Pour vous offrir une meilleure expérience, notre site utilise des cookies. Pour continuer à naviguer, vous devez accepter notre politique de cookies

J'accepte

Informations des cookies

Notre site utilise des outils, tels que des cookies, pour analyser et améliorer votre expérience. Vous pouvez vous désinscrire de ces suivis:

Statistique

Nous utilisons des outils, tels que Google Analytics, pour suivre le trafic Web et vérifier l'efficacité de notre site.

Essentiel

Cookies requis pour les services essentiels et les fonctionnalités telles que les formulaires de connexion, l'intégration du panier et le contrôle d'accès. Sans eux, notre site Web ne peut pas fonctionner correctement et nous ne pouvons fournir aucun service. La désactivation n'est pas disponible.

Ces paramètres seront conservés pendant 24h

A+ A A-

Quand Philippe rencontre Elizabeth

  • Rédigé par Christophe Vachaudez
0 avis
Sharing on Facebook
Le roi Philippe et la reine Elizabeth II Le roi Philippe et la reine Elizabeth II © Droits réservés

Les souverains belges ont toujours bénéficié d'un régime de faveurs outre-Manche et ce depuis le règne de la reine Victoria. La souveraine adorait son cher oncle Léopold. Par ailleurs, Georges V visitait souvent le roi Albert durant la Grande Guerre et lui faisait même envoyer des faisans. Enfin, Elizabeth II assista pour la première fois aux funérailles d'un souverain quand elle vint à Bruxelles pour celles du roi Baudouin.

Il en va de même pour les troupes belges qui sont les seules à pouvoir défiler en arme dans les rues de Londres. Ce nouvel hommage semble confirmer la sympathie des Britanniques puisqu'un jardin vient d'être inauguré par le roi Philippe et la reine Elizabeth en présence du duc d'Edimbourg et du prince William, non loin des Wellington Barracks et de Buckingham, en plein coeur de Londres.

 

Le roi Philippe et le prince William lors de l'inauguration à Londres © Droits réservés

 

L'espace vert baptisé le Flanders Field Memorial Garden est planté d'essences croissant en Flandres. Dessiné par un paysagistes brugeois, Piet Blanckaert, il affecte une forme circulaire et présente un parterre central rehaussé des vers du poème John Mac Crae, In Flanders Fields. Soixante trois écoles belges et britanniques ont participé à la collecte de la terre dans septante cimetières de guerre situés en Flandre occidentale. Cette terre sacrée a été acheminée vers Londres à bord de la frégate belge Louise Marie, en novembre 2013 après une cérémonie à Ypres présidée par le prince Laurent et Philip, l'époux de la reine Elizabeth.

Ce lieu de mémoire permettra aux familles des victimes de pouvoir se recueillir sans devoir traverser la Manche.

 

Rédigé par Christophe Vachaudez