Inscrivez-vous à notre newsletter

Camille Misson

03 August 2022

Maman de Louise Bourgeois devant le Musée Guggenheim de Bilbao. © DR

Vendredi

© Mina Bilbao

© Mina Bilbao

Après vous être bien installé dans votre airbnb ou hôtel* je vous emmène dîner chez Mina, un restaurant gastronomique situé au cœur de Bilbao. Placé dans une ligne de promenade piétonne près de la rivière, depuis les fenêtres, vous pouvez voir le pont de San Anton et le marché de la Ribera.

* Une adresse testée et approuvée est l’Hôtel Tayko Bilbao situé dans le quartier de Casco Viejo, le centre historique de la ville.

Samedi

Musée Guggenheim Bilbao

© DR

On commence tôt notre journée par une visite du spectaculaire et incontournable Musée Guggenheim, musée d’art moderne et contemporain dessiné par Frank Gehry et inauguré en 1997. Mais comment une antenne d’un musée new-yorkais a-t-elle atterrit à Bilbao ? Précurseur dans le domaine, la Fondation S. Guggenheim cherchait à se développer en Europe afin d’implanter un petit frère à son musée. Bilbao était alors une ville portuaire en déclin. L’architecte élu, Franck Gehry, explique : «L’objectif était de faire un édifice avec une forte identité. Il fallait que le musée permette aux habitants de se réapproprier la ville. Il devait tourner la page de la période industrielle et ne plus fuir Bilbao comme les générations précédentes. Il fallait leur redonner un sentiment de fierté. Le musée devait être un monument”.

Puppy de Jeff Koons. © DR

'Puppy' de Jeff Koons. © DR

Grand arbre et l'œil d'Anish Kapoor. © DR

'Grand arbre et l'œil' d'Anish Kapoor. © DR

Tulipes de Jeff Koons. © DR

'Tulipes' de Jeff Koons. © DR

Maman de Louise Bourgeois devant le Musée Guggenheim de Bilbao. © DR

'Maman' de Louise Bourgeois. © DR

Le 'Zubizuri' (pont blanc en basque) de Santiago Calatrava. © DR

Le 'Zubizuri' (pont blanc en basque) de Santiago Calatrava. © DR

Sacré comme le meilleur bâtiment de la deuxième moitié du XXe siècle, le Musée Guggenheim Bilbao a complètement transformé Bilbao, en plaçant la ville sur la carte du monde et modifiant radicalement son image (ex. le pont Zubizuri de Santiago Calatrava, l’Alhóndiga par Philippe Starck, etc.). C’est ce qu’on appelle “l’effet Guggenheim” et il résonne dans toute la ville avec d’autres bâtiments contemporains à l’architecture audacieuse. Découvrez la programmation du musée ICI. En partant n’oubliez pas de faire le tour du musée afin d’apprécier les œuvres de pointures du monde de l’art contemporain qui l’entourent :

  • Maman de Louise Bourgeois
  • Puppy et Tulipes de Jeff Koons
  • Grand arbre et l’œil de Anish Kapoor
Le Bistró du Guggenheim offre un vue à la fois sur l'estuaire et sur les œuvres qui entourent le Guggenheim. © DR

Le Bistró du Guggenheim offre un vue à la fois sur l'estuaire et sur les œuvres qui entourent le Guggenheim. © DR

Pour le déjeuner, je vous propose deux options :

  • Bistró Guggenheim Bilbao propose des recettes basques traditionnelles s’adaptant divinement à l’espace unique qu’a conçu Frank Gehry. Des produits du terroir et traditionnels présentés simplement dans une ambiance cool. Réservations obligatoires.
  • El Globo taberna est un petit boui-boui qui offre une sélection de délicieux produits typiques de la région comme des tapas, pinxtos (‘bouchées’), minis sandwichs, omelettes, fritures, etc.
La vue de Bilbao depuis le Mont Artxanda. © DR

La vue de Bilbao depuis le Mont Artxanda. © DR

Après la traversée du ‘pont blanc’ Zubizuri de Santiago Calatrava, je vous emmène visiter l’un des endroits les plus emblématiques de Bilbao, le mont Artxanda. Il offre la possibilité de découvrir la ville sous un autre angle. Le meilleur moyen pour l’atteindre, le funiculaire. C’est du haut de ses monts que l’on apprécie et l’on comprend mieux l’image de la ville. Le parcours (GR) dénommé  “Anillo Verde” (Anneau vert) traverse les rues pour pénétrer dans des parcs de forêts tels que Artxanda. Vous y trouverez notamment un mémorial de la Guerre Civile de l’artiste Juanjo Novella.

