Inscrivez-vous à notre newsletter

François Didisheim

19 December 2023

Comment expliquer que tant de gens aiment passer du bon temps à Knokke-Le Zoute alors que Ostende, La Panne, Le Coq, Duinbergen, etc… ne manquent pas d’atouts ? En fait, pléthore d’éléments expliquent sans doute assez bien le succès jamais démenti au fil des décennies de la station balnéaire la plus prisée de Belgique.

Le Zoute est et reste spécial, c’est sa force ! C’est “the place to be“, hiver comme été. C’est l’endroit où il faut voir et être vu. Surtout depuis que la Place “Matuvu” a été restaurée et rénovée. Le mardi 12 décembre dernier, notre partenaire-maison, le magazine Zoute Paper (www.zoutepaper.be) organisait une rencontre sur le thème « When Knokke meets Brussels ». Et l’événement a été rehaussé par la présence de plusieurs invités qui représentaient bien les connexions qui existent entre notre capitale et le Beverly Hills belge. La commune de Knokke-Heist était évidemment dignement représentée par celui qui en est désormais le bourgmestre, au moins jusqu’aux élections de juin 2024 : Jan Morbee. Était présente, en renfort, une des figures montantes de la commune, l’Echevine “Jeunesse et Evénements” Astrid Mestdach. Pour représenter Bruxelles, Boris Dilliès, l’incontournable bourgmestre d’Uccle, a aussi fait à l’assemblée l’honneur de sa présence. Entre deux des communes les plus riches de Belgique, de solides liens naturels ont toujours existé.

Ceux qui connaissent bien la station balnéaire savent que s’il y a bien un acteur majeur dont on ne peut se passer, c’est la Compagnie Het Zoute. Son CEO, Joris Vrielynck, était lui aussi présent. Il habille les hommes et les femmes qui aiment l’excellence du Zoute, de Bruxelles… et de toute la Belgique (et plus encore) depuis 40 ans : Edouard Vermeulen, Fondateur de la Maison Natan, était lui aussi présent. Habitué du Zoute mais travaillant à Bruxelles, il a présenté sa vision de l’aller-retour entre les deux pôles.

Un événement sur les liens qui unissent Knokke et Bruxelles ne pouvait pas se passer de la présence de Nicolas Lhoist, à la tête du groupe TERO, propriétaire notamment du très célèbre Knokke-Out. Le nom de ce lieu emblématique est en soi une invitation à créer du lien. Étaient également présents sur scène ce soir-là : le bureau d’architecture ARCHi2000 et son fondateur Philippe Verdussen qui a ouvert une antenne à Knokke pour y amener un regard nouveau sur nos lieux de vie, villas ou immeubles. Et aussi, l’ancien homme politique et désormais auteur, Alain Zenner, qui a déjà consacré deux ouvrages à Knokke-le-Zoute. Et, enfin, Violaine Muuls et Emmanuel van Innis de l’association Les Amis du Zoute qui a pour principal but le bien-être, au sens large du terme, de ses membres qui possèdent une habitation sur le territoire de Knokke-Heist ou qui s’y rendent de manière régulière.

Tout ce beau monde s’est donc retrouvé mardi dernier pour une rencontre de partage dans un haut-lieu situé… à Uccle. Of course !

Et maintenant, l’instant culture : un point commun amusant entre Knokke et Uccle est que Napoléon Ier a fait mettre en vente aux enchères des terrains publics des deux régions pour financer son effort de guerre. Ce qui a permis leur urbanisation !

Newsletter Lobby du 8 décembre 2023, mise à jour le 18 décembre, rédigée par François Didisheim, fondateur de Lobby. Retrouvez Lobby, la revue des cercles du Pouvoir, ici

Arts & Culture

Belgique, Charleroi

Du 10/02/2024 au 05/05/2024

Publicité

Tous les articles

Publicité