Inscrivez-vous à notre newsletter

Rédaction

12 May 2020

© Chloé Thôme

Comme on peut le voir dans certains supermarchés, la tendance est indéniablement au spreads ou « tartinades ». Finis les martino, thon piquant et autre poulet curry, place au houmous au curcuma, tapenade aux champignons, pesto de cresson et caviar d'aubergine à la fêta ! Les ingrédients des Pots de l'îlot sont 100% bio et certains sont même très locaux, comme les champignons bruxellois de Permafungi, le cresson de Laeken et le basilic élevés par la ferme Nos Pïlifs, ou le savoureux fromage Oudlander fabriqué à La Panne.

Les pots alimentaires solidaires de l'asbl L'îlot à Bruxelles
En plus d'être solidaires et de favoriser la réinsertion, les Pots de l'îlots sont locaux, bios et surtout .... déliceux ! © Chloé Thôme

Idéales sur du (bon) pain ou des toasts, ces préparations peuvent également servir de sauce avec des pâtes. Le pesto, bien relevé, est bluffant sur un pavé de poisson à chair blanche et des pommes de terre nouvelles à la vapeur, ou bien sur de l'agneau rôti aux légumes verts ou encore dans une lasagne tomate-ricotta. « La tapenade, le caviar et le houmous sont parfaits dans une crêpe salée chaude ou froide, voire pour relever n'importe quel sandwich, wrap, piadine ou panini », ajoute Véronique heene, responsable du projet.

Un pot = un don

La moitié du prix d'achat des Pots de l'asbl bruxelloise L'îlot est consacré à la réinsertion professionnelle et sociale
© Chloé Thôme 

« C'est un projet d'économie sociale qui vise à la réinsertion professionnelle de personnes issues de notre public cible », explique Philip de Buck, directeur du centre de jour de l'îlot. Leur fabrication permet de fournir du travail à temps plein et une formation à deux personnes en grande précarité. « L'achat d'un pot = un don », martèle Philip de Buck, qui en a créé les recettes. Ils sont en effet vendus à dix euros pièce au lieu de cinq en temps normal. La moitié du prix d'achat est aujourd'hui directement utilisée pour assurer la continuité des activités de l'asbl. L'îlot en a plus que jamais besoin, car la crise du coronavirus a tari deux importantes sources de financement : l'appel à dons dans la rue et de nombreux donateurs privés, inquiets pour leur propre avenir.

Dès la fin du confinement, ils seront à nouveau disponibles en colis pique-nique, c'est-à-dire éventuellement accompagnés de salade, de pain et de charcuterie. Pour l'heure, ils sont livrés à domicile (gratuitement en Région de Bruxelles-Capitale) chaque vendredi, par un cycliste bénévole.

Pour toute commande : www.lespotsdelilotmail
Pour plus d'information sur l'îlot : ilot.be

Publicité

Tous les articles

Publicité

Banner pub INF