Inscrivez-vous à notre newsletter

Corinne Le Brun

26 May 2023

Eventail.be – Après Poutine, Mohammed ben Salman le prince héritier d’Arabie Saoudite, vous vous penchez sur Xi Jinping, président de la république populaire de Chine. En quoi, les hommes de pouvoir vous intéressent-ils ?
Christine Ockrent – La Chine est devenue la deuxième économie du monde. Et Xi Jinping, qui vient d’être reconduit pour un troisième mandat et qui a pris soin de modifier la constitution chinoise (ce qui fait qu’il restera au pouvoir aussi longtemps que sa santé le lui permettra), affiche maintenant des ambitions d’établir un nouvel ordre mondial sous domination chinoise pour se substituer à l’ordre international tel qu’on l’a connu depuis la fin de la deuxième guerre mondiale sous prépondérance américaine. Pour essayer de comprendre comment fonctionne le régime chinois, il m’a semblé intéressant de passer par le biais de ces deux générations d’entrepreneurs qui ont réussi à sortir la Chine d’une misère sans nom-certains allaient à l’école sans chaussure. C’est tout à fait fascinant de voir comment dans un système communiste où le Parti a tous les pouvoirs et contrôle à tous les échelons de la société depuis l’immeuble où vous habitez jusqu’à l’entreprise où vous travaillez, en passant par tous les outils électroniques contemporains, le parti chinois contrôle tout et, à la tête, il y a Xi Jinping. Depuis dix ans, tantôt il opprime les entrepreneurs parce qu’il considère qu’ils sont trop corrompus, corrupteurs, trop riches et que le décalage entre les ultra riches et la masse chinoise devient trop évident. Et ce moment où il les opprime et celui où il les flatte parce qu’il en a besoin, vous avez une lecture du système chinois qui me semble essentielle à comprendre à nous, Européens qui nous nous posons beaucoup de questions. Et la guerre en Ukraine accentue encore ces interrogations.

– La caste des milliardaires chinois est-elle unique au monde ?
Ce qui est très singulier c’est que le génie mercantile chinois qui existe depuis la nuit des temps, était complètement opprimé et a disparu sous Mao Zedong. Dans les années 80′, Deng Xiaoping comprend que la Chine est en train de crever. Il voit Hong Kong, encore britannique, en pleine effervescence financière et économique et donc il comprend qu’il doit ouvrir la Chine à l’initiative privée. Il ouvre des zones économiques spéciales, à commencer par l’île de Hinan où vont affluer des milliers de gens. Dans ces poches de liberté, on voit comment le parti communiste, toujours là, veut sa part d’où la corruption qui va prendre des proportions endémiques. Mais, une première et puis une deuxième génération de gens créent des entreprises à tour de bras. Et c’est ainsi que la Chine devient l’usine du monde grâce à des prix de fabrication dont nous avons profité, avec des biens de consommation courants beaucoup moins chers… En trente ans, cette Chine se métamorphose sous nos yeux et sous le contrôle du parti communiste. Mais avec Xi Jinping, aristocrate du système, – son père était un des neufs compagnons de Mao -, il y a des clans, des réseaux très puissants. Arrivé au sommet, il est obsédé par l’écroulement de l’Union soviétique qui, selon lui, est dû à la décomposition du parti communiste soviétique. Et donc il n’a de cesse de renforcer l’emprise du Parti. Jusqu’au mois de mars dernier, où on a vu que, mettant en place un nouveau gouvernement où il n’y a que des hommes, au-dessus de chaque ministère il a encore installé une nouvelle strate de responsables du parti communiste qui supervisent les ministères. Le verrouillage est quasi complet. Il ne peut pas couper les jarrets de tous ces milliardaires sinon l’économie ne redémarre pas. Tantôt il les frappe, tantôt il les caresse, surtout dans les secteurs qu’il estime essentiels pour l’économie chinoise, les semi-conducteurs, véritablement la faiblesse de l’économie chinoise, domaine où les Etats-Unis imposent des sanctions de plus en plus sévères en empêchant les entreprises américaines, japonaises et néerlandaises d’exporter en Chine.

Le président chinois Xi Jinping

Le président chinois Xi Jinping © Gleb Schelkunov/Kommersant/Polaris

– Jusqu’à quel point Xi Jinping peut-il les opprimer de cette manière?
Certains ont disparu. Les patrons de Tencent, de Huawei se tiennent à carreau par rapport au système mais ils continuent à prospérer. Certaines entreprises pèsent plus lourd que la Silicon Valley. En intelligence artificielle, les Chinois sont très avancés. En batterie électrique, en panneaux solaires, ils sont les premiers du monde. Le plus riche d’entre eux qui a fait fortune à partir de l’eau minérale, Zhong Shanshan, il ne lui arrive rien, il est complètement dans la ligne du parti. Tout dépend de la façon dont Xi Jinping considère que ces gens-là sont ou bien trop voyants, trop puissants ou s’ils sont dans la ligne… Il gouverne ces gens comme il gouverne le pays.

– En 2013, Jack Ma affirmait : « Aucun chef d’entreprise chinois n’a jamais connu une belle fin »
C’est une boutade. Jack Ma, considéré par Xi Jinping comme trop arrogant et trop puissant, a été évincé du contrôle de l’empire Alibaba qu’il a créé. Il a d’abord disparu pendant quelques semaines. Maintenant, il vit surtout à Tokyo. Il est encore très riche mais il n’a plus de pouvoir. Jack Ma était un personnage haut en couleurs. On le voyait beaucoup à Davos et dans les milieux occidentaux. Il n’a pas compris qu’il y avait une limite à ne pas franchir.