La café bar bilbao

© DR

Pour dîner, je vous emmène manger des pinxtos  typiques de la région dans un restaurant qui a fait de la résistance au cours la Guerre civile : Le Café Bar Bilbao. La carte propose des pintxos et des assiette d’assortiments avec tous les classiques de la cuisine populaire basque : les croquetas de chipirón , la bacalao al pil pil, la salade de riz aux langoustines, le pulpo a la gallega ou les calamares fritos…

© Kafe Antzokia

© Kafe Antzokia

On prend un dernier petit verre à 12 minutes à pieds de là, au Kafe Antzokia. C’est un lieu nocturne des plus classiques à Bilbao, un passage obligé pour découvrir des concerts et des spectacles de qualité. Le café se transforme en boite de nuit, laquelle est sûrement la plus fréquentée de toute la ville. On y passe du reggae, du rock, du punk ou encore de la musique basque et tout le monde y trouve son compte pour s’amuser joyeusement. À noter qu’une fois par mois, un chorégraphe de danses basques intervient durant 2 heures pour un cours gratuit ouvert au public.

Dimanche

Le Marché Ribera. © DR

Le Marché Ribera. © DR

Réveil en douceur et direction le plus grand marché d’Europe, le Marché de la Ribera. Construit en 1929 ce marché couvert au style Art déco de 10 000 m2, offre une grande variété de denrées alimentaires. Au rez-de-chaussée se trouvent les poissonneries, au premier étage les bouchers et charcutiers et puis, au deuxième étage, les fruits et légumes. Faîtes le plein de spécialités de la région et déjeunez sur place à l’un des nombreux stands qui vous aura fait de l’œil.

Les maisons colorées du quartier de Las Siete Calles. © DR

Les maisons colorées du quartier de Las Siete Calles. © DR

Les ruelles étroites du vieux quartier. © DR

Les ruelles étroites du vieux quartier. © DR

La Plaza Nueva / Plaza Barria fut construite en 1821 dans un son style néo-classique. © DR

La Plaza Nueva / Plaza Barria fut construite en 1821 dans un style néo-classique. © DR

La Fuente del Perro. © DR

La Fuente del Perro. © DR

La Cathédrale Santiago de Bilbao. © DR

La Cathédrale Santiago de Bilbao. © DR

© DR

© DR

Balade digestive dans le quartier de Las Siete Calles. C’est l’un des quartiers les plus appréciés par les habitants comme par les touristes, le quartier dit des “7 Rues” constitue une partie de la Vieille Ville. Il se trouve sur les rives du fleuve Nervion et se compose d’étroites ruelles en pierre avec de nombreux ponts, de grandes églises comme la Begoñako Basilika et l’immense Cathédrale Santiago de Bilbao. C’est aussi l’un des principaux points de chute pour flâner et faire ses courses. Je vous invite toutefois à faire deux petits détours par :

  • l’une des ruelles les plus étroites du quartier pour y découvrir La Fuente del Perro (la fontaine du chien). Alors qu’elle servait jadis comme abreuvoir pour animaux, aujourd’hui, cette fontaine agrémentée de trois tuyaux en forme de tête de lion, de forme néo-classique, est un lieu emblématique de Bilbao.
  • la  Plaza Nueva / Plaza Barri pour chiner aux charmant marché au puces qui se tient tous les dimanches sur la place. N’hésitez pas à vous poser sur l’une des nombreuses terrasses de café pour apprécier son architecture néo-classique.

Je vous souhaite un très agréable weekend dans le Pays Basque espagnol !

En couverture : ‘Maman’ de Louise Bourgeois devant le Musée Guggenheim de Bilbao. © DR

Informations supplémentaires

Information

Publicité

Tous les articles

Publicité