Martin Boonen

22 April 2022

Affiche du salon Animal Art Bruxelles

Eventail.be – L’art animalier manquait de visibilité ?
Jean-Christophe Barbou des Places – L’art animalier a connu un grand succès au XIXe siècle, puis pendant la période après-guerre avec l’art déco avec des artistes comme Édouard-Marcel Sandoz, François Pompon, Rembrandt Bugatti… qui ont fait souffler un grand coup d’air frais sur l’art animalier. Ce dynamisme s’est éteint après-guerre et l’art animalier est retourné à son anonymat, négligé par les musées. Je me suis rendu compte, il y a une dizaine d’années, qu’il y avait un très grand nombre d’artistes animaliers de qualité qui ne demandaient qu’à montrer leur travail. J’ai voulu qu’ils retrouvent la reconnaissance qu’ils méritaient. Surtout que le public n’a jamais vraiment boudé l’art animalier, c’est un genre très populaire ! Qui n’a pas chez lui une aquarelle, une sculpture, une gravure animalière ? Lors de la première édition, à la Maison de la Chasse et de la Nature, nous avions accueilli déjà plus de 3 000 personnes ! Ce succès nous a convaincu de continuer. En 2015, nous organisions au Cercle Royal Gaulois, la première édition de la déclinaison bruxelloise de notre salon.

Le salon Animal Art

© Animal Art Bruxelles

– Après Paris, pourquoi avoir pensé à Bruxelles ?
Il y a en Belgique, par histoire, un vrai goût de la collection et de l’art, et de nombreux artistes de talents. Cela avait donc un sens évident de venir à Bruxelles. Le Cercle Royal Gaulois, installé dans l’ancienne salle de spectacle historique du Waux-Hall, dans le Parc de Bruxelles, est l’endroit idéal pour notre salon. Ce club privé a, comme son nom complet l’indique (Cercle royal Gaulois Artistique et Littéraire, ndlr) pour vocation de faire la promotion des arts. Il rassemble de nombreux collectionneurs qui ont le goût des belles choses, et une communauté de chasseurs, amoureux et défenseurs de la nature.

– La programmation évolue-t-elle ?
On renouvelle les artistes chaque année. Il y a bien sûr une vingtaine d’habitués, qui sont rejoints par des artistes que nous n’avions encore jamais montrés. Notamment des artisans d’art de grande qualité : peinture sur porcelaine avec Aude de Boisjean, la plumassière Georgine Glaezner, Gabriel Beghi qui réalise des collages de photo sur bois, Marc-André Serrano, le passionné d’ours… et puis tous les Belges et non des moindres : le photographe Patrice le Hodey, la peintre et sculptrice Savina Gillès de Pélichy, les sculpteurs François d’Ottreppe, et Emmanuel del Marmol et la dessinatrice et chasseresse Kathleen de Fays.

Peinture de zèbre

© DR

Sculpture de gorille

© DR

Une oeuvre en plume

© DR

Dessin de loups

© DR

– Depuis la première édition à Paris, avez- vous vu des tendances en art animalier ?
C’est la 11e année à Paris, et ce que je constate, depuis le début, c’est qu’il y a énormément de femmes qui embrassent ce style. Je vois aussi l’intérêt croissant pour le raku, ce procédé de cuisson de poterie basse température d’origine japonaise qui peut se réaliser dans des fours artisanaux. En peinture, l’influence du street art est sensible chez les plus jeunes artistes.

Le salon Animal Art à Bruxelles

© DR

– On trouve de l’art animalier dans d’autres salons qui ne lui sont pas dédiés.
C’est vrai, mais nous avons à coeur, à Animal Art, de proposer des œuvres à des prix très abordables. Il ne faut pas être timide, chez Animal Art, vous trouverez sans problème des œuvres de qualité à des prix accessibles. C’est évidemment tout l’intérêt d’acheter auprès de l’artiste, sans aucun intermédiaire : on achète à prix atelier. On peut donc se faire plaisir sans se ruiner, et en rencontrant des artistes.

– Vous ne vous contentez pas d’exposer des artistes…
Nous, nous remettons des médailles dans les catégories peintures et sculptures. La section artistique du Cercle Gaulois remettra un prix pour la première fois. Le gagnant sera exposé pendant un mois dans le salon galerie du Cercle. La délégation belge du CIC (Conseil International de la Chasse et de la Conservation du Gibier) représentée par Philippe Claeys remettra, elle aussi, un prix.

Informations supplémentaires

Salon

Animal Art Bruxelles

Dates

Du 22 au 24 avril 2022

Adresse

Cercle Royal Gaulois
Rue de la Loi, 5
1000 Bruxelles

Publicité

Tous les articles

Publicité