Inscrivez-vous à notre newsletter

Christophe Vachaudez

25 December 2023

Á l’époque, on qualifie d’éteint et de tristounet l’héritier du trône, orphelin de père et de mère, et successeur désigné de son aïeul qui règne depuis plus de trente. Il y a bien les princesses Margaretha, Birgitta, Désirée et Christina qui animent la vie de cour mais le pays n’a plu de reine depuis 1965. Cette rencontre s’avère donc plus qu’importante.

© Photo News

Mais qui est Silvia ? D’origine allemande, la jeune fille est née à Heidelberg et a suivi des cours d’interprétariat à Munich. Á partir de 1971, elle intègre le comité d’accueil des Jeux Olympiques, poste qu’elle conservera jusqu’en 1973 avant d’être nommée chef du protocole à ceux d’Innsbruck. Durant l’été 1972, Silvia croise les pas de Carl-Gustav, venu assister aux Jeux olympiques. Á 26 ans, le Prince a tout du jeune premier mais sa timidité le paralyse. Il franchit finalement le pas mais réalise vite les difficultés qui l’attendent.

© Photo News

Semés d’embûches, les premiers temps semblent décourageants mais l’idylle prend forme. Quelques mois plus tard, le roi Gustav VI Adolf, grand-père de l’intéressé, meurt le 15 septembre 1973 et la succession s’avère compliquée. La monarchie traverse une période d’incertitude. Fraîchement couronné, Carl-Gustav n’oublie pas Silvia mais il veut s’assurer qu’elle accepte pleinement le rôle qui l’attend. Soutenu par ses quatre sœurs aînées, il se déclare enfin et les fiançailles sont annoncées officiellement le 12 mars 1976.

© Splash News and Pictures/Photo News

Le mariage est prévu le 19 juin 1976 et la cathédrale de Stockholm renoue avec les heures heureuses. Les Suédois réservent un accueil triomphal à leur nouvelle reine. Silvia a choisi une robe simplissime qui ganse sa silhouette parfaite et a coiffé le diadème aux camées, hérité de l’impératrice Joséphine. Même le groupe ABBA se joint à la liesse nationale en composant en son honneur leur célèbre titre Dancing Queen qu’il interprète devant le gotha la veille de la cérémonie. Á cette occasion, la reine Silvia fait la connaissance des souverains luxembourgeois, du roi Baudouin et de la reine Fabiola, avec qui elle sympathise instantanément. Le roi Olav de Norvège, la reine Margrethe II de Danemark, et sa mère la reine Ingrid, tante du marié, sont venus en voisins assister à la première union d’un monarque régnant depuis 1797 ! D’emblée, Silvia a conquis tout le monde !

© Didier Lebrun/Photo News

Brillante linguiste, la reine qui possède déjà l’anglais, le français et l’espagnol parle aussi le portugais puisque sa mère Alice est brésilienne, et l’allemand, comme de bien entendu. Elle s’initie depuis des mois au suédois et ne ménage pas ses efforts pour s’adapter d’autant que les media suivent ses faits et gestes de très près. La naissance d’une princesse prénommé Victoria confirme son statut d’icône nationale. Le bébé qui voit le jour le 14 juillet 1977 inspire la modification de l’Acte de succession qui instaure la primogéniture absolue, une sécurité si le couple n’avait qu’un enfant mais le prince Carl-Philip vient agrandir le foyer royal le 13 mai 1979, suivi de la princesse Madeleine en 1982. Mère attentive, la Reine oriente rapidement ses choix de parrainages d’œuvres caritatives vers tout ce qui touche à l’enfance.

© Photo News

En 1994, elle établit même le Mentor International, un organisme chargé de conseiller les plus jeunes dans leur choix de vie. Co-fondatrice de la World Childhood Foundation, elle fut l’une des premières à faire du commerce et de l’exploitation sexuelle des enfants un vrai cheval de bataille à un niveau international. Elle s’investit aussi dans Save the Children, dans la Fondation contre le Cancer des Enfants. Á l’occasion de son cinquantième anniversaire, elle a mis sur pied le Fonds Reine Silvia qui aide les enfants atteints de handicap. Enfin, ayant été directement confrontée à la démence sénile dont sa mère souffrait, elle a établi le Silviahemmet qui forme du personnel spécialisé et conduit des recherches sur cette maladie dégénérative.

© SplashNews.com/Photo News

Depuis 1982, le couple royal vit au palais de Drottningholm, dans la proche banlieue de Stockholm. Victoria, Carl-Philip et Madeleine y grandirent et, maintenant, son parc sert de terrain de jeux aux huit petits-enfants de la Reine. Porte-étendard de la Suède, Silvia se plait à arborer les nombreuses parures de la Fondation Bernadotte, participant à sa façon aux fastes de la monarchie dont le point d’orgue annuel demeure la cérémonie de remise des Prix Nobel, mi-décembre. Si sa vie de couple ne fut pas toujours un long fleuve tranquille, la Reine a toujours fait preuve de retenue et de discrétion, demeurant le pilier d’une famille royale qu’elle incarne maintenant depuis 47 ans avec charme et engagement. En ce 23 décembre, elle fêtera ses 80 ans, un cap qui mérite bien un Happy Birthday national !

Gastronomie & Oenologie

Arts & Culture

Belgique, Namur

Du 20/11/2023 au 12/05/2024

Publicité

Tous les articles

Publicité

Tous les articles