Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Inquiétude sur le Rocher

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
2 avis
Sharing on Facebook
Lors du podium du dernier Grand Prix de Monaco Lors du podium du dernier Grand Prix de Monaco © DR

Cette fin de semaine aurait dû donner lieu à des réjouissances d'ordre privé en principauté puisque déjà dix ans se sont écoulés depuis que le prince Albert a épousé Charlène Wittstock. Mais il n'en sera rien car, selon le porte-parole du palais, la princesse serait bloquée en Afrique du Sud suite à une opération ORL qui la contraint à ne point embarquer à bord d'un avion.

Dans un communiqué, l'intéressée se dit profondément attristée de ne pouvoir rejoindre les siens pour ses noces de porcelaine et elle en profite pour remercier son époux pour son soutien indéfectible. Ce dernier lui a d'ailleurs rendu visite en compagnie de Jacques et de Gabriella qui trouvent aujourd'hui l'absence maternelle plutôt longue. Les raisons doivent donc être impérieuses pour que Charlène accepte d'être séparée de ses deux enfants alors qu'elle s'est révélée une mère particulièrement attentive, tissant un vrai cocon dans la propriété des Grimaldi, à Roc Agel, sur les hauteurs dominant Monaco.

 

Le prince Albert de Monaco en Afrique du Sud
Albert, Jacques et Gabriella ont rendu visite à Charlène en Afrique du Sud © DR

 

Voici juste une décennie, le gotha s'était donné rendez-vous pour ce mariage que les média guettaient depuis bien longtemps. Albert et Charlène ont pris le temps pour se mieux connaître, s'apprivoiser et définir quel serait leurs rôles respectifs. Si le Prince a volontiers accepté de présider en solo certains événements phare du calendrier monégasque, la Princesse s'engageait, en contrepartie, à apparaître de temps en autre, en conservant une certaine liberté de mouvements.

 

Le mariage du prince Albert de Monaco avec Charlène Wittstock
© DR 

 

Mais revenons à ce jour historique qui marqua les annales de la Principauté. La cour du palais servit de cadre au mariage religieux où Charlène apparut soudain en robe de satin duchesse signée Giorgio Armani, les cheveux rehaussés de guirlandes de fleurs en diamants prêtées par la princesse Caroline. Albert, en grand uniforme, rayonne sous le soleil méditerranéen. Dans l'assistance, on a reconnu les souverains belges et suédois, l'impératrice Farah d'Iran, les comtes de Wessex, l'Aga Khan, le roi de Malaisie, l'émir du Qatar, les grands-ducs de Luxembourg, les princes de Naples, les ducs de Castro, les princes de Venise, le roi du Lesotho, les princes de Kent, les ducs de Bragance, les princes héritiers de Suède, de Norvège et du Danemark...difficile de les citer tous.

 

Portrait officiel de la famille princière de Monaco
Le dernier portrait officiel de la famille princière de Monaco © DR

 

La liesse a envahi les rues pavoisées du rocher sur lequel veillent depuis des siècles cette curieuse famille Grimaldi. Une nouvelle princesse a fait son entrée officielle dans l'arène et les monégasques rêvent déjà à une naissance. Ils ne devront pas attendre longtemps puisque la naissance de jumeaux couronne bientôt cette union, pérennisant une lignée dont les origines seraient à chercher du côté de Gênes.

Comme toujours, la presse épie les faits et gestes de la famille princière. En ces moments délicats, certains quotidiens n'hésitent pas à évoquer un conflit irréversible, voire un divorce éminent. Espérons que ces ragots soient juste de fausses rumeurs afin que ce couple, certes atypique, continue à œuvrer pour une principauté trop souvent dans l'œil du cyclone.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées