Rédaction

10 May 2016

© Droits réservés

Ensemble, prenons de la hauteur ! L’année dernière j’étais l’une de ces personnes chanceuses me retrouvant autour de cette fameuse nacelle volante. L’occasion pour moi de vous conter cette belle expérience gastronomique afin de vous donner peut-être l’envie de découvrir l’édition 2016…

En juin 2015, Dinner in the sky se dressait face au Cinquantenaire. Il est 21h, je participe au second service, autant vous dire que j’ai très faim ! Le temps est magnifique, il a fait beau toute la journée et le soleil se couche peu à peu, offrant une superbe lumière. Au vu du beau temps, la grue peut hisser la table à son maximum, autrement dit à 50 mètres d’altitude. Aux fourneaux, Lionel Rigolet, chef doublement étoilé au mythique Comme chez soi. Nous passons donc la soirée à deux ou trois mètres de lui tout au plus, suivant ses moindres faits et gestes. Dans l’assiette, un menu cinq services est prévu, accompagné de champagne et de vins d’exception. Une superbe vue sur la capitale, face à soi un chef grandiose si accessible en cette belle soirée d'été, cuisinant pour nous, dialoguant avec nous, nous concoctant des mets d’exception dans une ambiance conviviale où les participants se mêlent et s’enthousiasment… Honnêtement, il me semble difficile de ne pas apprécier ce moment unique. Evidemment, ce qui pourrait vous freiner c'est le prix de ce dîner extraordinaire qui s’élève à 275€ par couvert. Il n’est pas donné à tout le monde de dépenser ce montant pour un dîner, même exceptionnel. Je dirais donc qu’il faut assurément être un grand amoureux, de gastronomie, de chefs, de bonnes choses, de moments intenses, pour savourer cet évènement à sa juste valeur. Attention, si la hauteur peut vous rendre malade passez votre chemin, il serait dommage de ne pas savourer cet instant magique comme il se doit.

 Dix grues élèveront dix plateforme pour diner en compagnie de l'Atomium © Droits réservés
Dix grues élèveront dix plateformes pour un diner anniversaire en compagnie de l'Atomium © Dinner in the Sky

Et du côté du chef, comment vit-il l’expérience ?

Lionel Rigolet nous confie à son tour ses impressions. "Je participe à Dinner in the sky chaque année pour le défi, l’ambiance, la convivialité, le plaisir de prendre part à ce concept unique et tellement magique…principalement quand le beau temps est avec nous ! Cet évènement culinaire permet une incroyable complicité avec les hôtes mais c’est aussi une façon différente de faire découvrir notre cuisine. Il s’agit d’un beau challenge à relever: faire passer un moment festif et d’exception à toute une tablée !" Et si Lionel Rigolet semble enthousiaste, les difficultés d’adaptation sont pourtant nombreuses, l’homme est bien loin de sa luxueuse cuisine… "Les principales difficultés rencontrées sont l’espace restreint, jongler avec le service et la cuisine, les assiettes qui refroidissent extrêmement vite, sans compter l’absence de frigo, de congélateur et le peu de place pour stocker matériel et marchandises. Bref, vous l’aurez compris: c’est un réel défi !" Et son plus beau souvenir là haut ? "J’ai eu le bonheur de pouvoir offrir à maman, le jour de son anniversaire, accompagnée de papa, ce moment unique. C’était la première fois que j’avais l’occasion de cuisiner pour eux à une hauteur égale aux sacrifices qu’ils ont fait pour moi durant mes études à l’école hôtelière !"

Informations
10 ans de Dinner in the sky
Du 1er au 5 juin
Quelques places restantes sur www.dinnerinthesky.be
 
Et si vous arrivez trop tard, Dinner in the sky sera aussi présent cet été à Saint-Tropez 
Du 11 juillet au 15 août
Infos et réservations : 02/333.38.12 ou info@dinnerinthesky.fr
 

Découvrez Le Bruxelles de David Ghysels, créateur de Dinner in the sky en page 110 de l'édition de mai de L'Eventail. Disponible en librairie et sur tablette

 

Publicité

Tous les articles

Publicité