Jack Ma, CEO du groupe Alibaba © Photo News * Jack Ma © Philip Reynaers / Photonews

– Ces milliardaires ne se rebellent pas contre le régime. Pour quelles raisons ?
Ils ne connaissent rien d’autre, ils sont nés dans ce système. Le paradoxe c’est que toutes ces grosses entreprises sont cotées en bourse à New York, elles ont à leur capital des fonds d’investissement américains, japonais, européens. Au niveau culturel, tous ces gens sont immensément fiers d’être chinois et fiers aussi de participer à l’émergence de cette superpuissance. L’immense artiste sculpteur chinois Ai Weiwei a déclaré: « arrêtez avec vos références démocratiques, cela n’existe pas dans l’imaginaire chinois. » Tous ces gens très riches ont acheté d’immenses propriétés au Canada, aux Etats-Unis mais ils retournaient en Chine et c’est là où ils ont leur business. C’est d’abord le marché intérieur qui a fait la richesse de ces milliardaires. C’est dans ce système qu’ils se sont épanouis.

– Parmi les milliardaires, on compte quelques femmes.
Il y en a plusieurs, bien éduquées. Surtout dans les classes moyennes, elles ne veulent plus faire d’enfant. La démographie chinoise a atteint cette année le point de bascule. La population chinoise va commencer à diminuer, ce qui à moyen et long terme, est un problème par rapport aux ambitions de la Chine de dépasser les Etats-Unis en 2049. La fille du fondateur de Huawei vient d’être nommée à la tête de l’entreprise Country Garden, une entreprise immobilière, est dirigée par la fille du fondateur. Dans le système communiste, les femmes devaient travailler aussi dur que les hommes. Après, dans la répartition du pouvoir et autour de Xi Jinping, il n’y a pas une femme. Beaucoup de jeunes filles sont très bien éduquées et formées. Mais le pouvoir reste masculin.

– ChatGPT est développé par l’entreprise américaine OpenAI. Où se situe la Chine dans le secteur de l’intelligence artificielle ?
La Chine est très en pointe dans ce domaine. Au moment où Sam Altman le concepteur de ChatGPT a demandé une meilleure régulation du secteur, le créateur de Baidu, énorme conglomérat chinois, annonce son propre ChatGPT mais doit reconnaître qu’il ne fonctionne pas bien. Tout récemment, Alibaba annonce son propre système ChatGPT. Tout de suite, le comité central du parti communiste chinois annonce que le contrôle des contenus des chat doit être assuré par le parti. Toutes les avancées technologiques sont contrôlées par le PCC. Le système chinois est autre monde.

– Comment continuer à investir en Chine sans tomber dans la dépendance chinoise ?
Beaucoup d’entreprises, belges, allemandes ont des usines en Chine. On a une forme de dépendance par rapport aux terres rares dont la Chine est premier producteur mondial. Les entreprises européennes ont des parts de marché importantes en Chine. L’économie chinoise participe de cette économie globalisée. Cela fait partie des contradictions de ce monde. Xi Jinping et Poutine sont censés être des amis, pas des alliés, et le numéro un chinois profite de cette guerre en Ukraine pour asservir à son profit l’économie russe, victime des sanctions occidentales. Xi utilise aussi Poutine pour dire au monde, regardez, nous sommes aujourd’hui, ceux qui mettent en place un nouvel ordre mondial. Fini l’ordre occidental, américain, maintenant c’est nous, la Chine.

– Comment fonctionne le système fiscal chinois ?
C’est difficile à comparer avec notre système. D’autant qu’au début, quand Deng Xiaoping entrouvre l’économie chinoise, il ne veut pas que les entrepreneurs puissent lever des capitaux en Chine. Il les encourage à faire cela à Hong Kong mais aussi dans des paradis fiscaux. La sœur de Xi Jinping par exemple a levé beaucoup d’argent à partir des îles Caïmans, des Bahamas… C’est, par là même, que beaucoup d’argent, des fortunes gigantesques sont sortis. Là, le régime a commencé à serrer le système. Mais c’est très ambigu parce que l’économie chinoise a aussi besoin d’investissement étrangers. Or quand Xi fait la leçon ou rabroue certains entrepreneurs emblématiques, les investisseurs étrangers prennent leur jambe à leur cou. Ils vont au Vietnam, en Corée du Sud. Jusqu’où l’idéologie doit l’emporter sur le pragmatisme?

Rencontres de L’Eventail avec Christine Ockrent

Christine Ockrent présentera son livre et donnera une conférence sur le thème
« L’empereur et les milliardaires rouges. Comment Xi tient la Chine »
L’entretien sera mené par le journaliste Christophe Giltay, suivi d’un déjeuner et d’une séance de signature
Mardi 13 juin 2023, de 12h à 14h00, au Cercle Royal Gaulois Artistique & Littéraire
INSCRIPTIONS ICI 
Le Silence de la Pensée • Sean HENRY & Jean Paul BLAIS

Arts & Culture

Du 17/03/2024 au 27/04/2024

Informations supplémentaires

Livre

L’empereur et les milliardaires rouges

Auteur

Christine Ockrent

Éditeur

Editions de l’Observatoire

Inscriptions conférence

Publicité

Tous les articles

Publicité