Inscrivez-vous à notre newsletter

  • HLCÉ

ArtExpositionImpressionnismeMusée d'Art Roger QuilliotMusée d'OrsayMusée des Beaux-Arts de DraguignanMusée des Beaux-Arts de NiceMusée des Beaux-Arts de RouenMusée des Beaux-Arts de TourcoingMusée des impressionnistes de GivernyPeinture

Stéphanie Dulout

19 May 2024

Camille Pissarro, Matinée de juin à Pontoise, 1873

Des “grattures de palette” réalisées par de dangereux anarchistes : c’est ainsi qu’étaient considérés par la majeure partie de la critique les tableaux du groupe des Batignolles qu’une plume inspirée allait bientôt baptiser “impressionnistes” lors de l’exposition (libre et sans jury) de la Société anonyme des peintres, sculpteurs et graveurs organisée, en marge du Salon officiel, en 1874 dans les salons du photographe Nadar, boulevard des Capucines à Paris. Un terme inventé par dérision, dérivé d’un tableau représentant Le Havre, intitulé Impression, soleil levant, brossé par Claude Monet davantage pour traduire ses impressions face à la métamorphose d’une nature empourprée que pour recopier un paysage…

Claude Monet , Meules, fin de l'été

Claude Monet , Meules, fin de l'été, 1891, huile sur toile, 60,5 x 100,8 cm. © Musée d’Orsay

Certes, William Turner avait déjà témoigné d’une telle liberté et d’une telle vivacité de touche en peignant ses mers et ses ciels incendiés, de même que Théodore Rousseau avec ses études d’arbres peintes sur le motif en forêt de Fontainebleau, laissant apparaître les touches du pinceau… Une manière fragmentée qui s’opposait au fini policé de la peinture académique admise au Salon officiel et qui allait devenir la marque de fabrique des peintres “impressionnistes” – car l’expression inventée par le chroniqueur du journal satirique Le Charivari connut un tel succès qu’elle marqua l’acte de naissance d’un nouveau courant pictural en germe depuis des décennies déjà…

Auguste Renoir, Pont du chemin de fer à Chatou

Auguste Renoir, Pont du chemin de fer à Chatou, 1881, huile sur toile, 54,5 x 65,5 cm © Musée d’Orsay, dist. RMN-Grand Palais, Patrice Schmidt

Parmi ces maîtres de “l’impression”, des ombres “cocasses” et des “empâtements prodigieux”, Monet, Pissaro, Renoir et Sisley avaient découvert sur les plages de la Manche et les bords de Seine le pouvoir de la division des tons et du papillonnement des couleurs pour rendre les mille reflets ensoleillés sur la surface mouvante de l’eau ou des feuillages… Mais aussi Degas, avec ses blanchisseuses et ses danseuses prises sur le vif, et Berthe Morisot, montrant la femme non plus mythifiée ou idéalisée mais sous un jour ordinaire. Sans oublier Édouard Manet, absent chez Nadar mais présent au Salon avec une toile pourtant résolument moderne, Le Chemin de fer.

Rendez-vous impressionnants :

  • Paris 1874. Inventer l’impressionnisme
    Jusqu’au 17.07 • Musée d’Orsay • musee-orsay.fr
  • Peindre la nature. Paysages impressionnistes du musée d’Orsay
    Jusqu’au 24.06 • MUba – Musée des Beaux-Arts de Tourcoing • muba-tourcoing.fr
  • 5e édition du festival Normandie impressionniste
    Jusqu’au 22.09 • Musée des Beaux Arts de Rouen • normandie-impressionniste.fr
  • L’Impressionnisme et la mer
    Jusqu’au 30.06 • Musée des Impres- sionnismes de Giverny • mdig.fr
  • Neige : la neige vue par les impressionnistes
    Jusqu’au 30.06 • Musée d’Art Roger Quilliot, Clermont-Ferrand • clermontmetropole.eu
  • Le Printemps impressionniste de Monsieur Renoir
    Jusqu’au 23.06 • Musée des Beaux-Arts de Draguignan • mba-draguignan.fr
  • Berthe Morisot à Nice, Escales impressionnistes
    Jusqu’au 29.09 • Musée des Beaux-Arts de Nice • musee-beaux-arts-nice.org

Photo de couverture : Camille Pissarro (1830-1903) Matinée de juin à Pontoise, 1873, huile sur toile, 78 x 115 cm. © Staatliche Kunsthalle Karlsruhe

Concours Été 2024

Lifestyle

Boucle d'oreille Gaia doré

Boutiques

Saint-Gilles

Publicité

Tous les articles

Publicité