Christophe Vachaudez

11 July 2022

Fils du prince Henry, lui-même fils du roi Georges V et de la reine Mary, et de la princesse Alice née Montagu-Douglas-Scott, fille du 7e duc de Buccleuch and Queensberry, il nait le 26 août 1944 et parmi ses marraines, on trouve la reine mère Elizabeth et deux petites-filles de la reine Victoria, les princesses Marie-Louise et Alice, comtesse d’Athlone.

En tant que cadet, il grandit dans une relative liberté dans le Northamptonshire où ses parents résident la plupart du temps au manoir de Barnwell qui a été racheté au grand-père de la Duchesse. Il y suit des cours particuliers avant de fréquenter la Wellesley House School puis le Eton College et enfin le Magdalene College de Cambridge. Il décroche un diplôme en architecture en 1971 et sa voie semble toute tracée quand son frère aîné, le prince William, meurt le 28 août de l’année suivante, dans un accident d’avion. Le 8 juillet, il était encore le témoin de son frère alors que Richard s’unit à Birgitte van Deurs Henriksen, une ressortissante danoise. La vie du jeune couple change alors du tout au tout puisque le jeune marié devient de facto l’unique héritier.

Le prince Richard, duc de Gloucester, Birgitte Eva, duchesse de Gloucester lors du service d'action de grâce en hommage au prince Philip, duc d'Edimbourg, à l'abbaye de Westminster © Photo News

Avec son épouse, il fait son entrée parmi les membres actifs de la famille royale et se met ainsi au service de sa cousine, acceptant au fil des ans nombre de patronages. La plupart d’entre eux concernent l’architecture ou les monuments historiques mais le Duc chapeaute aussi la British Mexican Society ou la British Japan Society, plantant, en 2019, le premier des 6500 cerisiers offerts par le pays du Soleil Levant. Il soutient Lepra, un programme venant en aide aux victimes de la terrible maladie, ou encore la British Homeopathic Association, un organisme dédié à l’étude de cette pratique très populaire au Royaume-Uni. La Reine elle-même se soigne de cette façon.

Il a représenté la souveraine à l’Indépendance des Îles Salomon ou à l’investiture du pape François en 2013. Avec son épouse, ils se sont d’ailleurs notamment rendus en Australie, en Chine, en Belgique, au Portugal, en Arabie Saoudite, en Norvège, en Nouvelle-Zélande, en Suède, en Tunisie, aux États-Unis, en Espagne, en Afrique du Sud, à Singapour, au Népal, aux Philippines, au Danemark, à Hong Kong, en Israël, au Grand-Duché de Luxembourg ou à Gibraltar, au service de la Couronne.

Les ducs de Gloucester encadrant la reine Béatrix des Pays-Bas © DR

Quant à la Duchesse, elle a dans ses attributions la Royal Academy of Music, l’association Parkinson UK qui vient en aide aux familles dont un membre est atteint par cette pathologie, ou le Lullaby Trust qui essaie de prévenir la mort du nourrisson, sans compter les nombreuses écoles à travers tout le Royaume-Uni dont elle suit l’évolution.

Lady Rose Windsor, Lady Marina Windsor et les ducs de Gloucester © Photo News

Discrets mais efficaces, les ducs de Gloucester respectivement âgés de 77 et 76 ans, continuent à honorer leurs obligations. Ils ont eu trois enfants : Lord Alexander, comte d’Ulster, marié à Claire Booth dont il a deux enfants, Lady Davina, divorcée de l’australien Garry Lewis, avec deux enfants, et Lady Rose, mariée à George Gilman, dont elle a eu deux enfants. Richard et Birgitte vivent dans un appartement de grâce et de faveur au palais de Kensington et ont dû au fil du temps louer leur demeure de Barnwell Manor. Ce 8 juillet, ils ont franchi le cap des 50 ans de mariage, une prouesse plutôt rare chez les Windsor !

Publicité

Tous les articles

Publicité