Inscrivez-vous à notre newsletter

Catherine Pirlot de Corbion

25 May 2022

Les plus grands sont à l’école pendant que les bébés font la sieste dans leurs quartiers. À défaut de la présence quotidienne de leurs parents en détresse économique, fragilisés psychologiquement, d’autres personnes prennent soin d’eux 24 heures sur 24. Tout est pensé avec les moyens dont dispose l’association pour que chacun soit à sa place, entouré d’éducateurs, de psychologues, de puéricultrices et d’assistants sociaux bienveillants. En plus d’une crèche classique et d’un service d’accompagnement à domicile, la Maison est ainsi composée de quatre services d’hébergement qui se veulent des endroits de réconfort pour des enfants dont l’intégrité physique et psychologique est menacée.

« Un enfant ne devrait jamais grandir en institution »

Il est à déplorer que les maisons d’enfants soient de plus en plus sollicitées par le tribunal de la jeunesse ou le service d’aide dédié. “Un enfant ne devrait jamais grandir en institution, se désole Manuel Sols, directeur de l’institution. Mais la précarité et la fragilité psychique de certains parents sont, à l’heure actuelle, plus que jamais présentes. Notre objectif est que chacun de ces enfants retrouve son foyer. C’est pourquoi la Maison veut rester proche des lieux de vie des familles pour faciliter les visites aux enfants, intégrer l’évolution des méthodes de travail, tant en matière d’hygiène que des besoins psycho-sociaux de chacun. Travailler la collaboration avec les parents est essentiel mais délicat. Il faut qu’ils comprennent la mesure qui a été prise par le juge, l’acceptent et se mettent dans une dynamique de travail avec nos équipes. À nous d’évaluer leurs compétences parentales et de les aider dans leur chemin.”

Des dons qui font la différence

Subsidiée par la Fédération Wallonie-Bruxelles, la Maison est sans cesse à la recherche d’autres soutiens financiers pour rencontrer l’étendue des besoins des enfants et en particulier les “extras”. Notamment le sou-tien scolaire, les vacances, les stages pédagogiques, l’éveil culturel – dont le projet Equinox qui les intègre à une chorale avec l’appui de la Chapelle Musicale Reine Élisabeth.

Immoflèche, le grand défi de 2022

Sous le haut patronage de la princesse Claire de Belgique, la Maison d’Enfants Reine Marie-Henriette surnommée, La Flèche, a pu compter sur sa présence pour inaugurer un projet de grande envergure. Grâce à la construction de 3000 m2, le site pourra laisser place à un immense jardin, un terrain de jeux pour développer des activités sportives et un potager participatif.

Publicité

Tous les articles

Publicité