Rédaction

10 February 2015

© Violaine le Hardy de Beaulieu

La reine Paola, une passionnée notoire d'horticulture, a accepté de placer l'évènement sous son haut-patronage et se réjouissait de découvrir les cimaises fleuries évoquant la splendeur horticole et floricole de Bruxelles mais un refroidissement l'a contrainte d'annuler sa venue. Elle a ainsi délégué sa fille, la princesse Astrid, pour la remplacer au pied levé. Comme toujours, la soeur du roi Philippe s'est acquittée de sa mission avec le sourire, écoutant avec attention les commentaires des spécialistes qui ont inauguré le parcours par cette phrase significative: "Il était une fois la capitale d'un pays, tout petit et tout jeune, qui rêvait de devenir un grand jardin. Et qui le devint...En effet, à peine née, la Belgique s'imposait comme l'un des leaders mondiaux dans l'art des jardins. Sous le règne de Léopold Ier, Bruxelles se classe d'ailleurs comme l'une des capitales de l'horticulture internationale. Si les temps ont changé, la ville a cependant hérité d'un patrimoine vert fantastique que bien des métropoles européennes lui envient."

La Princesse a ainsi pu se rendre compte à quel point les souverains belges se sont impliqués dans cette belle aventure, une odyssée qu'elle ne manquera pas de rapporter à la reine Paola.

Publicité

Tous les articles

Publicité