Inscrivez-vous à notre newsletter

  • HLCÉ

Virginie Draelants

09 May 2023

La Piscine est à inscrire absolument dans votre wishlist ! Ces anciens bains municipaux ont été construits en 1932, dans un style Art déco résolument moderne. Les Roubaisiens pouvaient s’y laver quand nombre de maisons étaient encore dépourvues de salles d’eau. Le bassin de natation a accueilli des générations de nageurs jusqu’en 1985.

© Joli Voyage

Dans les années 1990, il est décidé d’y aménager le musée d’art et d’industrie André-Diligent, avec d’importants dépôts des musées nationaux, notamment du musée d’Orsay. La Piscine rouvre en 2001 dans sa nouvelle vocation et connaît un agrandissement important en 2018 avec une extension contemporaine réalisée par l’architecte Jean-Paul Philippon, soit plus de 2 000 m2 de surface d’exposition en sus. Il faut du temps pour tout arpenter !

© Joli Voyage

Le passé des lieux est toujours bien présent, rappelé par un long miroir d’eau (très peu profond, donc sans danger pour les petits) au milieu de la salle principale, l’ancienne piscine, autour de laquelle se dressent de majestueuses statues de toutes époques. De manière régulière, une bande sonore rappelle les cris des jeunes nageurs. Au premier étage, les anciennes cabines ont été transformées en autant d’alcôves où sont exposées des œuvres picturales et textiles (rendant hommage aux métiers du Nord de la France, aux nombreuses usines qui en ont fait la richesse). Un conseil : découvrez si possible le musée en fin d’après-midi, quand le soleil couchant vient éclairer la superbe verrière de ses rayons obliques. Une merveilleuse lumière orangée nappe alors la salle et ses visiteurs.

© Joli Voyage

© Joli Voyage

Aristide Maillol, invité du printemps

La Piscine accueille jusqu’au 28 mai une belle rétrospective Maillol, passée précédemment par le Kunsthaus de Zurich et le musée d’Orsay. Elle rend hommage aux talents pluriels de l’artiste. On le connaît surtout comme sculpteur – sa Rivière spectaculaire reste l’un des clous de l’expo, ce corps féminin à la renverse comme entraîné par le courant – mais l’artiste a exploré de nombreuses autres disciplines.

© Joli Voyage

C’est une des vertus de cet événement : mettre en lumière la diversité de ses dons. On découvre ici d’autres facette de l’artiste : céramiques, broderies, objets d’art décoratif, dessins et gravures. De très belles toiles, œuvres de jeunesse, sont présentées, dont La Femme à l’ombrelle. Aristide Maillol faisait alors partie du groupe des Nabis, ce mouvement postimpressionniste d’avant-garde, avec notamment Pierre Bonnard et Édouard Vuillard. Les couleurs sont à la fête et le corps féminin occupe déjà toute la place dans l’œuvre de l’artiste.

séisme province d’Al Haouz Maroc

Vie Associative

Informations supplémentaires

Adresse

La Piscine Roubaix
Rue de l’Espérance, 23
59100 Roubaix

Expo temporaire

  • Jusqu’au 28 mai
    – Aristide Maillol (1861-1866) : La quête de l’harmonie
  • Du 24 juin au 4 septembre
    – Guernica : l’histoire immédiate
    – JonOne : La Tentation du décor
    – René Iché : L’Art en lutte

Publicité

Tous les articles

Publicité