Inscrivez-vous à notre newsletter

Artistics

13 October 2022

Dès ses études au Royal College of Art, Tom Price place les matériaux au cœur de sa pratique créative. Tous les matériaux : des plus conventionnels aux plus inédits. En témoigne la série The Presence of Absence, présentée en 2014 au Nelson-Atkins Museum of Art de Kansas City. L’artiste y présente une série de figures humaines saisies à différents stades de décomposition, réalisées à partir de charbon. « J’étais fasciné par les corps pétrifiés des victimes de Pompéi. J’avais entendu que les habitants d’Herculanum avaient été « instantanément carbonisés » par la chaleur intense. C’est ce qui m’a conduit travailler avec le charbon.” Il s’intéresse parallèlement à la résine et à la manière dont ce matériau interagit avec le goudron. Une commande de Chatsworth House va lui donner l’occasion de conjuguer ces différentes expérimentations.

Tom Price avec l’une de ses dernières créations, Synthesis L4 (2021, sculpture murale et luminaire) © DR

Chatsworth House, en Angleterre, est l’écrin d’une fabuleuse collection d’art constituée par les ducs de Devonshire au travers de 16 générations. En 2015, le château organise une l’exposition Make Yourself Comfortable, dédiée à l’assise contemporaine. Aux côtés de sièges iconiques de Marc Newson ou Maarten Baas, la curatrice Hannah Obee choisit de présenter de pièces créées pour l’occasion et inspirées de l’histoire du lieu.

Synthesis bench, de Tom Price © DR

Tom Price fait partie des artistes sollicités. Il conçoit deux bancs de forme identique : deux blocs aux lignes minimalistes de 2,20 m de longueur chacun. La résonance avec Chatsworth House se trouve dans le choix des matériaux : le premier est réalisé en charbon, en référence aux mines de charbon possédées par la famille. Le second, constitué de résine à l’aspect cristallin, rend hommage à la collection de minéraux initiée par la duchesse Georgiana au 19e siècle. Le charbon, sombre et mat, dialogue avec la transparence de la résine qui, grâce à un système d’éclairage intégré, semble irradier sa propre lumière. Les couleurs nées du mariage insolite de la résine et du goudron (jade, turquoise, or…) se révèlent de façon spectaculaire dans ce rayonnement.

Counterpart illustre la démarche artistique de Tom Price, semblable à celle d’un scientifique qui expérimente, observe et progresse dans ses recherches en apprenant de ses échecs. Cette pièce témoigne aussi de sa capacité à concevoir des œuvres qui fascinent par leur élégance minimaliste et leur statut hybride, à la fois œuvre d’art et pièce fonctionnelle en fonction du regard des spectateurs qui interagissent avec.

Counterpart a depuis donné naissance à une mini-série de sculptures fonctionnelles, toutes disponibles sur le site de la galerie d’art contemporain Artistics.

Photo de couverture : Counterpart, de Tom Price. © Chatsworth House Trust

Informations supplémentaires

Sur internet

Publicité

Tous les articles

Publicité