Inscrivez-vous à notre newsletter

Martin Boonen

14 June 2023

Dans l’océan de greenwashing qui nous entoure, pouvoir afficher fièrement le badge B Corp permet indéniablement de se distinguer. B Corp (pour Benefit Corporation, société bénéfique pour le monde) est une certification rendue par un comité international et rigoureusement indépendant. Elle demande aux sociétés qui la sollicitent de répondre à de très hautes exigences sociétales et environnementales, de gouvernance, ainsi que de transparence envers le public. Leurs résultats, réévalués tous les dix-huit mois, sont affichés publiquement, indiquant leurs performances sur des thématiques précises. La certification porte sur l’intégralité d’une société, sur tous ses départements et tous ses secteurs d’activités, ceci incluant les fournisseurs et les clients, mais aussi les dirigeants et le personnel. Cette exigence implacable récompense 6391 sociétés dans le monde, dont cinquante-quatre basées en Belgique. Parmi elles, Caramel Publishing vient de voir récompensés ses efforts colossaux pour y parvenir.

Montrer l’exemple et la voie pour demain
Caramel Publishing est une petite maison d’édition belge spécialisée dans les livres ludo-éducatifs. Petite par la taille de l’équipe, mais grande dans les affaires. Caramel vend, en effet, ses livres par millions à travers le monde, puisque ses clients sont principalement d’importants hard discounters internationaux. “Nos livres sont destinés aux marchés de masse, et nous l’assumons. Notre objectif est de rendre accessible au plus grand nombre des livres intelligents et bien faits”, revendique Jean-Michel d’Oultremont. Depuis sa reprise par les deux propriétaires actuels, Jean-Luc Dubois et Jean-Michel d’Oultremont, Caramel avait déjà mis le cap vers le statut d’entreprise à impact positif. La certification B Corp était une étape supplémentaire, mais la route fut longue. “Quand on reçoit le cahier des charges, le ciel nous tombe sur la terre. L’objectif semble impossible à atteindre. Heureusement, nous avons été bien aidés par l’équipe de Junior Consulting Louvain”, se rappelle Jean-Michel d’Oultremont. Le chemin fut plein d’embûches et l’équipe a demandé à Caramel de revoir tout ou presque : des statuts de l’entreprise à la gestion du staff, en passant par les clients et les fournisseurs. Afin de formaliser, d’avaliser, d’officialiser et, surtout, de prouver les bonnes pratiques auxquelles la petite société s’efforçait déjà.

“Obtenir enfin cette certification est une grande récompense : elle prouve au monde entier que notre travail profite au plus grand nombre et c’était fondamental pour nous. Il fallait laisser une trace positive pour nos enfants et nos petits-enfants.” Pour autant, Jean-Michel d’Oultremont se garde de tout triomphalisme : “Ce fut long, mais ce n’est que le début… On se prend au jeu et ce parcours donne  envie d’aller encore plus loin. Mais nous ne voulons surtout pas faire la  morale à qui que ce soit. Nous n’avons de leçon à donner à personne, mais si notre exemple, celui d’une petite société belge capable d’obtenir ce sésame, peut en inspirer d’autres, nous en serions très heureux”. À bon entendeur…

Daphné Marceau Fondatrice / Fleuriste

Entrepreneuriat

Jan van Eyck, La Vierge du chancelier Rolin

Arts & Culture

France, Paris

Du 20/03/2024 au 17/06/2024

Informations supplémentaires

Site web

Publicité

Tous les articles

Publicité