Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Charlène de Monaco au secours des rhinocéros

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
1 avis
Sharing on Facebook
La princesse Charlène de Monaco, au chevet des rhinocéros en Afrique du Sud La princesse Charlène de Monaco, au chevet des rhinocéros en Afrique du Sud © Christian Sperka/Instagram @hshprincesscharlene

Souvent là où on ne l'attend pas, la princesse Charlène a choisi de soutenir un nouveau combat, celui de la protection des rhinocéros dans un pays cher à son cœur, l'Afrique du Sud là même où elle a grandi.

En tenue de camouflage, amincie, les cheveux plus courts que jamais, elle a diffusé une série de clichés coups de poing qui ne laisseront personne indifférent. Accompagnée par le photographe animalier Christian Sperka, elle a suivi une équipe de rangers sillonnant la savane en hélicoptère à la recherche du célèbre mammifère. Plus menacés que jamais par un braconnage inhumain, les rhinocéros sont en grave danger d'extinction.

 

La princesse Charlène de Monaco porte secours des rhinocéros d'Afrique du Sud
© Christian Sperka/Instagram @hshprincesscharlene

 

Lors de cette campagne, ils sont anesthésiés et leur corne leur est simplement coupée. Est-il vraiment nécessaire d'arriver à de telles extrémités ? Comme le rappelait le WWF, la corne est toujours très demandée dans les pays asiatiques où on lui prête des vertus thérapeutiques et aphrodisiaques. Pulvérisée, elle se vend plus chère que l'or ou la cocaïne ! Les criminels abattent généralement les animaux pour leur arracher le précieux appendice comme de vulgaires bouchers. Parfois, les rhinocéros sont toujours vivants quand on les mutile sauvagement.

 

 

Charlène a posé aux côtés d'animaux endormis, les caressant, visiblement émue par le sort qui leur était réservé. Une phrase en Anglais 'Merci de ne pas nous oublier' commente l'une des photos où un rhinocéros a été bandé après l'ablation à la disqueuse de cette corne tant convoitée. La Princesse espère ainsi raviver la mobilisation. En 1800, on comptait encore un million de spécimens. Les derniers chiffres qui datent de 2016 parlent d'une population de 29.500 dont 70 % vivrait en Afrique du Sud, d'où le rôle important que doit jouer ce pays dans la préservation de l'espèce... une nouvelle cause pour Charlène qui compte bien ne pas en rester là.

La Princesse qui semble traverser une période délicate se ressourçait auprès des siens. Souffrante, elle restera encore quelques jours loin de la Principauté mais nul doute qu'elle réintégrera Monaco pour ses noces d'étain.

Rédigé par Christophe Vachaudez

Actualités liées