Inscrivez-vous à notre newsletter

  • HLCÉ

Agnès Zamboni

21 November 2023

Elle manipule le ruban serpentant entre ses doigts, en le pliant verticalement sur sa tranche et sa largeur pour former l’épaisseur du tapis. Ses gestes compressant la matière provoquent le mouvement et composent des motifs vibrants d’ondes ou de vagues, avec des effets de couleurs dégradées. Voici l’espace de liberté et de création sans limites de Laure Kasiers qui crée des dessins toujours nouveaux en combinant mouvements et couleurs. Presque une méditation, une concentration aboutissant à des compositions éclatantes. Alternatif, artisanal et non conventionnel, le procédé mis en œuvre ne fait référence ni au tissage, ni au tressage, encore moins au tricotage, au nouage ou au tuftage, les techniques classiques de fabrication des tapis.

© Serge Brison

© Laure Kasiers

Confection de A à Z

Cette créatrice commence par fabriquer elle-même sa matière première, un ruban de passementerie, à l’aide de deux machines anciennes détournées de leur usage premier. Ce ruban dessinant des entrelacs, elle l’insère dans un gabarit en bois, aux dimensions du futur tapis, qui lui sert de guide. Laure travaille à même le sol lorsque les dimensions de la pièce sont importantes. Les motifs sont réalisés en spirales pour les formats ronds. Les assemblages créent des rythmes aléatoires et naturels, et l’effet final se construit au fur et à mesure.

Concentrée sur une production locale en pièces uniques ou petites séries façon slow design, elle propose une vision éco-responsable de son métier englobant toutes les étapes, de la recherche de clients, à la livraison du produit, en passant par la conception des modèles et leur exécution. L’envers du tapis est enduit, par ses propres soins, d’une matière antidérapante. Les fils de lin ou de laine composant ses rubans pro-viennent de fins de stocks d’usines belges ou sont élaborés en Europe à partir de fibres recyclées. Les modèles Coral, Slow, Flow, Shades, Morpho ou encore Strata offrent un éventail de ses inspirations. Celle-ci oscillent entre motifs organiques issus de l’univers végétal, minéral ou marin, évoquant les éléments ou des paysages abstraits, des vues au microscope de cellules, des structures issues de la terre, des visions célestes ou du cosmos. Sa dernière micro-collection Solstice propose des petits tapis-coussins circulaires de 37 centimètres de diamètre et de 2,5 centimètres d’épaisseur en laine filée et recyclée en France.

À la recherche constante de défis, Laure  Kasiers fabrique souvent ses tapis sur  mesure, en fonction d’un espace et d’une commande précise.

Lifestyle

Arts & Culture

Belgique, La Louvière

Du 30/03/2024 au 15/09/2024

Informations supplémentaires

Site web

Publicité

Tous les articles

Publicité