorable James Bond avec Sean Connery.

 
 © Droits réservés

La princesse Marie-Chantal a accepté d'être sa marraine. Récemment, le couple a adopté Wesley, le meilleur ami de leur aîné, devenu orphelin au décès de sa mère emportée par un cancer. Depuis, India s'implique auprès de la population locale afin de la sensibiliser au problème et d'établir un programme de dépistage. De même, elle finance le projet expérimental développé à la Dunmore School, là où ses enfants ont étudié avant de fréquenter un pensionnat britannique. India Hicks ne s'ennuie pas une minute, croquant à pleine dent une vie qui, elle le reconnait volontiers, l'a littéralement comblée.

Publicité

Tous les articles

Publicité