Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Le testament maudit du prince de Sayn

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook
Le château de Berleburg, enjeu d'un héritage d'un autre âge aux relents nazi Le château de Berleburg, enjeu d'un héritage d'un autre âge aux relents nazi © DR

La presse allemande qui couvre l'affaire portée devant les tribunaux comprend mal qu'un testament daté de 1943 peut influer de façon aussi contraignante le destin du prince Gustave de Sayn-Wittgenstein-Berleburg.

Avant de disparaître durant la Seconde guerre mondiale, son grand-père le prince Gustave-Albert avait écrit ses dernières volontés. Il stipulait que pour hériter du domaine, du titre et du château de Berleburg, demeure ancestrale de la maison, les héritiers devaient épouser des femmes de race aryenne, nobles et protestantes. Ces desiderata obsolètes dictés en pleine période nazie ont motivé le prince Louis-Ferdinand, un cousin, à prétendre au pactole estimé entre 500 et 600 millions d'euros, en attaquant directement le prince Gustave.

 

Le prince Richard de Sayn Berleburg, et son épouse la princesse Benedikte de Danemark, parents du prince Gustave
Le prince Richard, décédé en 2017, et son épouse la princesse Benedikte de Danemark, parents du prince Gustave © DR

 

Fils du prince Richard et de la princesse Benedikte de Danemark, sœur de la reine Margrethe II, ce dernier est aujourd'hui âgé de 51 ans et, après des fiançailles avortées avec Elvire Pasté de Rochefort en 2000, il vit en couple depuis plus de quinze ans avec Carina Axelsson, une charmante américaine qui compte des ancêtres mexicains et suédois. Originaire de Californie, elle a vécu à New York puis à Paris. Auteur de différents ouvrages, elle est parfaitement intégrée au sein de la famille du Prince, régulièrement invitée à la cour de Danemark, aux réceptions officielles ou aux réunions plus intimes. Elle a d'ailleurs pour amies la princesse Victoria de Suède ou la princesse héritière Mary.

 

Le prince Gustave de Sayn-Berelburg et son épouse Carina Axelsson
Le prince Gustave de Sayn-Berelburg et son épouse Carina Axelsson © DR

 

Si Gustave peut compter sur le soutien inconditionnel de sa mère, la princesse Benedikte, et de ses sœurs, les princesses Alexandra et Nathalie, il semble que les juges lui aient aussi accordé sans sourciller l'héritage de son père, déboutant le cousin indélicat qui ne s'avoue pas vaincu et souhaite remettre la décision entre les mains de la cour constitutionnelle.

 

Le château de Berelburg
Le château de Berelburg © DR

 

Gustave et Carina, qui a fêté ses 52 ans en août, ont peu de chance de devenir parents et tout risque alors de recommencer sauf si la cour décide en son âme et consciente de casser ce document d'un autre âge. Pour l'heure, ils ne peuvent se marier et doivent subir cette situation aussi triste qu'inhabituelle.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées