Rédaction

07 May 2015

© Myriam Rispens

Montrer l'art public dans un espace fermé n'a pas de sens. Being Urban n'est donc pas une exposition proprement dite (on n'y voit pas une seule œuvre d'art !) mais plutôt un laboratoire qui pose des questions sur ces initiatives.

L'Eventail - Concrètement, que va-t-on pouvoir voir et faire dans ce laboratoire Being Urban?
Adrien Grimmeau & Pauline De la Boulhaye - Beaucoup de choses ! D'abord, différentes propositions artistiques sont présentées: une web radio, une cartographie de l'art public à Bruxelles depuis 2000, une bibliothèque, une borne d'arcade vidéo, une compilation de films, un jeu urbain de « dériviation », un dispositif roulant qui questionne mode de production et revenu artistique... Mais également des documentaires sur des artistes qui se détournent des lieux de culture pour aller au cœur de la vie urbaine et modifier durablement notre environnement. On peut voir ces œuvres dans la ville-même. Entre autres, on pourra observer le processus de l'artiste Julien Celdran qui, en réunissant les idées de deux équipes de balayeurs de la ville de Bruxelles, va personnaliser une dizaine de brouettes qui vont provoquer des discussions entre les citoyens et le balayeur (mis d'une certaine manière en valeur). Son projet relie l'utile et le beau en améliorant visuellement des objets peu esthétiques (comme cela avait été le cas avec des paraboles customisées à Schaerbeek). Il est symptomatique du nouveau type d'œuvres publiques qui se définissent désormais non plus comme un « ajout dans la ville mais comme une concertation entre habitants, artistes et médiateurs culturels ».

Un exemple d¹une armoire en copropriété qui sera installée sur le territoire de la ville de Bruxelles par les artistes Denicolai & Provoost. Ici: 'Revolution is not a pique-nique', Denicolai & Provoost, 2007, Saint-Mélany / Vallée de la Drobie (Ardèche / France), © Denicolai & Provoost

Par ailleurs, l'Iselp accueille un parlement - forum où vont se dérouler des rencontres et workshops entre habitants, artistes, acteurs politiques et experts. Le centre sera également le point de départ d'une série de marches critiques dans Bruxelles (guidées par les commissaires) et de déambulations atypiques avec Jérôme Giller. Enfin, afin d'alimenter la réflexion, des cycles de conférences autour de l'art public à Bruxelles sont proposés par des professionnels du secteur.

Pour ceux que cela intéresse, les expériences menées à l'occasion de Being Urban feront l'objet d'une publication à paraître fin 2015.

Les artistes et partenaires du projet : The Mental Masonry Lab - Jérôme Giller - Simona Denicolai et Ivo Provoost - Julien Celdran - Thomas Laureyssens - Stephan Goldrajch - Zuloark - Robert Milin - Xurxo Duran Sineiro - Sans-Titres - Outings project - Recyclart - Benoît Moritz - Mathieu Berger - Carine Potvin - Nicolas Hemeleers - Laurence Jenard - Les Nouveaux Commanditaires - Olivier Bastin - Tiffany Hernalesteen - Antoine Pickels - IDM - Wim Embrechts - Contrats de quartiers durables - Vincent Degrune - artconnexion - VOUS...

Being Urban
Jusqu'au 4 juillet 2015.
Entrée libre
L'Iselp
31, boulevard de Waterloo
1000 Bruxelles
Les horaires des événements/rencontres/conférences sont sur www.beingurban.be.

Publicité

Tous les articles

Publicité