Inscrivez-vous à notre newsletter

Rédaction

23 July 2021

© Del Diffusion

La mise en scène d'Alexis Goslain et la scénographie de Patrick de Longrée s'avèrent respectueuses de l'œuvre originale. Cela fait de ce spectacle un beau moment de culture populaire dans le meilleur sens du terme. Dans le clair-obscur de la nuit d'été, les éclairages (Christian Stenuit) sacralisent davantage encore la poésie des vestiges abbatiaux. La réalisation a aussi l'avantage d'être étayée par des comédiens talentueux. En commençant par le narrateur, Saint-Ex lui-même, l'aviateur tombé en panne de moteur dans le désert, interprété par Damien De Dobbeleer. François Heuse, illuminé à la fois de naïveté et de lucidité, est le Petit Prince qui a quitté sa planète par chagrin d'amour lorsqu'il a découvert que sa rose, son amour, peut avoir des épines. Jordan Maty prête sa voix au personnage sans doute le plus attachant du conte, celui du Renard qui enseigne au Petit Prince « qu'on ne voit bien qu'avec le cœur ». 

Le Petit Prince en discussion avec le Renard dans le spectacle à Villers-la-Ville
© Del Diffusion

Le même comédien est aussi le Serpent persiflant par la morsure duquel le Petit Prince aura « l'air d'être mort et ce ne sera pas vrai... ». Là, les raccourcis de l'adaptation obscurcissent un peu le rôle. Quant à la Rose coquette et capricieuse, elle est incarnée par Catherine Conet et l'on conçoit aisémement les sentiments du Petit Prince à son égard.

Pascal Racan est sans doute le comédien que l'on a pu voir le plus souvent dans les spectacles de l'abbaye. Et c'est tant mieux. Cette fois, il émeut et amuse dans le rôle d'un vieux roi, monarque absolu et universel, mais qui vit seul sur sa planète et veut y retenir le Petit Prince en le nommant ministre de la Justice.

Une scène du spectacle Le Petit Prince d'après Antoine de Saint-Exupery, joué à Villers-la-Ville
© Del Diffusion 

Éric De Staercke, autre habitué de Villers, est un businessman très affairé à compter les étoiles, tandis que Denis Carpentier boit avec conviction pour oublier qu'il a honte de boire. Camille Pistonne est un allumeur exténué de réverbères sur une planète si petite qu'elle n'en compte qu'un seul, mais qu'il faut allumer et éteindre une fois par minute. Daniel Hanssens, très comiquement convaincant en géographe qui vit sur une vaste planète sans du tout la connaître car il ne peut compter sur aucun explorateur. Et Bruno Georis interprète avec drôlerie un vaniteux, lui aussi solitaire sur sa planète, qui ne porte un chapeau que pour le soulever quand il salue ses admirateurs.

Chacune de ces rencontres du « petit bonhomme aux cheveux d'or qui ne répond jamais aux questions » constitue une étape d'un cheminement poétique et initiatique vers l'amour et la fraternité, ces piliers d'un monde d'harmonie sans doute inaccessible. Ce Petit Prince là risque bien de réveiller chez le spectateur la nostalgie de l'enfant qu'il fut et le regret de l'homme qu'il n'est peut-être pas devenu.

 
Le Petit Prince
Spectacle adapté de l'œuvre d'Antoine de Saint-Exupéry
Du 13 juillet au 14 août 2021
Abbaye de Villers-la-Ville
Rue de l'Abbaye, 55
1495 Villers-la-Ville
www.villers.be/le-petit-prince
Le spectacle sera repris dans la salle de l'Aula Magna à Louvain-la-Neuve à partir du 28 décembre

Publicité

Tous les articles

Publicité