Inscrivez-vous à notre newsletter

Corinne Le Brun

11 July 2023

© Noa/Roger-Viollet/Photo News

La légende commence en 1950. Brigitte Bardot, quinze ans, mutine, cheveux châtain foncé, fait la couverture du ELLE français, ce qui conduit, en 1952, à son mariage avec le réalisateur Roger Vadim. En 1956, sur grand écran, dans le film Et Dieu… créa la femme, devenue blonde, elle danse le mambo dans un restaurant de Saint-Tropez le temps d’une scène mythique. À seulement vingt-deux ans, elle devient B.B., la première superstar française. Le film, mal accueilli en France, fait un triomphe aux États-Unis.

Et B.B… créa Saint-Tropez

© Kg1/Zuma Press/Photo Nouvelles

© Kg1/Zuma Press/Photo Nouvelles

Saint-Tropez est, depuis longtemps, une ville importante pour Brigitte Bardot. Pendant plusieurs années, avec ses parents et sa petite sœur Mijanou, elle passe ses vacances, l’été à La Saravia, la maison familiale située en bord de mer, rue de la Miséricorde. La famille Bardot a ses habitudes au bar La Ponche. Tout un symbole : c’est sur la petite plage de La Ponche que Roger Vadim tournera une partie de Et Dieu… créa la femme (*).

© Luc Fournol/O.Medias/Photo News

© Luc Fournol/O.Medias/Photo News

En 1958, avec son premier salaire, Brigitte Bardot achète La Madrague, une maison de pêcheur délabrée, nichée au bout d’un chemin. Elle pense qu’elle va pouvoir s’y cacher et y jouira d’une paix royale… Le 6 juin 1973, elle décide d’arrêter sa carrière d’actrice pour se consacrer à la cause animale. B.B. se réfugie dans sa maison tropézienne, qui devient une attraction pour les touristes. Malgré sa célébrité ultra-médiatisée, elle ne plie pas bagage mais fait don, en 1992, de sa propriété à la Fondation Brigitte Bardot. Aujourd’hui, elle passe le plus clair de son temps auprès de ses animaux, à La Garrigue, sa propriété située de l’autre côté de la presqu’île, au Capon. À bientôt quatre-vingt-neuf ans, elle poursuit son combat en faveur de la cause animale.

Bardot, le biopic

© Caroline Dubois

© Caroline Dubois

Tournée à Paris, en région parisienne et à Saint-Tropez, la mini-série Bardot de Danièle et Christopher Thompson retrace le destin extraordinaire de la comédienne, depuis son premier casting, à quinze ans, jusqu’au tournage de La Vérité d’Henri-Georges Clouzot, dix ans plus tard. Les six épisodes de 52 minutes de la première saison ont été diffusés en prime sur France 2, en mai dernier, au moment où le Festival de Cannes affolait la Croisette… Choisie pour incarner Brigitte Bardot, Julia de Nunez, vingt ans, n’était encore jamais apparue à l’écran. Elle incarne une Bardot moderne, affirmée et fougueuse. La ressemblance est saisissante. À ses côtés, Victor Belmondo incarne Roger Vadim, Géraldine Pailhas et Hippolyte Girardot, les parents de Brigitte. Yvan Attal joue le producteur belge Raoul Lévy, Anne Le Ny l’agente Olga Horstig. On parle déjà d’une deuxième saison qui explorerait la carrière glorieuse et éphémère de Bardot dans la musique, notamment sa collaboration avec Serge Gainsbourg.

Adulée, statufiée

© DR

© DR

Pour ses quatre-vingt-trois ans, en 2017, Brigitte Bardot s’est vu offrir une statue à son effigie, place Blanqui, face à la célèbre gendarmerie de Saint-Tropez. Ce bronze, inspiré d’une aquarelle du maître italien de la bande dessinée érotique Milo Manara, représente l’actrice dans l’une des ses postures célèbres, issue du film Le Mépris (1963). Lovée sur un coquillage, B.B. est parée de feuille d’or depuis 2021.

Une vie, toujours racontée

Par sa beauté piquante, Brigitte Bardot a éclipsé toutes les autres vedettes. Vadim lui a offert la célébrité ; Jean-Luc Godard, un chef-d’œuvre ; Gunter Sachs, sa fortune ; Kate Moss et Simone de Beauvoir, leur admiration. L’énergie, le franc-parler et les amours de Bardot tissent sa légende. La journaliste Marie-Dominique Lelièvre vient d’actualiser son enquête, dix ans après la première édition de son livre (en 2012), et raconte, dans une postface inédite, le quotidien de B.B. aujourd’hui, à Saint-Tropez, dans sa célèbre Madrague. “Elle y retrouve ses amis non humains. Elle se tient bien droite face au ciel, aux étoiles, à la mer, à l’horizon déplié.”

L’écrivaine Catherine Rihoit décrypte, quant à elle, l’histoire du mythe français numéro 1 : “Icône des Trente Glorieuses, Brigitte Bardot a été à l’image de la France : belle et rebelle”.

(*) La chambre dite “Brigitte Bardot” de l’hôtel La Ponche invite à se faire des films face à la Méditerranée.

Piëch Automotive

Lifestyle

Informations supplémentaires

À voir

À lire

Brigitte Bardot Plein la vue, par Dominique Lelièvre, Éd. Flammarion, novembre 2022, 368 p.

 Et Bardot créa la femme, par Catherine Rihoit, Éd. de L’Archipel, mai 2023, 400 p.

Publicité

Tous les articles

Publicité